Mois : juillet 2018

Entre les projets et la réalité…

Aujourd’hui, j’avais imaginé accomplir plein de tâches, mais la chaleur m’a tapé sur le système! Je supporte bien la chaleur, mais j’ai parfois un manque d’énergie qui suit. J’ai quand même réussi à ordonner ma partie du bureau (il me manque quelques rangements et ce sera parfait). L’autre gros morceau à réaménager est l’économat (ou garde-manger) : j’ai beaucoup de mal à imaginer comment l’optimiser. À mon avis, je n’aurais pas le choix de placer, déplacer, replacer, virer le tout à l’envers et recommencer…

En attendant, voici des petits biscuits pour épicer votre journée. J’ai pris cette recette dans le livre d’Isabelle Lambert, Un peu biscuits… à la folie!

Biscuits au chocolat à la mexicaine
Biscuits au chocolat à la mexicaine
Pour 20 biscuits

1¼ tasse ou 175 g de farine
¼ de tasse ou 35 g de fécule de maïs ou de maïzena
½ tasse ou 52 g de cacao
1 cuillère à thé de cannelle moulue
¼ cuillère à thé de piment de Cayenne moulu*
2 pincées de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de sucre
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 oeuf
1 jaune d’oeuf
120 g (4 onces) de chocolat au choix (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la fécule de maïs, le cacao, la cannelle, le piment de Cayenne et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et l’extrait de vanille. Incorporer l’oeuf et le jaune d’oeuf. Ajouter la préparation de farine.

Saupoudrer le plan de travail de cacao et abaisser la pâte sur une épaisseur de 5 mm (¼ de pouce). Découper les biscuits à l’aide d’emporte-pièce. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient fermes sur le pourtour. Laisser tiédir 2 minutes sur la plaque de cuisson, puis déplacer sur une grille pour les laisser refroidir.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu, tremper en partie ou en totalité un biscuit. Si désiré, décorer avec des bonbons ou des paillettes comestibles. Répéter l’opération avec tous les biscuits. Laisser le chocolat durcir avant de déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réduire la quantité de piment de Cayenne pour un résultat plus délicat.

Et vous, comment réussissez-vous à combiner chaleur et efficacité?

Encore de la confiture d’abricots

Ma belle-mère m’a déposé des abricots et avec les abricots, je fais de la confiture! C’est déjà la troisième fois que j’en prépare. Et cette année, il y a une grande différence : j’ai employé différentes variétés d’abricots pour chaque recette. Alors, j’ai trois sortes de confiture avec le même fruit mais avec des goûts différents! Je crois que celle que je préfère est la première : elle a un bel équilibre entre le sucré et l’acidité.

La confiture d’abricots peut garnir non seulement une tartine, mais également un gâteau ou encore se glisser dans un plat salé! Je vous propose donc la recette de saumon de Jean-François Plante issue de son livre Bistro Bistro.

Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Pour 4 personnes

Saumon
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de sauce tamari
1 cuillère à soupe de jus de lime
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe d’huile de sésame grillé
450 g de filets de saumon
1 tasse ou 133 g de noisettes*

Sauce**
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 gousses d’ail
2 échalotes
2 cuillères à soupe de confiture d’abricots***
¼ de tasse ou 60 g de jus de citron
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de crème à cuisson ou entière
Sel et poivre

Saumon
Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Couper le filet de saumon en 4 morceaux de poids similaire. Hacher très finement les gousses d’ail. Hacher également les noisettes.

Dans un bol, mélanger le miel, la sauce tamari, le jus de lime, l’ail haché et l’huile de sésame. Verser les noisettes hachées dans un bol. Tremper chaque morceau de saumon dans la préparation de miel, puis les enrober de noisettes. Déposer les morceaux de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 13 minutes.

Sauce
Hacher finement les gousses d’ail et les échalotes.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Faire suer l’ail et les échalotes pendant 3 minutes. Saler et poivrer. Ajouter la confiture d’abricots et laisser caraméliser pendant 3 minutes. Déglacer avec le jus de citron et laisser réduire presqu’à sec. Verser le bouillon de poulet, laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter la crème, mélanger et prolonger la cuisson de 5 à 7 minutes, le temps que la sauce ait une texture veloutée.

