Mois : décembre 2017

Activités d’hiver

Je ne sais pas si vous profitez du temps des fêtes pour passer plus de temps en extérieur, mais ce n’est pas les activités qui manquent : le ski alpin ou de fond, la raquette, le patin, le hockey, la luge, la randonnée, etc. Après, il y a toujours l’option de rester bien au chaud devant un feu de foyer, une série télé ou simplement son ordinateur. Cependant dans les tous les cas, il est toujours agréable de se retrouver avec une petite gourmandise à se mettre sous la dent.

Aujourd’hui, je vous propose donc une recette de galette au chocolat. Cette recette est tirée du livre Un peu biscuits… à la folie! d’Isabelle Lambert.

Galettes double chocolat
Galettes double chocolat
Pour 24 biscuits

1 tasse ou 140 g de farine
¼ de tasse ou 26 g de cacao
1 cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
2⅔ tasses ou 475 g de pépites de chocolat
½ tasse ou 110 g de beurre, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade
¼ de tasse ou 50 g de sucre
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille

Préchauffer le four à 160°C (320°F). Tapisser de papier parchemin deux plaques de cuisson.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, le bicarbonate et le sel.

Verser ⅔ tasses ou 115 g de pépites de chocolat dans le bol d’un bain-marie et faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie et réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade et le sucre jusqu’à ce que le mélange ait une texture crémeuse. Incorporer le chocolat fondu, puis l’oeuf et la vanille. Ajouter la préparation de farine et les pépites de chocolat restantes (2 tasses ou 360 g).

Sur les plaques de cuisson, déposer environ 3-4 cuillères à soupe de pâte par biscuits en les espaçant bien. Enfourner et cuire une plaque à la fois pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits se fissurent légèrement. Laisser tiédir 3 à 5 minutes avant de retirer les biscuits de la plaque de cuisson. Déguster avec gourmandise.

On est le 24?

J’avoue que je suis un peu étonnée d’avoir un peu de temps pour écrire sur mon blog. Ce matin, j’ai terminé d’emballer mes paniers gourmands et j’ai également fait quelques préparations supplémentaires pour décorer le gâteau de Noël. Je n’ai pas fait mon gâteau sous forme de bûche, puisque mon moule n’est pas très grand et que j’en avais presque manqué pour servir tout le monde l’an passé! Même si j’ai préparé des éléments pour décorer du gâteau je ne sais pas encore trop comment je vais les disposer… je demanderais l’avis de mon chéri.

Pour aujourd’hui, je vous propose une soupe toute simple et des plus savoureuses : une soupe de pommes de terre. J’ai vu cette recette à l’émission Saturday morning with James Martin.

Soupe de pommes de terre
Soupe de pommes de terre de Nathan Outlaw
Pour 4 personnes

1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 gros oignon
2 gousses d’ail
1 feuilles de laurier
1¾ tasse ou 300 g de pommes de terre
4 tasses ou 1 litre de bouillon de légumes
Raifort, au goût (facultatif)
Sel et poivre

Hacher l’oignon et les gousses d’ail. Peler et couper en fines tranches les pommes de terre.

Dans une casserole, chauffer l’huile d’olive. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter l’oignon et l’ail. Faire revenir en brassant pendant 2 minutes sans que les légumes ne se colorent. Ajouter les pommes de terre et le bouillon de légumes. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres. Retirer la feuille de laurier.

Verser la soupe dans un mélangeur de type « blender » et mixer pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la soupe soit lisse. Ajouter le raifort, saler et poivrer. Ajuster l’assaisonnement et servir. Si désiré, garnir les bols de soupe avec un zeste de citron, des graines de courge, du persil, un filet d’huile d’olive ou de poisson fumé. Déguster avec plaisir.

Joyeux Noël!

Dans les biscuits!

