Mois : novembre 2018

Citron Meyer

En regardant l’étalage de fruits d’un commerce, je suis finalement tombée sur des citrons Meyer. Je ne vous dis pas ma joie d’avoir enfin entre les mains ce petit agrume. On m’avait dit qu’on pouvait les manger comme une orange, mais je les ai trouvé trop acide pour les consommer de cette façon. Par contre, je n’ai pas voulu perdre une seule partie de ces précieux agrumes. Les écorces ont été confites, la chair broyée pour récolter le plus de jus possible pour en faire un curd et une autre petite recette.

J’ai transformé une petite partie de mon jus de citron en posset. Il s’agit d’une petite crème au citron toute simple et rapide à préparer. J’ai pris cette recette sur le blog de Jasmine Cuisine.

Posset au citron Meyer
Posset au citron Meyer
Pour 4 à 6 petites portions

1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière
⅓ de tasse ou 67 g de sucre*
¼ de tasse ou 62 g de jus de citron Meyer**

Verser la crème et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition et laisser frémir pendant 30 secondes. Retirer du feu et laisser tiédir pendant 20 minutes en remuant au moins trois fois la crème.

Ajouter le jus de citron et fouetter la crème jusqu’à ce que la texture soit homogène. Verser le mélange dans 4 ou 6 verrines.

Placer les verrines au réfrigérateur et les laisser au moins 4 heures, voire toute une nuit. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible d’augmenter la quantité de sucre selon votre goût.
**Il est possible de remplacer le jus de citron Meyer par du jus de citron régulier, du jus d’orange, du jus de pamplemousse ou un jus d’agrume de votre choix.

Et vous, avez-vous déjà cuisiné des citrons Meyer?

Plein de voitures…

Hier, Mini-nous participait à un anniversaire qui avait lieu près d’une zone commerciale assez achalandée. Il y avait bien longtemps que je n’étais pas aller un samedi après-midi dans ce lieu. J’ai eu de la chance de trouver une place de stationnement près de l’établissement : il y avait des fils de voitures à perte de vue! Une fois stationnée, j’ai quand même profité d’être sur place pour effectuer quelques courses en me déplaçant à pieds… et avec raison. J’ai visité tous les commerces que je voulais sans avoir de soucis pour circuler entre les commerces. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas vue autant de voitures dans les rues. Est-ce qu’il y a toujours autant de voiture le samedi? J’en doute, je crois plutôt que le weekend du « Black Friday » explique ce phénomène.

Pour aujourd’hui, je vous propose un petit braisé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 6, numéro 1.

Jarrets de veau braisés dans le porto
Jarrets de veau braisés dans le porto
Pour 3 personnes

3 tranches de jarrets de veau, environ 700 à 900 g
Farine en quantité suffisante
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
¾ de tasse ou 185 g de carottes coupées en dés
¾ de tasse ou 185 g de céleri branche coupées en dés
1 oignon
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de miel
1 tasse ou 250 g de porto
2 branches de thym frais
Sel et poivre

Préchauffer le four à 140°C (275°F).

Saler et poivrer les jarrets de veau, puis les enfariner. Hacher l’oignon et l’ail.

Verser l’huile dans une casserole et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les jarrets de tous les côtés. Retirer de la casserole les jarrets une fois qu’ils sont bien dorés.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon, l’ail, les carottes et le céleri jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter le miel et déglacer avec le porto. Remettre la viande dans la casserole et ajouter le thym. Porter à ébullition.

Quand le porto bout, couvrir la casserole et enfourner pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, avez-vous osé approcher les magasins en fin de semaine?

Qu’est-ce qu’un gâteau à la crème?

Un jour en accompagnant Mini-nous à l’école, avec les autres mamans, nous nous sommes mises à parler du marché d’une ville voisine. L’une a mentionné que l’un des plaisirs de son fils et elle était d’acheter un gâteau à la crème. Sur le moment, je n’ai pas réagit, mais en rentrant, je me demandais à quoi pouvait bien ressembler ce gâteau à la crème. J’imaginais une sorte de génoise garnie de crème fouettée, mais connaissant également le marché, je ne me souvenais pas d’avoir aperçu ce genre de gâteau. Le soir, j’ai questionné mon chéri et lui non plus ne connaissait pas ce gâteau. Quelques jours plus tard, j’ai rediscuté avec cette maman et j’ai compris que ce gâteau était une tarte! Oui, il ne faut pas oublier que les Suisses utilisent couramment le terme « gâteau » pour désigner une tarte. Le problème suivant fut de savoir quelle type de pâte composait cette tarte. Une m’a dit une pâte sablée et une autre maman m’a dit que c’était plutôt une pâte de type feuilletée… Quelques jours plus tard, je suis repassée au marché et je me suis arrêtée devant le kiosque du fameux gâteau à la crème. Je ne vous dis pas ma tête quand j’ai vue la pâte : ce n’était ni une pâte sablée ni une pâte feuilletée, mais bien une pâte levée!

Maintenant que j’avais une idée un peu plus précise du gâteau à la crème, il fallait que j’en cuisine un pour y goûter. Après quelques recherche, mon choix s’est arrêté sur la recette de Wanalee cuisine.Il faut tester, le goût de la garniture est incroyable alors qu’il n’y a que 3 ingrédients! En prime, la recette est plutôt simple, pourquoi attendre?