Servir les morceaux de saumon nappés de sauce et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez griller les noisettes si vous le désirez. Il suffit de placer les noisettes entières dans un four préchauffé à 180°C (350°F) pendant 6 à 8 minutes. Laisser refroidir avant d’utiliser.
**Cette sauce accompagne également très bien un blanc de volaille grillé.
***Il est possible de remplacer la confiture d’abricots par de la confiture de pêches.

Et vous, est-ce que vous préparez de la confiture d’abricots?

Pourquoi pas des biscuits?

Il y a quelques temps, j’ai acheté un paquet de noix du Brésil. Il y avait longtemps que je n’en avais pas mangé et dès que je les ai goûtées, je me suis dit qu’elles seraient délicieuses dans des biscuits. L’idée m’a trotté dans la tête pendant… trop longtemps! C’est en voyant la recette de Christina Lane, Dessert for two, que je me suis lancée.

J’ai repris les proportions de la recette de Christina et j’ai remplacé les pépites de chocolat par du chocolat blond et des noix du Brésil. La recette est parfaite et en prime, elle donne peu de biscuits ce qui est bien pratique par moment.

Biscuits aux noix du Brésil et au chocolat blond
Biscuits aux noix du Brésil et au chocolat blond
Pour 6 à 10 biscuits

6 cuillères à soupe ou 83 g de beurre non salé, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
3 cuillères à soupe ou 37 g de sucre
1 jaune d’oeuf
¾ de cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 70 g de farine
¼ de tasse ou 25 g de flocons d’avoine
2 pincées de sel
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
60 g (2 onces) de chocolat blond* haché
¼ de tasse ou 45 g de noix du Brésil haché grossièrement

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la farine, les flocons d’avoine, le sel, la poudre à pâte et le bicarbonate de soude.

Dans un autre bol, fouetter le beurre. Ajouter la cassonade et le sucre, puis fouetter jusqu’à ce que la préparation palisse. Incorporer le jaune d’oeuf et l’extrait de vanille.

À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine. Ajouter les noix du Brésil et le chocolat blond.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte, façonner une boule et déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que les côtés des biscuits soient dorés.

*Vous pouvez remplacer le chocolat blond par du chocolat blanc ou par des pépites au caramel (environ ¼ de tasse).

Et vous, que pensez-vous des recettes qui donnent des petites portions?

Un cahier qui a bien voyagé

Dans le cadre de l’école, ma nièce m’avait envoyé un cahier où je devais décrire ma région. Après l’avoir rempli, il fallait que je l’envoie à quelqu’un d’autre qui habitait le plus loin possible de moi. J’ai préféré éviter de le renvoyer au Québec et je l’ai transmis à une amie en Allemagne. Le seul truc qui m’inquiétait, c’était que le cahier se perdre dans les multiples postes! Aujourd’hui, j’ai appris qu’il était bel et bien retourné à sa propriétaire! En prime, il a bien voyagé : Suisse, Allemagne, Belgique, Japon, Nouvelle-Zélande, San Francisco… Je ne vais pas le nier, à mon prochain passage au Québec, je compte bien le feuilleter!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de poitrines de poulet farcies. J’ai pris cette recette dans le livre de Ricardo, Ma cuisine du week-end.

Poitrines de poulet farcies à la ricotta et aux tomates séchées
Poitrines de poulet farcies à la ricotta et aux tomates séchées
Pour 4 personnes

6 morceaux de tomates séchées dans l’huile, égouttées
½ tasse ou 62 g de ricotta*
1 blanc d’oeuf
¼ de tasse ou 10 g de basilic frais
1 oignon vert**
4 poitrines de poulet***
4 grandes tranches de prosciutto ou de jambon cru
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

À l’aide d’un petit robot muni d’une lame en « s » ou d’un couteau, hacher les tomates séchées, l’oignon vert et le basilic. Déposer dans un bol et mélanger avec la ricotta et le blanc d’oeuf.

Ouvrir les poitrines de poulet en portefeuille : couper les poitrines de poulet sur l’épaisseur sans les séparer complètement, puis les ouvrir à la manière d’un livre. Répartir la farce au centre de chaque poitrines de poulet. Refermer les poitrines de poulet sur elles-mêmes. Enrouler chaque poitrine de poulet dans une tranche de prosciutto et les maintenir fermées à l’aide d’un cure-dent.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Quand les corps gras sont bien chaud, dorer les poitrines de poulet de tous les côtés. Déposer les poitrines de poulet dans un plat allant au four et enfourner pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit entièrement cuit. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous êtes en Suisse, vous pouvez remplacer la ricotta par du séré-maigre additionné d’un peu de crème.
**J’ai omis l’oignon vert. Il pourrait être remplacer par un peu de ciboulette.
***Selon la taille des poitrines de poulet, il est possible que vous ayez plus de 4 portions.

