Mois : août 2018

Vitesse supérieure…

Je viens de vérifier et il me reste encore 5 recettes du 31 juillet à vous présenter… Je crois qu’il y aura moins de recettes sucrées pour quelques semaines. De plus, je ne sais pas pourquoi, mais je recommence à cuisiner beaucoup de recettes de Ricardo et de Trois fois par jour. Je dois un peu plus varier mes sources!

Cette fois, je vous propose une recette de roastbeef de porc. Une amie m’avait donné cette recette en même temps que celle du roastbeef de boeuf et je ne suis même pas certaine de l’avoir préparée depuis. Le 31 juillet fut une belle occasion pour redécouvrir cette belle recette.

Roastbeef froid de porc de Madame Constantin
Roastbeef froid de porc de Madame Constantin
Pour 10 personnes

1 kg de longe ou de filet de porc
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre salé
Sel* et poivre

Préchauffer le four à 80°C (175°F).

Dans une poêle ou une casserole allant au four, faire fondre le beurre. Quand le corps gras est bien chaud, saisir la viande sur toutes les faces pour former une croûte et bien emprisonner les sucs durant le reste de la cuisson. Pendant la cuisson du premier côté, utiliser une cuillère pour prélever le beurre et le verser sur les autres faces de la viande. Quand la viande est bien saisie de tous les côtés, retirer le tout du feu. Sortir la viande de la poêle et la déposer dans une assiette. Assaisonner généreusement de sel et de poivre sur toutes les faces. Remettre la viande dans la poêle et enfourner pendant 3 h 30. Il est possible de vérifier la cuisson avec un thermomètre, la température doit être entre 60°C et 65°C (140°F et 149°F) au coeur de la viande.

Retirer la viande de la poêle, la déposer dans un plat et couvrir de papier d’aluminium. Réfrigérer sans attendre. Laisser reposer au moins 12 heures au frais. Trancher finement la viande** et servir avec une sauce de votre choix : tartare, barbecue ou autres. Déguster avec plaisir!

*Vous pouvez ajouter d’autres épices ou utiliser un sel aux herbes.
**Je la sers simplement, mais rien ne vous empêche d’ajouter la viande dans une salade, d’en garnir un sandwich, etc.

Et vous, est-ce que vous pensez à cuisiner du porc pour le manger froid?

La rentrée…

La semaine dernière, Mini-nous a repris le chemin de l’école. Je ne m’attendais pas à avoir autant de difficulté à reprendre le rythme scolaire. J’espère trouver mes marques le plus vite possible.

En attendant, je vous propose une autre recette de mon menu du 31 juillet. J’ai repris ma recette de roastbeef froid où j’ai préalablement mariné ma viande. Pour la marinade, j’ai opté pour une recette de Ricardo issue de son magazine volume 10, numéro 4.

Boeuf au piri-piri
Boeuf au piri-piri
Pour 6 personnes

600 g d’aiguillette de boeuf*
⅓ de tasse ou 70 g d’huile végétale
3 cuillères à soupe de jus de citron
1 échalote
2 cuillères à soupe sauce piri-piri
1 cuillère à soupe de persil plat ciselé
1 cuillère à thé de thym frais ciselé
1 gousse d’ail
½ cuillère à thé de moutarde sèche
2 cuillères à soupe de beurre

Hacher l’échalote et la gousse d’ail.

Dans un bol, mélanger l’huile, le jus de citron, l’échalote, l’ail, la sauce piri-piri, le persil, le thym et la moutarde. Ajouter l’aiguillette de boeuf et laisser macérer pendant 6 à 24 heures.

Préchauffer le four à 80°C (175°F).

Dans une poêle ou une casserole allant au four, faire fondre le beurre. Quand le corps gras est bien chaud, saisir la viande égouttée sur toutes les faces pour former une croûte et bien emprisonner les sucs durant le reste de la cuisson. Quand la viande est bien saisie de tous les côtés, retirer le tout du feu. Enfourner et cuire pendant 1 h 30. Il est possible de vérifier la cuisson avec un thermomètre, la température doit être à 55 °C (131°F) au coeur de la viande.

Retirer la viande de la poêle, la déposer dans un plat et couvrir de papier d’aluminium. Réfrigérer sans attendre. Laisser reposer au moins 12 heures au frais. Trancher finement la viande et servir avec une sauce de votre choix : tartare, barbecue ou autres. Déguster avec plaisir!