Gâteau à la crème
Gâteau à la crème (tarte à la crème suisse)
Pour 8 personnes

Pâte*
1 tasse moins 1½ cuillère à soupe ou 125 g de farine
1 cuillères à soupe ou 12 g de beurre non salé, fondu
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de lait tiède
1¾ de cuillère à thé ou 8 g de levure fraîche**
½ cuillère à thé de sucre
½ cuillère à thé de sel

Garniture
1½ cuillère à soupe de farine
4 cuillères à soupe ou 50 g de sucre
1¼ tasse moins 2 cuillères à thé ou 300 g de crème à 35 %, entière ou de double crème***

Pâte
Couvrir le fond d’une moule à tarte d’environ 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Dans un petit bol, délayer la levure dans le lait tiède. Ajouter le sucre et le beurre fondu.

Dans un autre bol, verser la farine et le sel. Verser le lait et mélanger pour obtenir une pâte. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit souple.

Abaisser la pâte et la déposer dans le moule à tarte. Laisser la pâte lever pendant 15 minutes****. Au besoin, façonner les bords.

Garniture
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un petit bol, mélanger la farine avec 2 cuillères à soupe de sucre. Saupoudrer ce mélange sur le fond de la pâte.

Verser ⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de crème sur la pâte. Saupoudrer le restant de sucre sur la crème. Enfourner et cuire pendant 20 minutes.

Après les 20 minutes de cuisson, verser le restant de crème dans la tarte et poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes. Laisser totalement tiédir avant de déguster avec gourmandise.

*Si vous aimez les tartes avec une garniture moins épaisse, doubler la quantité de pâte et utiliser un moule à tarte d’environ 30 cm (12 pouces) de diamètre.
**Il est possible d’utiliser de la levure sèche. Dans ce cas, il faut 1½ cuillère à thé de levure sèche.
***Moi, j’ai utilisé de la double crème à la quelle j’ai ajouté de la crème entière pour obtenir les 300 g de crème. Le contenant de double crème contient que 250 g…
****Pour une pâte un peu plus aérienne, je crois qu’on pourrait laisser lever la pâte un peu plus longtemps. À essayer.

Et vous, connaissiez-vous le gâteau à la crème?

Le théâtre

Une tante de mon chéri avait acheté des billets de théâtre pour y aller avec sa nièce. Malheureusement, celle-ci avait déjà une autre activité prévue. Elle nous a donc proposé les billets. Il y avait déjà un moment que nous voulions aller au cinéma avec Mini-nous, mais l’occasion ne s’était pas encore présenté. En s’informant sur le spectacle, nous avons découvert qu’il durait 1 heure : pas trop long pour un enfant et juste assez pour une première expérience. Nous avons donc découvert dans un joli théâtre, un spectacle de cirque avec un chien et des poules! Comme quoi, le théâtre nous réserve encore de belles surprises.

Dans un autre ordre d’idée, pour la recette du jour, je vous propose un tartare. Celui-ci a la particularité de prendre les saveurs de l’automne : la pomme. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Tartare de boeuf épicé à la pomme
Tartare de boeuf épicé à la pomme
Pour 3 personnes

300 g de boeuf (une pièce de viande tendre)*
½ pomme**
1 cuillère à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe de ciboulette, ciselée
1 cuillère à soupe de persil frais, haché
2 cuillères à thé de compote de pommes non sucrée
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon
1 cuillère à thé de sauce sriracha ou au goût
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
½ cuillère à thé de jus de citron
Sel et poivre

Couper la pomme en petits dés. Déposer les dés de pomme dans un bol et ajouter la mayonnaise, la ciboulette ciselée, le persil haché, la compote de pomme, la moutarde de Dijon, la sauce sriracha, la cannelle et le jus de citron.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation de pomme et mélanger. Saler et poivrer au goût. Réserver au réfrigérateur au moins 30 minutes avant de servir. Déguster avec plaisir sur du pain grillé ou des craquelins.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de la bavette, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade.

Et vous, allez-vous souvent au théâtre?

La fuite des idées

En lisant une revue, j’avais eu plein d’idée de combinaison de saveurs à tester. Curieusement, ces idées ont rapidement pris la fuite. Je me souviens où trouver l’inspiration, mais ce n’est pas très optimisé. J’espère que la prochaine fois, je développerais mes idées et que je me mettrais rapidement en cuisine pour les exécuter.

Cette fois, je vous propose une recette de crème au chocolat cuite au four. La texture est bien différente de celles que je vous ai déjà proposées : le dessus de la crème est légèrement « biscuité ». J’ai pris cette recette sur le blog Carnets parisiens de Cyrielle.

Petits pots de crème au chocolat cuits au four
Petits pots de crème au chocolat cuits au four
Pour 6 portions

2 tasses ou 500 g de lait
100 g (3,5 onces) de chocolat noir à 70% de cacao*
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 60 g de sucre
1 oeuf
3 jaunes d’oeufs
1 gousse de vanille

Dans une casserole, verser le lait. Couper la gousse de vanille en deux et gratter les grains. Ajouter le tout au lait et porter à ébullition. Dès que le lait frémit, retirer du feu et laisser infuser pendant 15 minutes. Retirer la gousse de vanille du lait.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie et laisser tiédir.

Dans un bol, fouetter l’oeuf, les jaunes d’oeufs et le sucre. Incorporer le chocolat fondu, puis ajouter le lait.

Verser le mélange dans 6 ramequins. Déposer les ramequins dans un plat de cuisson allant au four. Verser de l’eau chaude jusqu’au deux tiers de la hauteur des ramequins. Enfourner et cuire pendant 30 minutes. À la sortie du four, retirer les ramequins du bain-marie et les placer au réfrigérateur au minimum 1 heure avant de les servir. Déguster avec gourmandise.

*Pour changer de parfum, vous pourriez utiliser une plaque de chocolat déjà aromatisée.

Et vous, est-ce qu’il y a beaucoup de temps qui s’écoule entre vos idées et leur exécution?