Cette semaine, je suis dans les derniers préparatifs de mes paniers gourmands. J’ai plein de biscuits à faire et j’adore ça… même si j’ai quelques éléments de retard sur mon programme! J’avoue que je vais même préparer une fournée de plus de zézettes pour le plaisir. Si vous devez offrir un biscuits pendant les fêtes c’est celui-là. Ils sont simples à préparer, il se conserve longtemps et ils sont tellement addictifs, impossible d’y résister.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de bagatelle. J’ai improvisé cette recette pour écouler des biscuits cuillères et servir un dessert comptant une mousse pour changer. J’ai utilisé la recette d’Edda, Un déjeuner de soleil, pour la crème de clémentine et la ganache montée rapide de Bernard, La cuisine de Bernard

Bagatelle à la clémentine et au chocolat
Bagatelle à la clémentine et au chocolat
Pour 4 à 6 personnes

Crème à la clémentine
3 oeufs
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 140 g de jus de clémentines*
2 cuillères à soupe ou 30 g de jus de citron
½ tasse ou 100 g de sucre
⅓ de tasse ou 70 g de beurre non salé
¼ de tasse ou 30 g de fécule de maïs ou de maïzena
Zeste de 3 ou 4 clémentines
Zeste de 1 citron

Ganache montée rapide
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à 35 %
  ou entière
90 g (3 onces) de chocolat noir

Montage
Biscuits cuillères ou doigts de dame en quantité suffisante
Jus de clémentines** en quantité suffisante
Pastilles ou copeaux de chocolat pour décorer(facultatif)

Crème à la clémentine
Dans une casserole, mélanger le sucre, la fécule de maïs et les oeufs. Ajouter les zestes d’agrumes, le jus de clémentines et le jus de citron. Sur un feu doux, cuire le mélange en brassant continuellement jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Quand la crème à la clémentine a épaissi, retirer la casserole du feu et ajouter le beurre en plusieurs fois en brassant bien entre chaque ajout. Verser la crème dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique au contact et réfrigérer pendant 1 heure.

Ganache montée rapide
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Réserver.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics mous. Ajouter le chocolat et fouetter encore le mélange jusqu’à ce qu’il soit homogène. Réserver la mousse au réfrigérateur.

Montage
Dans un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces), assembler le dessert. Tremper brièvement les biscuits cuillères dans le jus de clémentines et couvrir le fond du moule. Verser la moitié de la crème à la clémentine et la moitié de la mousse au chocolat. Déposer une seconde rangée de biscuits cuillères trempés dans le jus de clémentine. Couvrir avec la crème de clémentine et la mousse de chocolat. Réfrigérer au moins 4 heures avant de déguster. Décorer avec les pastilles de chocolat. Servir et savourer avec gourmandises.

*Vous pourriez utiliser le jus de d’autres agrumes ou faire un mélange de plusieurs fruits.
**Plutôt que du jus de clémentines, il est possible de prendre du jus d’orange, du café, une liqueur de café, du marsala, de l’amaretto, etc.

Et vous, préparez-vous des biscuits?

C’est le temps d’une dinde!

Cette année, j’aurais aimé célébrer Noël avec ma famille, mais les vacances scolaires ont contraint un peu nos déplacements et nous avons décidé de rester en Suisse pour les fêtes. Dans ma famille, le repas du réveillon est toujours le même : une dinde et de la tourtière! J’adore cette tradition dans ma famille. Comme la dinde allait me manquer, j’en ai commandé une petite au boucher. Je lui ai demandé de lever la poitrine en rôti et de découper les cuisses et les ailes. J’ai cuit les cuisses, les ailes et la carcasse (que j’ai ensuite utilisé pour faire un bouillon) pour un repas et j’ai gardé le rôti pour un autre. Le rôti de dinde m’a épatée : c’est simple, rapide à cuire (pour une dinde) et la viande est moelleuse, loin d’être sèche! Je recommande pour recevoir le rôti de dinde pour toute les personnes qui ne veulent pas se prendre la tête à cuire cet animal ou à le désosser!

Pour mon premier rôti de dinde, j’ai opté pour une recette de Ricardo issue de son magazine volume 13, numéro 1.

Rôti de dinde à la saucisse et aux pistaches
Rôti de dinde à la saucisse et aux pistaches
Pour 6 à 8 personnes

Rôti de dinde
½ tasse ou 30 g de mie de pain coupé en dés
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
1 petit oeuf
227 g de saucisses douce (Toulouse, à l’italienne douce,
  chipolata de porc, etc.)
1½ cuillères à soupe de canneberges séchées*
1 gousse d’ail ou 1 cuillère à thé de fleur d’ail
1 rôti de dinde d’environ 900 g (2 lbs)
½ cuillère à soupe d’huile d’olive

Sauce
1 petit oignon
2 gousses d’ail
1½ cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe de farine
2 tasses ou 500 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de xérès ou de marsala

Garniture**
1½ cuillère à soupe de pistaches hachées finement
1 cuillère à soupe de persil plat ciselé
½ cuillère à soupe de miel

Sel et poivre

Rôti de dinde
Dans un bol, mélanger le pain, le lait et l’oeuf.

