Mois : janvier 2018

Ski, fait!

Cette année, nous pouvons comptabiliser un passage pour aller luger et un autre pour aller skier! J’espère bien poursuivre sur cette lancée : le temps est agréable, les pistes sont jolies et devraient le rester pendant un moment. Par contre, en discutant avec d’autres parents à l’école, il faut bien choisir sa journée. Par exemple, demain ne devrait pas être idéale, mais l’on ne sait jamais avant d’être la journée même. Les joies des prévisions météo!

Après une journée de ski, rien ne vaut une petite touche sucrée… D’accord, un chocolat chaud aurait été une meilleure proposition, mais je n’en prépare presque jamais : mon excuse, c’est qu’il ne fait jamais assez froid en Suisse! Je vous présente donc une tarte butterscotch. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Tarte butterscotch au bourbon en croûte de pacanes
Tarte butterscotch au bourbon en croûte de pacanes
Pour 8 à 10 personnes

Croûte
2 tasses ou 200 g de pacanes ou de noix de pécan
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de beurre non salé, fondu

Crème butterscotch
1¼ tasse ou 250 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 35 g de fécule de maïs
3 jaunes d’oeufs
1 tasse ou 250 g de lait
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
3 cuillères à soupe de bourbon*
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 cuillère à soupe de beurre non salé
Fleur de sel au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Dans un robot culinaire munit d’une lame en « s », hacher les pacanes avec la cassonade. Ajouter le beurre fondu et mélanger jusqu’à ce que le mélange de tienne quand il est pressé entre les doigts. Presser le mélange dans le fond du moule à charnière et sur les côtés, jusqu’au deux tiers de la hauteur du moule. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que la croûte commence à dorer. Sortir du four et laisser totalement refroidir.

Crème butterscotch
Dans une casserole, mélanger la fécule de maïs et la cassonade. Ajouter les jaunes d’oeufs et la moitié du lait. Quand le mélange est bien homogène, ajouter le restant du lait et la crème. À feu moyen, porter le mélange à ébullition en brassant continuellement. Cuire jusqu’à ce que le mélange épaississe et compter 1 minute de plus. Retirer du feu, incorporer le bourbon et l’extrait de vanille. Si désiré, filtrer la crème dans un tamis. Incorporer le beurre.

Verser la crème dans la croûte de pacanes. Couvrir d’une pellicule plastique directement appliquée sur la crème. Laisser tiédir au moins 30 minutes, puis réfrigérer pendant 6 heures. Au moment de servir, démouler la tarte et saupoudrer d’un peu de fleur de sel. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de réduire la quantité de bourbon ou de le remplacer par un autre alcool : whisky, rhum brun, etc.

Et vous, est-ce que vous allez skier cet hiver?

Optimiser son temps…

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dans une journée, il n’y a jamais assez d’heures pour tout faire ce que je souhaite. Par contre, je me suis rendu compte que je perdais trop de temps à mon goût à regarder de courtes vidéos. Alors une petite question est apparu dans mon esprit : que puis-je faire quand je regarde une vidéo ou la télé? En réfléchissant à tous les trucs pour lesquels je manque de temps, il y a le tricot qui s’est imposé. J’ai donc repris un tricot commencé il y a deux ans… Et bien, le résultat est là, j’ai presque fini mon ouvrage! Par contre, quand j’aurais fini ce projet, je ne sais pas par quoi je pourrais le remplacer.

Aujourd’hui, je vous propose une recette à base de tofu simple et rapide. J’ai pris cette recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Tofu au miso et à l'érable
Tofu au miso et à l’érable
Pour 2 personnes

200 g de tofu ferme*
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 petite échalote
10 à 12 fleurons de brocoli
½ cuillère à soupe de miso
1 cuillère à soupe de sirop d’érable
3 cuillères à soupe de bouillon de légumes**
1 petite gousse d’ail
Sauce sriracha, au goût
Sel et poivre

Hacher finement l’ail et déposer dans un petit bol. Ajouter le miso, le sirop d’érable, le bouillon et un peu de sauce sriracha.

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Saler et quand l’eau bout de nouveau, ajouter les fleurons de brocoli. Cuire pendant 3 à 4 minutes. Égoutter le brocoli et les plonger dans l’eau froide. Égoutter et réserver.

Éponger le tofu et le couper en cubes. Hacher l’échalote.

Dans une poêle, chauffer le moitié de l’huile. Quand le corps gras est chaud, faire dorer les cubes de tofu sur tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer le tofu et le réserver dans une assiette.

