Mois : juin 2018

1000

Il y a quelques jours, j’ai constaté que j’avais dépassé le cap des 1000 articles. J’ai été surprise puisque je prête rarement attention aux nombres sur ma page d’administration. Cependant pour l’occasion, je me suis dit que je devrais présenter un joli dessert. En prime, il y avait très longtemps que je n’avais pas fait le dessert que je voulais vous présenter.

Je vous propose donc un pâté chinois dessert. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 5, numéro 2.

Pâté chinois dessert
Pâté chinois dessert
Pour 9 personnes

3 tasses ou 600 g de brownie maison ou du commerce
4 tasses ou 800 g d’ananas frais*
1 tasse ou 265 g de mangue
1 tasse ou 250 g de jus d’orange
3 tasses ou 750 ml de crème glacée à la vanille
3 blancs d’oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g d’eau
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose

Répartir le brownie dans un moule carré de 20 cm (8 pouces) de côté ou dans des ramequins. Réserver au réfrigérateur.

Couper l’ananas et la mangue en cubes. Déposer les dés de fruits dans une casserole et ajouter le jus d’orange. Porter à ébullition et laisser cuire 15 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide. Verser dans un bol et laisser totalement refroidir au réfrigérateur.

Dans une casserole, verser le sucre, l’eau et le sirop de maïs. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un thermomètre à bonbon indique 116°C (240°F)**.

Pendant que le sirop cuit, dans un bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics mous. Verser le sirop en fouettant continuellement les blancs d’oeufs. Continuer à battre les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils aient refroidi. Verser la meringue dans une poche à pâtisserie. Réserver la meringue au réfrigérateur si le dessert n’est pas servi dans la prochaine heure.

Quelques minutes avant de servir, préchauffer le gril (broil) du four.

Répartir la préparation de fruits sur le brownie. Répartir la glace sur les fruits. Couvrir de meringue et enfourner. Cuire jusqu’à ce que la meringue soit dorée. Servir sans attendre et déguster avec plaisir. S’il reste du dessert, couper des portions individuelles et conserver au congélateur***.

*Il est possible d’utiliser de l’ananas en boîte. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le jus de la conserve à la place du jus d’orange, le goût de l’ananas sera plus dominant.
**Si vous préférez, vous pouvez réaliser une meringue classique avec 4 blancs d’oeufs et ⅓ de tasse ou 67 g de sucre. Dans ce cas, il faut la préparer au dernier moment.
***Je préfère faire des portions individuelles et les assembler au dernier moment, car une fois assemblée, ce dessert est difficile à conserver : les éléments deviennent très dur au congélateur et il n’y a plus le contraste chaud-froid.

Bonne soirée!

Si j’associais à…

Je ne sais plus comment je suis tombée sur cette recette, mais dès que je l’ai vue, je me suis dit que la sauce accompagnerait très bien de l’agneau ou un steak de boeuf. Je n’ai pas attendu très longtemps pour tester mon hypothèse. Et oui, mon association fût réussie!

Je vous propose donc de tester cette sauce avec un filet d’agneau comme je l’ai fait. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 6.

Filet d'agneau sauce au vin rouge et aux champignons
Filet d’agneau sauce au vin rouge et aux champignons
Pour 3 personnes

300 g de filet d’agneau
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
⅔ de tasse ou 160 g de bouillon de boeuf concentré
¼ de tasse ou 62 g d’eau
¼ de tasse ou 10 g de champignons séchés*
2 cuillères à soupe de beurre
1 petit oignon
½ tasse ou 125 g de vin rouge
Sel et poivre

Ciseler l’oignon. Diluer le fécule de maïs dans le bouillon de boeuf. Hacher grossièrement les champignons séchés et les déposer dans l’eau.

Dans une poêle, faire fondre la moitié du beurre. Quand le corps gras est bien chaud, cuire le filet d’agneau environ 4 à 5 minutes de chaque côté. Saler et poivrer. Réserver la viande au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre et l’oignon. Égoutter les champignons, en conservant l’eau, et les ajouter à la poêle. Faire revenir le tout jusqu’à ce que les oignons soient translucides. Déglacer avec le vin rouge et laisser réduire 1 minute.

Verser le bouillon de boeuf et l’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Trancher la viande et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé des bolets et des morilles séchées. Vous pouvez employer d’autres champignons séchés. Il est également possible d’utiliser des champignons frais, dans ce cas, il en faudra au moins 114 g (¼ de livre).

Et vous, quelle est la dernière recette que vous avez détournée?

Gâteau d’été, gâteau tout simple

J’ai des cerises au réfrigérateur et depuis, je n’arrête pas de réfléchir à une recette de Forêt noire. Pourtant, il est possible de faire simple. Un gâteau de base que l’on garnit avec de la crème fouettée et des fruits gorgés de soleil. Pourquoi chercher plus loin?

Pour un gâteau tout simple, je vous propose une recette de pain de Gênes. Un gâteau bien aérien et bien moelleux, parfait pour garnir selon les envies. J’ai pris cette recette sur le blog d’Isabelle, J’en reprendrais bien un bout.

Gâteau pain de Gênes
Gâteau pain de Gênes
Pour 6 à 8 personnes

150 g (5¼ onces) de pâte d’amande*
2 oeufs
3½ cuillères à soupe ou 30 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
3½ cuillères à soupe ou 45 g de beurre non salé
¼ de cuillère à thé d’extrait de vanille**
2 pincées de sel

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre. Laisser tiédir à température ambiante.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, travailler la pâte d’amande et les oeufs jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Fouetter ensuite le mélange jusqu’à ce qu’il blanchisse et double de volume. Ajouter l’extrait de vanille.