Hacher l’ail et les canneberges. Ajouter dans la bol contant la pain, la chair des saucisses, l’ail et les canneberges. Saler et poivrer. Mélanger et réserver.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur une planche à découper, placer 5 à 6 ficelles. Ouvrir le rôti de dinde, la peau vers le bas, et le placer sur les ficelles. Saler et poivrer. Déposer le mélange de saucisses au centre. Rouler le rôti et ficeler. Couper l’excédent de ficelle si désiré.

Déposer le rôti dans une rôtissoire ou sur une plaque de cuisson. Huiler la surface du rôti. Saler et poivrer. Enfourner et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un thermomètre inséré au centre de la viande indique 74°C (165°F). Si le rôti n’est assez grillé, allumer le grill (ou broil) pour quelques minutes. Retirer la viande du four et la laisser reposer au moins 10 minutes.

Sauce
Hacher l’oignon et l’ail.

Dans une poêle, faire fondre le beurre et dorer l’oignon avec l’ail. Saupoudrer la farine et bien mélanger. Ajouter le bouillon, le xérès et, si possible, le jus de cuisson du rôti. Porter à ébullition en fouettant constamment. Laisser mijoter pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer.

Garniture
Dans un petit bol, mélanger les pistaches et le persil. Retirer les ficelles du rôti et badigeonner de miel. Répartir le mélange de pistaches sur le dessus. Trancher et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de canneberges, remplacez-les par un autre fruit séché de votre choix.
**Je n’ai pas mis la garniture sur le rôti, mais j’ai glissé les pistaches dans la farce.

Et vous, avez-vous déjà cuisiné un rôti de dinde?

Pour 4, pour 6…

Hier soir, nous recevions à souper. Au dernier moment, nous avons pensé au vin et en regardant dans notre réserve, nous nous sommes rendu compte que nous n’avions plus de vin rouge. Comme nous habitions près de mes beaux-parents, mon chéri est allé chercher une bouteille. En revenant, mon chéri m’a demandé si j’avais préparé assez de viande pour ajouter deux personnes à notre table. Évidemment, j’avais prévu plus que nécessaire et nous avons donc invité mes beaux-parents qui revenaient justement d’un long déplacement!

Aujourd’hui, je vous propose une recette d’entremet fraise et pomme. Cette association venait d’une question qu’on m’avait posé il y a longtemps : qu’est-ce que tu cuisinerais avec ces fruits? Après un long moment de réflexion, j’ai composé ce dessert. La recette semble longue, mais la plupart des étapes sont rapides et simples à réaliser. De plus, comme l’entremet demande un passage au congélateur, c’est un dessert qui se prépare bien à l’avance.

Entremet fraise et pomme
Entremet fraise et pomme
Pour 8 à 10 personnes

Croustillant au praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés**

Gelée de pommes
4 pommes (Gala ou Cortland)
4 cuillères à soupe d’eau
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuille
  de gélatine (2 g)
3 cuillères à soupe ou 38 g de sucre
2 pincées de cannelle moulue

Gâteau
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ tasse moins 1 cuillère à thé ou 50 g de beurre non salé,
  tempéré
1 oeuf
¼ tasse ou 35 g de farine
1½ cuillères à soupe ou 15 g de poudre d’amandes
¼ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ cuillère à thé d’extrait de vanille
1 pincée de sel

Mousse aux fraises
1⅓ de tasse ou 250 g de fraises (fraîches ou surgelées
 &nbsp et décongelées)
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 67 g de sucre
2¾ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 3 feuilles de gélatine (6 g)
1 cuillère à thé ou 5 g de jus de citron
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre à glacer

Glaçage***
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 120 g de sucre
6 cuillères à soupe ou 120 g de sirop de maïs ou de glucose
¼ de tasse ou 60 g d’eau
5 cuillère à soupe ou 80 g de lait condensé non sucré
  ou lait évaporé
120 g (4 onces) de chocolat blanc
3½ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 4 feuilles de gélatine (8 g)
Colorant alimentaire rose ou autre en poudre,
  en quantité suffisante

Croustillant au praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Gelée de pommes
Chemiser le fond d’un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre de papier parchemin.