Et vous, avez-vous parfois des craintes avec les services de poste?

Vanille et chocolat

Il y a un moment, j’ai eu envie d’une tarte à la vanille et au chocolat. Je voulais une tarte où les deux parfums soient identifiables au premier coup d’oeil. J’ai cherché et je n’ai rien vu qui correspondait à mon idée. Cependant, je suis tombée sur une tarte à la vanille et avec quelques modifications, j’obtenais ce que j’avais en tête.

Je vous propose donc une tarte à la vanille et au chocolat. J’ai trouvé cette recette sur le blog Il était une fois la pâtisserie.

Tarte vanille, chocolat et caramel
Tarte vanille, chocolat et caramel
Pour 8 personnes

1 pâte à tarte brisée ou sucrée*

Crème à la vanille
½ gousse de vanille
⅔ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème à fouetter
  ou entière
⅓ de tasse ou 75 g de mascarpone
1¼ cuillère à thé ou 5 g de sucre

Ganache montée au chocolat
50 g (1¾ once) de chocolat noir
1½ cuillère à soupe ou 23 g de crème à 35 % ou entière
¼ de tasse ou 62 g de crème à 35 % ou entière, froide

Ganache au caramel
⅓ de tasse ou 100 g de caramel**
50ri g (1¾ once) de chocolat blanc

Dacquoise
1 blanc d’oeuf
1 cuillère à soupe ou 10 g de sucre glace
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amandes

Crème à la vanille
Couper la gousse de vanille en deux. Gratter les grains. Dans une casserole, verser la crème et ajouter la gousse ainsi que les grains de vanille. Porter à ébullition, retirer du feu et laisser totalement refroidir au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

Ganache montée au chocolat
Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Au four micro-onde ou dans un chaudron, faire chauffer la 1½ cuillère à soupe ou les 23 g de crème. Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Quand le mélange est lisse, incorporer la crème froide. Couvrir le bol avec une pellicule plastique. Réfrigérer au minimum 4 heures.

Pâte à tarte
Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte à tarte et la foncer dans un moule à tarte de 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de diamètre. Réserver au frais pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Déposer une feuille de papier parchemin sur la pâte à tarte et ajouter des poids. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Retirer le papier parchemin et les poids et poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit cuite et joliment dorée.

Ganache au caramel
Dans une casserole, chauffer le caramel avec le chocolat blanc. Mélanger jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Laisser refroidir.

Dacquoise
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter le blanc d’oeuf en neige. Quand le blanc d’oeuf forme des pics ferment, tamiser le sucre glace et la poudre d’amandes au-dessus. À l’aide d’une spatule, mélanger délicatement. Verser la pâte dans une poche à pâtisserie. Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, dresser un cercle de pâte un peu plus petit que la taille du moule à tarte. Enfourner et cuire pendant 12 minutes. Laisser tiédir.

Montage
Sur la croûte à tarte, verser la ganache au caramel qui a refroidi. Déposer la dacquoise sur la ganache au caramel.

Dans un bol, fouetter la crème à la vanille avec le sucre. Quand la crème est fouettée, ajouter le mascarpone et fouetter quelques secondes de plus pour rendre le mélange homogène. Verser la crème dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

Dans un autre bol, fouetter la ganache comme une crème fouettée. Quand le mélange est ferme, la verser dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse.

Dresser sur le dessus de la tarte, en alternance, la crème à la vanille et la ganache montée au chocolat. Réserver la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Sortir la tarte du réfrigérateur, couper et déguster avec gourmandise.

*Je préfère la pâte brisée, mais utilisez la pâte que vous aimez : brisée, sucrée, sablée, maison ou du commerce!
**Vous pouvez réaliser le caramel vous même ou prendre celui du commerce. L’important est que le caramel soit à tartiner ou plutôt liquide.

La prochaine fois, j’essayerai une tarte avec une saveur inhabituelle pour moi : j’opte souvent pour la vanille et le chocolat, car j’en ai toujours sous la main!