*Ce ne sont pas tous les bouchers qui utilisent le terme aiguillette de boeuf, alors n’hésitez pas à demander les suggestions de votre boucher pour préparer un roastbeef. Vous pouvez aussi faire cette marinade pour des steaks et les cuire brièvement à la poêle ou sur le barbecue.

Et vous, est-ce que vous avez repris le rythme scolaire?

Ceci est délicieux…

Comme la température est haute, je me suis dit que ce temps convenait parfaitement pour faire lever de la pâte. J’ai préparé une recette qui me faisait de l’oeil depuis un moment. Je m’étais bien organisée et la brioche fût prête pour les quatre heures. Alors mon chéri et moi, nous nous somme fait un plaisir de la déguster : c’est trop bon! Nos papilles frémissaient de plaisir à chaque bouchées… cependant, Mini-nous n’était pas de notre avis et a préféré déguster autre chose.

Je vous propose donc une recette de monkey bread au chocolat. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Monkey bread au chocolat
Monkey bread au chocolat
Pour 6 personnes

Brioche
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 155 g de babeurre*, tiède
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1½ tasse ou 225 g de farine
1 cuillère à thé de levure instantanée
¼ de cuillère à thé de sel
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre non salé, tempéré**

Garniture
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 13 g de cacao

Ganache
50 g (1¾ once) de chocolat noir à environ 55 % de cacao
2½ cuillères à soupe ou 37 g de crème à 35 % ou entière

Brioche
Dans un bol, mélanger le babeurre et le sucre.

Dans un autre bol, éventuellement le bol d’un batteur sur socle, mélanger la farine, la levure et le sel. Ajouter le babeurre sucré et mélanger ferment jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Incorporer graduellement le beurre, puis pétrir la pâte pendant au moins 5 minutes. La pâte doit être molle et un peu collante. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir le bol d’un linge humide ou d’une pellicule plastique. Laisser reposer la pâte dans un endroit tiède et humide pendant 1 heure.

Beurrer généreusement un moule Bundt ou couronne d’une contenance d’environ 1,5 litres (6 tasses). Saupoudrer l’intérieur de cacao.

Garniture
Dans un petit bol, verser le beurre fondu. Dans un autre bol, mélanger le sucre et le cacao.

Diviser la pâte en environ 20 morceaux. Sans trop travailler la pâte, façonner délicatement les morceaux en boules. Tremper chaque boule de pâte dans le beurre puis dans le mélange de sucre cacaoté avant de les déposer au fur et à mesure dans le moule. Verser le restant de beurre et de sucre cacaoté sur les boules de pâte. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser reposer dans un endroit sec et humide pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que la pâte dépasse du moule.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer la pellicule plastique et enfourner la brioche pendant 40 minutes. À la sortie du four, démouler sans attendre sur une assiette de service. Laisser tiédir au moins 15 minutes.

Ganache

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, porter la crème à ébullition. Quand la crème bout, la retirer du feu et la verser sur le chocolat. Laisser reposer pendant 1 minute avant de mélanger. Brasser jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Au moment de servir la brioche, verser en filet la ganache. Déguster le monkey bread avec gourmandise, idéalement la journée de sa préparation.

*Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait additionné de 2 cuillères à thé de vinaigre.
**Vous pouvez ajouter le beurre soit fondu ou simplement ramolli.

Et vous, pensez-vous que vous allez aimer cette brioche?

Ma nouvelle bouchée chouchou

La voici, la voilà ma seconde bouchée que j’ai servi le 31 juillet. Je crois que c’est une de mes préférées et que je vais la refaire souvent. Il faut dire que les trucs qui contiennent du basilic me plaisent bien en cette période : je refais également avec plaisir des billes de melon avec du pesto!

Pour écouler le basilic de votre jardin, je vous propose des petits, voire minis, croissants au basilic et à la viande des Grisons. Cette délicieuse idée vient du blog Chef Nini.

Petits croissants au basilic et à la viande des Grisons
Petits croissants au basilic et à la viande des Grisons
Pour 40 petites bouchées

1 pâte feuilletée
¾ de tasse ou 30 g de basilic frais
2 cuillères à soupe d’amandes*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’huile végétale**
60 à 80 g de viande des Grisons***
1 jaune d’oeuf

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte feuilletée en un rectangle d’environ 25 cm par 40 cm (10 pouces par 15¾ pouces). Réserver au réfrigérateur.

Hacher grossièrement les amandes et les déposer dans un contenant étroit. Ajouter le basilic et les huiles. Mixer à l’aide d’un pied-mélangeur comme pour obtenir un pesto épais.