Ajouter le restant d’huile dans la poêle et faire revenir le brocoli avec l’échalote quelques minutes. Saler et poivrer. Ajouter le tofu. Verser le mélange de miso et de sirop d’érable. Laisser réduire jusqu’à le liquide laque les cubes de tofu et qu’il n’en reste presque plus dans la poêle. Servir sur un lit de riz ou avec des pâtes. Si désiré, ajouter un peu de sauce sriracha. Déguster avec plaisir.

*J’ai triché un peu, j’ai également mis un restant de poulet. D’un autre côté, mélanger le tofu avec un peu de viande est toujours un bon moyen pour l’introduire dans une alimentation.
**Vous pouvez prendre un faux bouillon de poulet ou du bouillon de poulet selon vos convictions et le contenu de votre garde-manger.

Et vous, que faites-vous de vos mains quand vous regardez la télévision?

Des biscuits, des biscuits aux chocolat!

Il n’y a rien à faire : les biscuits que je prépare le plus spontanément sont ceux qui contiennent du chocolat! En prime, nous sommes tous de grands amateurs de chocolat, alors pourquoi chercher plus loin? De plus, je m’étonne toujours de la quantité de recettes qui existe et de leurs différents résultats. Des fois, les différences sont évidentes, d’autre fois un peu moins, mais au final, des biscuits au chocolat, c’est toujours bon!

Cette fois, je vous propose la recette de Kim, Faits avec amour, Les aventures culinaires de Kiki. J’aime bien l’utilisation de beurre noisette : je ne réalise pas assez de recette avec ce produit.

Biscuits aux pépites de chocolat et au beurre noisette
Biscuits aux pépites de chocolat et au beurre noisette
Pour 24 biscuits*

1 tasse et 1½ cuillère à soupe ou 240 g de beurre non salé
2 tasses ou 280 g de farine
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¾ de cuillère à thé de fleur de sel
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
2 oeufs
1 cuillère à thé de pâte de vanille**
2½ tasses ou 450 de pépites de chocolat noir***

Couper le beurre en cubes et le déposer dans une casserole. À feu moyen, faire fondre le beurre. Chauffer jusqu’à ce que le beurre change légèrement de couleur et dégage une odeur de noisette. Laisser refroidir pendant 15 à 20 minutes.

Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade et le sucre pendant 1 minute. Ajouter un à un les oeufs. Incorporer la pâte de vanille. Ajouter la préparation de farine, puis les pépites de chocolat. Couvrir le bol d’un linge et laisser la pâte reposer pendant 30 à 45 minutes à température ambiante.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin. Prélever l’équivalant de 2 à 3 cuillères à soupe de pâte à biscuits et déposer sur les plaques de cuisson. Répéter l’opération en veillant à bien espacer les biscuits. Si désiré, saupoudrer un peu de fleur de sel sur les biscuits. Enfourner et cuire une plaque à la fois pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit doré et le centre encore mou. Laisser tiédir les biscuits sur la plaque de cuisson pendant 8 à 10 minutes avant de les déplacer, si possible, sur une grille pour les laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de biscuits varie en fonction de leur taille. Ceux de la recette sont plutôt gros.
**Il est possible de remplacer la pâte de vanille par les grains d’une gousse de vanille ou 2 cuillères à thé d’extrait de vanille.
***Vous pouvez remplacer ½ tasse ou 90 g de pépites de chocolat par des pépites de caramel.

Et vous, quelle est la saveur de biscuits qui revient le plus régulièrement dans votre cuisine?

Avez-vous fait votre galette?

Le mois de janvier est le mois de la galette. Personnellement, j’ai toujours du mal à m’y mettre. Au début du mois, j’étais pleine de bonne intention : j’avais du beurre en quantité suffisante pour faire la pâte feuilletée et j’y avais pensé bien à l’avance! Pris comme d’habitude par le tourbillon de la vie, j’ai finalement oublié l’idée de faire une pâte feuilletée et j’en ai acheté pour pouvoir réaliser la galette plus rapidement. Ensuite, j’ai calculé les proportions pour faire une petite galette de 18 cm (7 pouces) de diamètre et je me suis lancée. Encore une fois, j’ai la garniture qui a fuit de tous les côtés! J’avais trop de garniture pour mes disques de pâtes et j’ai eu du mal à sceller ma pâte. Bref, le résultat ne m’a pas étonnée. Par contre, j’ai compris qu’il fallait prendre son temps et que je ne suis pas une grande fan de la frangipane. Est-ce que je vais retenter l’expérience avant la fin du mois? Je ne pense pas, mais sait-on jamais?

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose un plat réconfortant et parfait pendant la saison froide : un rôti de palette. Je vous propose une recette de Cuisine futée, parents pressés.

