Mois : septembre 2018

Déprime en cuisine

Il y avait des signes depuis quelques temps, mais je n’y avais pas prêtée attention plus qu’il ne le faut. C’est la semaine dernière que je me suis rendue à l’évidence : il y a des moments où la cuisine c’est vraiment déprimant! J’adore toujours cuisiner, mais le temps et l’envie ne sont pas toujours au rendez-vous. Les luttes à table pour convaincre Mini-nous de goûter de nouvelles choses ont eu raison de ma patience et de mon enthousiasme culinaire. C’est déprimant d’annoncer le repas et d’entendre dans la seconde qui suit que ce n’est pas bon ou de se faire demander pourquoi je cuisine ça. Alors, j’ai moins envie d’expérimenter de nouvelles recettes, surtout si elles ne se préparent pas en moins de 30 minutes. J’avoue que l’idée de servir des bol de céréales me trotte parfois en tête, mais je ne m’avoue pas encore vaincue.

En attendant qu’une nouvelle recette salée m’interpelle, je vous propose une recette qui fait en général l’unanimité : un fish and chip. J’ai pris cette recette sur le site de Di Stasio.

Fish and chips
Fish and chips
Pour 3 personnes

¾ de tasse ou 180 g de bière
1½ cuillère à soupe de jus de citron
1½ cuillère à soupe de vinaigre*
¾ de tasse ou 105 de farine
Farine supplémentaire pour enfariner le poisson
300 g de filets d’aiglefin, morue ou autres poissons
  à chair blanche
Huile végétale en quantité suffisante
Sel et poivre

Dans un petit bol, mélanger la bière, le jus de citron et le vinaigre.

Dans un autre bol, verser la farine. Ajouter en trois fois les liquides en fouettant entre chaque ajout pour obtenir une pâte lisse et homogène. Saler et poivrer. Laisser reposer la pâte pendant au moins 1 heure à température ambiante.

Verser environ 1 cm (½ pouce) d’huile dans une casserole à bord haut**. Chauffer l’huile en restant toujours à proximité et en surveillant continuellement.

Enfariner les filets de poisson.

Déposer une goutte de pâte dans l’huile pour vérifier la température : des petites bulles doivent apparaître autour de la pâte dès qu’elle touche l’huile. Tremper un filet à la fois dans la pâte et le déposer dans l’huile. Cuire 2 à 3 filets de poisson en même temps pour ne pas surcharger la casserole. Cuire les filets pendant 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que la panure soit dorée en prenant soin de tourner les filets à mi-cuisson. Égoutter sur un papier absorbant puis servir avec du citron ou une sauce de votre choix. Déguster avec plaisir.

*Libre à vous de prendre un vinaigre de malte, de vin blanc, de cidre, etc.
**Vous pouvez cuire le poisson dans une friteuse : c’est ce qu’il y a de plus sécuritaire et ce qui est le mieux!

Et vous, avez-vous déjà été frappé par la déprime culinaire?

Baisse d’énergie

Il y a quelques heures je pensais avoir une idée pour cet article, mais finalement, rien ne me vient à l’esprit. J’ai juste l’impression d’avoir les batteries vides et que mon esprit cherche à prendre la fuite pour se prélasser. Il faut dire que cette semaine, les rendez-vous s’enchaînent et s’entassent à ma plus grande surprise : pourquoi quand il y en a un dans la semaine, il y en a dix qui s’ajoutent?

Aujourd’hui, je vous propose donc une recette de pouding chômeur aux deux chocolats dans lequel j’ai également ajouté des pommes. La recette est tirée du deuxième livre de Trois fois par jour.

Pouding chômeur aux deux chocolats et aux pommes
Pouding chômeur aux deux chocolats et aux pommes
Pour 12 personnes

1½ tasse ou 210 g de farine
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
1 tasse ou 200 g de sucre
½ tasse de beurre non salé, tempéré
1 oeuf
1 tasse ou 250 g de lait
100 g (3½ onces) de chocolat noir à 70 % de cacao
100 g (3½ onces) de chocolat blanc
5 pommes* (facultatif)
1 tasse ou 320 g de sirop d’érable
1 tasse ou 198 g de cassonade ou de sucre roux
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule d’environ 33 cm par 23 cm (13 pouces par 9 pouces).

Dans une casserole, mélanger le sirop d’érable, la cassonade et la crème. Porter à ébullition. Dès que le mélange bout, retirer du feu et réserver.

Hacher les chocolats. Éplucher, épépiner et couper en dés les pommes. Réserver.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, mélanger le sucre et le beurre jusqu’à ce que la texture soit crémeuse. Incorporer l’oeuf.

Ajouter la préparation de farine en alternant avec le lait. Incorporer les deux chocolats.

Répartir les dés de pommes dans le fond du moule et verser la pâte contenant les chocolats. Verser délicatement la sauce. Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez omettre les pommes ou les remplacer par des poires selon votre envie.

Plus tellement de saison

Avec les plats du 31 juillet, j’ai mis quelques recettes en attente. En parcourant mes photos, je suis tombée sur une recette que j’avais bien aimé. Je sais que si je ne la publie pas maintenant, je ne risque pas de le faire plus tard. Par contre, j’ai hésité car elle contient du melon (cantaloup) et que ce n’est plus vraiment la saison.

Je vous propose donc une recette de poulet épicé au cantaloup et au chorizo. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 6.