Couper la viande des Grisons soit en petits carrés****.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sortir la pâte feuilletée du réfrigérateur et la tartiner avec la préparation de basilic. Découper la pâte en triangle de 10 cm (4 pouces) de long par 5 cm (2 pouces) de large. Répartir la viande des Grisons sur les triangles. Rouler les croissants en partant de la base la plus large des triangles. Au besoin, placer la pâte au congélateur pendant 5 à 10 minutes pour la raffermir. Déposer les petits croissants sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger le jaune d’oeuf avec un peu d’eau. Badigeonner les croissants avec le jaune d’oeuf. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les croissants soient dorés. Servir chaud, tiède ou froid et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez utiliser un autre type de noix : noix de pin, noix de cajou, pacanes, etc.
**Par goût, j’ai mis moitié huile d’olive et moitié huile végétale. Libre à vous de n’utiliser que de l’huile d’olive ou végétale.
***Pas de viande des Grisons? Prenez une autre viande séchée, du jambon cru (prosciutto), du salami ou du pepperoni.
****Vous pouvez également couper la viande des Grisons en triangle de 4 cm (1½ pouce) de large par 9 cm (3½ pouces) de long, puis installez un triangle de viande sur chaque triangle de pâte. Le roulage des croissants sera un peu plus facile. À vous de voir ce que vous préférez faire.

Et vous, qu’aimez-vous associer avec le basilic?

La mode de l’été…

Par moment sur les blogs et les sites de cuisine, il y a des styles de recettes qui reviennent plus souvent ou des recettes qui font le tour des réseaux sociaux. Au début de mon blog, je remarquais beaucoup plus ce genre de choses : la recette qu’il fallait tester, celle qui était publiée et republiée jusqu’à ce que tout le monde en ait entendu parler. Maintenant, ce genre de chose s’essouffle beaucoup plus vite ce qui n’est peut-être pas plus mal : il y a tellement de choses à cuisiner! Par contre cet été, je n’arrête pas de me river le nez sur une recette : la tarte aux pêches (et en particulier celle de Yotam Ottolenghi avec de la lime et du romarin).

Je n’ai pas testé cette recette : je n’ose pas encore intégrer du romarin dans mes desserts… et je n’ai même jamais essayé d’ajouter des fines herbes autre que la menthe à mes plats sucrés. Je vous propose donc une tarte aux pêches tirée du livre Tarte d’Isabelle Lambert.

Tarte aux pêches
Tarte aux pêches
Pour 10 personnes

2 abaisses de pâte brisée
6 à 8 pêches*
½ tasse ou 100 g de sucre
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ citron pour le jus
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
¼ de cuillère à thé de muscade moulu*
1 blanc d’oeuf
2 cuillères à thé d’eau
Sucre supplémentaire pour saupoudrer

Beurrer une assiette à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser les deux pâtes à tarte. Foncer l’assiette à tarte avec une des abaisses en laissant la pâte dépasser de 2,5 cm (1 pouce) à l’extérieur du moule. Réserver au réfrigérateur la pâte foncée ainsi que l’autre pâte abaissée.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, y plonger les pêches pendant 10 à 20 secondes. Retirer les pêches de l’eau bouillante et les déposer dans un bol rempli d’eau froide. Retirer la peau des pêches. Couper en deux les fruits puis chaque moitié en 3 quartiers. Déposer les morceaux de pêches dans un bol. Ajouter le sucre, la fécule de maïs, le jus de citron, la cannelle et la muscade, puis mélanger.

Dans un petit bol, mélanger le blanc d’oeuf et l’eau.

Verser la préparation de pêches dans l’assiette à tarte. Badigeonner le pourtour de la pâte à tarte avec la préparation de blanc d’oeuf. Couvrir avec l’autre pâte à tarte. Sceller les bords et couper l’excédent de pâte. Inciser la pâte à quelques endroits pour que la vapeur puisse s’échapper pendant la cuisson. Badigeonner la surface de la pâte avec le blanc d’oeuf et saupoudrer de sucre.

Déposer l’assiette à tarte sur une plaque de cuisson. Enfourner pendant 40 à 50 minutes ou jusqu’à ce que le jus des fruits bouillonnent et que la croûte soit dorée. Laisser tiédir avant de servir.

*Vous pouvez omettre la muscade si vous le désirez. Personnellement, l’association de la muscade et de la pêche n’est pas celle que je préfère.

Et vous, avez-vous succombé à la tarte aux pêches?