Rôti de palette au four
Rôti de palette au four
Pour 8 personnes

2 oignons
1,5 kg de rôti de palette de boeuf
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe d’eau
1 cuillère à soupe de herbes de Provence*
½ cuillère à soupe de sauce Worcestershire
½ cuillère à soupe d’épices à steak

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couper les oignons en rondelles. Déposer les oignons pour couvrir le fond d’un plat de cuisson ou une petite rôtissoire.

Dans un bol, mélanger la moutarde de Dijon, l’eau, les herbes de Provence, la sauce Worcestershire et les épices à steak.

Déposer le rôti de palette sur les oignons. Badigeonner le mélange de moutarde sur la viande. Couvrir d’un papier d’aluminium et enfourner.

Enfourner et cuire pendant 1h30 à 1h45 ou jusqu’à ce que la viande se défasse facilement à la fourchette. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un autre mélange d’herbes séchées.

Et vous, est-ce que la galette est présente en ce mois de janvier?

Un panettone accessible…

Il y a bien longtemps que je souhaite réaliser un panettone. Cependant, deux choses me freinaient : le temps puisqu’un vrai panettone se réalise sur 3 jours et comment le suspendre pour le faire refroidir. Pour le temps, c’est simple, il suffit de réaliser une recette rapide, donc un panettone qui se conserve moins longtemps. Pour le faire refroidir la tête en bas, j’ai eu la réponse dans le Ricardo de Noël (volume 16, numéro 1). Il suffit d’utiliser des piques à brochette et de le suspendre au-dessus d’une casserole! L’idée est tellement simple et logique… mais il fallait y penser.

C’est donc naturellement que j’ai glissé des petits panettones dans mes paniers gourmands. J’avoue, j’en ai gardé un pour goûter et ils n’ont rien à envier à ceux du commerce. À refaire et la prochaine fois, je tente peut-être la version sur trois jours. En attendant, voici la recette de Ricardo.

Panettone
Panettone
Pour 1 panettone de 18 cm (7 pouce) de diamètre*

¾ de tasse ou 180 g d’eau
3 jaunes d’oeufs
2 oeufs
1 orange pour le zeste
1 citron pour le zeste
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
3¼ tasses ou 490 g de farine
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à soupe de levure rapide
1 cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1½ tasse ou 225 g de fruits séchés au choix**
¼ de tasse ou 60 g de rhum brun

Dans un bol, mélanger l’eau, les jaunes d’oeufs, les oeufs, le zeste d’orange, le zeste de citron et l’extrait de vanille.

Dans le bol d’un robot sur socle***, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel à l’aide du crochet à pétrir. Ajouter le mélange d’eau et d’oeufs, puis mélanger jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Incorporer petit à petit des morceaux de beurre. Pétrir la pâte pendant 5 minutes. La pâte restera molle et collante. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé et couvrir d’une pellicule plastique également un peu huilé. Laisser lever pendant 1h30.

Pendant que la pâte lève, déposer les fruits séchés dans un bol et arroser avec le rhum. Remuer le mélange à quelques fois.

Quand la pâte a fini sa première levée, ajouter les fruits séchés et le rhum. Mélanger pour bien répartir les fruits dans la pâte. Verser la pâte dans un moule à panettone en papier de 18 cm (7 pouces) de diamètre. Déposer le moule sur une plaque de cuisson et laisser la pâte lever, sans couvrir, dans un endroit tiède et humide pendant 1h15 ou jusqu’à ce que la pâte soit gonflée et dépasse du moule.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Enfourner le panettone et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un pique à brochette en bois inséré au centre du pain ressort propre.

À la sortie du four, insérer deux longs piques à brochette parallèle à la base du panettone qui traversent le moule en papier. Suspendre à l’envers le moule à panettone sur une casserole assez large et assez profonde en le faisant tenir par les brochettes. Laisser le panettone totalement refroidir. Déguster avec plaisir pendant 1 semaine en le conservant dans une cloche ou un grand sac qui ferme hermétiquement.

*Je n’avais pas de moule à panettone de cette taille. J’ai donc utilisé des moules plus bas en cartons et des moules à mini panettone. La recette donne environ 12 mini-panettones.
**Canneberges, raisins, cerises, bleuets (ou myrtilles), figues… ce n’est pas le choix qui manque. Moi, j’ai même mis des oranges confites hachées finement que j’avais réalisées quelques jours plus tôt.
***Il est possible de réaliser la recette sans robot sur socle.

Et vous, avez-vous déjà réalisé un pain qui demandait 3 jours à préparer?