À l’aide d’une spatule, incorporer la préparation de farine. Verser la pâte dans le moule et enfourner pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau ait une coloration dorée uniforme. Démouler à la sortie du four et laisser tiédir. Déguster avec gourmandise.

*Vérifiez la composition de votre pâte d’amande : idéalement, elle doit contenir 50 % d’amandes. Celle que j’ai utilisé ne contenait que 41 % d’amandes : le gâteau est un peu trop sucré à mon goût, alors imaginez le résultat avec une pâte d’amande à 33 %.
**Il est possible de parfumer le gâteau selon vos envies : zestes d’agrume, eau de fleur d’oranger, extrait d’amande, etc.

Et vous, pensez-vous à préparer des gâteaux tout simple et à les garnir de fruits?

Le plaisir d’avoir une porte qui s’ouvre…

Pour entrer dans la maison, nous avons deux portes : une principale qui arrive sur les pièces à vivre et une autre qui permet d’entrer à partir du garage. Cette porte nous l’employons peu pour l’instant, puisque nous attendons encore sur le bitumage de la cour. Vu l’écart entre la gravelle et le palier du garage, il est plutôt risqué de mettre la voiture dans le garage… De plus jusqu’à récemment, nous avions un autre problème : impossible d’ouvrir ou de verrouiller la porte par l’intérieur! Nous avons contacté le menuisier (oui, c’est le menuisier qui s’occupe de ce genre de problème) une première fois par téléphone, mais il ne pouvait pas répondre. Nous avons donc envoyé un courriel qui est resté sans réponse. J’ai recontacté le menuisier et cette fois, il était disponible et a pu se déplacer dans la journée. Le cylindre avait belle et bien un problème : un petit ressort de brisé. Un petit tour à l’atelier et quelques heures plus tard, nous avons une porte qui s’ouvre et se verrouille de l’extérieur autant que de l’intérieur. Ça fait plaisir de voir que le nombre de retouches à effectuer diminuent grandement depuis le début du mois.

Pour aujourd’hui, je vous propose une petite recette de côtes levées à la pomme. L’idée me plaisait et ça change de mes recettes habituelles qui ont plutôt un goût tomaté ou barbecue. J’ai beaucoup de mal à essayer d’autres types de côtes levées : j’ai des goûts plutôt classiques pour cette viande. Cette recette est tirée du livre Plaisirs coupables de Jean-François Plante.

Côtes levées aux pommes, au brandy et à l'érable
Côtes levées aux pommes, au brandy et à l’érable
Pour 3 personnes

700 g (1½ livre) de côtes levées
3 cuillères à soupe de compote de pommes
2 cuillères à soupe de brandy*
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
¼ de cuillère à thé de fumée liquide**
2 cuillères à soupe de jus de citron
Sel et poivre

Dans une grande casserole, déposer les côtes levées, couvrir d’eau et saler. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux pendant 90 minutes. Après ce temps de cuisson, égoutter les côtes levées.

Hacher l’ail.

Dans une petite casserole, mélanger la compote, le brandy, la moutarde, l’ail, le sirop d’érable, la cassonade, la fumé liquide et le jus de citron. À feu doux, porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 minutes. Laisser refroidir.

Déposer les côtes levées dans un plat et verser la préparation de compote. Veiller à enrober les côtes levées de toutes parts, couvrir et laisser mariner au réfrigérateur pendant au minimum 4 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Saler et poivrer. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec le restant de marinade. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer le brandy par du cognac.
**La fumée liquide apporte beaucoup de goût. Si vous n’en avez pas : vous pouvez l’omettre ou ajouter un peu de paprika fumé.

Penser à la pistache…

La semaine dernière, je cherchais une recette pour utiliser les fraises. Celles qui m’interpellaient le plus contenaient de la pâte de pistaches… Sauf que je n’en avais pas à la maison et que je ne suis pas allée récemment dans une épicerie qui vendent des pistaches non salées. Pour l’année prochaine, il faut que je me note d’acheter de la pâte de pistaches avant la saison des fraises!

Pour aujourd’hui, je vous propose une petite recette de gâteau aux fraises toute simple et qui se conserve au congélateur. J’ai découvert cette recette sur le blog Chic, Chic, Chocolat.

Gâteau nuage de fraises
Gâteau nuage de fraises
Pour 8 à 10 personnes

1 tasse et 2½ cuillères à soupe ou 150 g de chapelure de
  biscuits Graham ou Digestives
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 80 g de beurre non salé,
  fondu
1½ tasse ou 250 g de fraises
2 blancs d’oeufs
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 160 g de sucre
1 cuillère à soupe ou 15 g de sucre vanillé

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser de papier parchemin le fond d’un moule à charnière d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits et le beurre fondu. Presser ce mélange au fond du moule et enfourner pendant 10 minutes. Laisser totalement refroidir.

Quand la croûte a refroidi, ajouter une bande de papier parchemin ou de pellicule plastique sur les parois du moule. Ceci permettra de démouler plus facilement le gâteau.

Couper les fraises en petits morceaux*.

Dans un grand bol, déposer les blancs d’oeufs, les sucres et les fraises. À l’aide d’un batteur sur socle ou un batteur électrique, fouetter le tout pendant 10 minutes ou jusqu’à le mélange forme une mousse ferme. Verser la mousse sur la croûte et placer le tout au congélateur pendant au moins 4 heures.

Sortir du congélateur, démouler et couper des parts. Servir et déguster avec gourmandises.

*Vous pouvez également mixer une partie ou la totalité des fraises pour obtenir un coulis qui sera plus facile à incorporer à l’étape suivante.

Et vous, pensez-vous à associer les pistaches et les fraises?