Hydrater la gélatine : si elle est en poudre, verser 2 cuillères à thé d’eau froide dans un petit bol puis saupoudrer la gélatine, mélanger et laisser gonfler; si elle est en feuille, la déposer dans un bol rempli d’eau froide et la laisser tremper pendant 5 minutes.

Éplucher, épépiner et couper en cubes 2 pommes. Déposer les pommes dans une casserole et ajouter 2 cuillères à soupe d’eau (30 g). Couvrir et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les pommes soient tendres. Quand les pommes sont cuites, les mixer à l’aide d’un robot muni d’une lame en « s » ou d’un pied-mélangeur pour obtenir une purée lisse. Incorporer la gélatine. Réserver.

Éplucher, épépiner et couper en petits dés les pommes restantes.

Dans une poêle, déposer le sucre et 2 cuillères à soupe d’eau. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’un caramel se forme et prenne une jolie couleur dorée. Ajouter les dés de pommes et porter à ébullition. Laisser mijoter jusqu’à ce que les pommes soient translucides et qu’il ne reste presque plus de liquide. Ajouter la cannelle. Verser les pommes dans la compote contenant la gélatine. Mélanger et verser le tout dans le moule chemiser. Réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Gâteau

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre de papier parchemin. Beurrer les côtés si désiré.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec le sucre pendant 5 minutes. Incorporer l’extrait de vanille et l’oeuf. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement le mélange à base de farine.

Verser la pâte dans le moule chemiser de papier parchemin et enfourner pendant 12 à 18 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Sortir le gâteau du four et laisser tiédir 3 à 5 minutes avant de le démouler. Laisser totalement refroidir le gâteau.

Mousse aux fraises
Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Pendant ce temps, réduire en purée les fraises avec le jus de citron à l’aide d’un robot. Filtrer si désiré et vérifier qu’il y a bien 1 tasse ou 250 g de purée de fruits. Verser la purée dans un chaudron et ajouter le sucre. Chauffer le mélange sans faire bouillir. Ajouter la gélatine au mélange de fruits. Bien mélanger et verser dans un bol. Laisser totalement refroidir.

Fouetter la crème avec le sucre glace et l’incorporer délicatement à la purée de fruits froide.

Montage
Chemiser le fond de papier parchemin et tapisser les parois d’une bande de rhodoïd ou de pellicule plastique d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans le croustillant au praliné, découper un cercle d’environ 18 cm de diamètre.

Déposer le gâteau dans le fond du moule, verser une fine couche de mousse aux fraises. Poser le cercle de croustillant au praliné. Verser la moitié de la mousse aux fraises et enfoncer le disque de gelée de pommes. Couvrir avec le restant de mousse aux fraises. Réserver au congélateur au moins 12 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Réserver.

Hacher finement le chocolat blanc. Réserver.

Dans un chaudron, verser le sucre, le sirop de maïs et l’eau. Chauffer à feu doux le mélange jusqu’à ce qu’il atteigne 103°C (217°F). Retirer du feu, ajouter le lait condensé et le chocolat blanc. Mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Si possible, mixer à l’aide d’un pied-mélangeur.

Si la gélatine est en poudre, la faire fondre quelques secondes au four micro-ondes (ou dans un chaudron sur le feu) puis l’ajouter à la préparation. Si la gélatine est en feuille, bien l’essorer et l’ajouter directement à la préparation. Brasser pour s’assurer que la gélatine (en poudre ou en feuille) soit bien incorporée. Ajouter le colorant alimentaire en fonction de la couleur souhaitée. Mélanger encore le glaçage pour qu’il soit bien lisse. Verser le glaçage dans une tasse à mesurer ou un verre gradué muni d’un bec verseur, si possible. Laisser tiédir jusqu’à ce que le glaçage soit à 35°C (95°F) ou moins. Il ne faut pas utiliser le glaçage s’il est plus chaud que 35°C (95°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur et retirer la bande de rhodoïd ou les pellicules plastiques. Déposer l’entremet sur une grille au-dessus d’une plaque de cuisson. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflés de style Rice Krispies.
***Il y aura beaucoup trop de glaçage, mais par expérience mieux vaut en avoir trop. D’autant plus, si l’on n’a pas l’habitude de ce type de glaçage.

Et vous, vous arrive-t-il d’inviter des gens à la dernière minute?