Poulet épicé au cantaloup et au chorizo
Poulet épicé au cantaloup et au chorizo
Pour 3 personnes

¼ de cantaloup ou de melon charentais*
2 cuillères à soupe de jus de citron
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à thé de paprika doux
300 g d’escalopes de poulet
½ cuillère à thé de flocons de piment
½ cuillère à thé de graines de fenouil ou de coriandre,
  concassées
30 g de chorizo
Sel et poivre

Couper le cantaloup en quartier puis en cubes. Déposer le cantaloup dans un bol, ajouter le jus de citron, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et le paprika. Réserver.

Couper le chorizo en cubes.

Assaisonner les escalopes de poulet avec les flocons de piment et les graines de fenouil (ou de coriandre). Saler et poivrer.

Verser l’huile restante dans une poêle et chauffer. Quand le corps gras est chaud, cuire les escalopes environ 2 à 3 minutes de chaque côté. Quand la viande est cuite, la retirer de la poêle et y cuire le chorizo.

Servir les escalopes de poulet parsemer de chorizo et accompagner de cantaloup assaisonné. Déguster avec plaisir.

*Une recette idéale pour utiliser un restant de cantaloup ou de melon.

Bonne journée!

Penser aux poires

Cette année, j’ai bel et bien pensé à cuisiner les poires. Avant d’avoir les fruits entre les mains, j’avais quelques idées… Cependant, quand les poires se sont retrouvées dans ma cuisine, je ne savais plus quoi en faire. Curieusement, je me suis mise à penser à la tarte banoffee en me disant que je pourrais remplacer les bananes (que je suis incapable de manger) par des poires.

Je suis très contente de cette création et en prime, j’ai également trouvé une manière de la simplifier pour la préparer beaucoup plus rapidement. Pour cette recette, j’ai employé la recette de sauce caramel de Sucrissime.

Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
3 cuillères à soupeou 37 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
30 g (1 onces) de chocolat noir

Caramel*
⅓ de tasse ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
1½ cuillère à soupe ou 20 g de beurre salé ou non salé,
  au choix

Garniture
6 poires Williams ou Bosc**
2 cuillères à soupe de beurre
3 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de sucre vanillé ou de sucre

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher le chocolat noir et réserver.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits, la cassonade et le beurre fondu. Verser ce mélange dans un moule à tarte de 20 ou 23 cm (8 ou 9 pouces) de diamètre. Presser le mélange sur les côtés et le fond du moule pour former la croûte. Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée.

À la sortie du four, parsemer la croûte de chocolat. Patienter le temps que le chocolat soit fondu et étaler délicatement à l’aide d’un pinceau le chocolat sur l’ensemble de la croûte. Laisser le chocolat figer à température ambiante.

Caramel
Verser le sucre dans une casserole à fond épais. Cuire le sucre jusqu’il soit d’une belle couleur caramel. En parallèle, chauffer la crème. Quand le sucre à une couleur caramel, retirer la casserole du feu et ajouter doucement la crème chaude en brassant continuellement. Au besoin, remettre la casserole sur le feu pour que tout le caramel soit dissous dans la crème. Incorporer le beurre. Verser le caramel dans un bol et laisser totalement refroidir.

Garniture
Éplucher et épépiner les poires. Couper les poires en lamelles.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Ajouter le sirop d’érable, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les poires et cuire pendant 20 minutes en brassant régulièrement ou jusqu’à ce que les fruits soient tendres et qu’il ne reste presque plus de liquide dans la poêle. Laisser totalement refroidir avant d’assembler la tarte.

Montage
Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre vanillé.

Sur la croûte, étaler le caramel en une couche régulière. Couvrir le caramel avec les poires et terminer par la crème fouettée. Réserver la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Pour une version plus rapide, utilisez une sauce caramel ou une confiture de lait (dulce de leche) du commerce.
**Pour accélérer encore plus la préparation, remplacer les poires caramélisées dans le beurre et le sirop d’érable par des poires en conserve.

Alors que pensez-vous de cette tarte? J’ai hésité à l’appeler la « pearoffee ».

Trouver un restaurant…

Avec une amie, nous nous étions dit qu’à chaque fois que nous irions magasiner ensemble, nous mangerions dans un restaurant végétarien. L’idée me plaît beaucoup… mais je trouve qu’il est difficile de trouver des restaurants strictement végétariens. En cherchant un nouveau restaurant à essayer, je me suis rendu compte qu’il était plus facile de trouver des services à l’emporter. Au final, nous sommes allées au même restaurant que la dernière fois… Il n’aurait pas fallu y aller une semaine plus tard, car il ferme bientôt pour une durée indéterminée.

Pour poursuivre dans l’idée du végétarisme, je vous propose une recette de galettes de tofu. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Galettes au tofu et aux flocons d'avoine
Galettes au tofu et aux flocons d’avoine
Pour 4 à 6 personnes

400 g ou 1½ tasse de tofu émietté
2 échalotes
¾ de tasse ou g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe de farine
3 cuillères à soupe d’eau
1 oeuf
3 cuillères à soupe de sauce tamari
2 cuillères à thé de moutarde jaune (préparée ou douce)
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de sel de céleri
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Hacher les échalotes.

Dans un bol, mélanger le tofu émietté, les échalotes, les flocons d’avoine, la farine, l’eau, l’oeuf, la sauce tamari, la moutarde, la poudre d’oignon et le sel de céléri. Saler et poivrer au goût. Laisser le mélange reposer au moins 15 minutes au réfrigérateur.

Diviser le mélange en huit et façonner chaque portion en galette d’environ 6 mm (¼ de pouce) d’épaisseur.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est assez chaud, déposer les galette et cuire environ 3 minutes de chaque côté ou jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Servir avec une sauce de votre choix et déguster avec plaisir.

Et vous, avez-vous des restaurants végétariens dans votre région?