Mois : octobre 2017

Presque au bout des boîtes

Mercredi, j’étais assez fatiguée pour reporter mon article et les jours qui ont suivi n’ont pas été des plus reposants. Heureusement, nous arrivons au bout et presque tous les cartons sont défaits. Oui, nous avons déménagé et j’avoue que je ne me souvenais pas que ça puisse être aussi épuisant. Je commence à voir clair dans la cuisine, par contre, je dois sérieusement réfléchir à « où j’ai rangé quoi ». De plus, j’ai découvert que le four n’avait pas de ventilateur, donc pas de chaleur tournante, un mode que j’utilisais régulièrement! Entre ça et les plaques de cuisson (sans commentaire), je sens qu’il va me falloir un petit moment d’adaptation. Omis ces petits détails, je me réjouis de la proximité d’une bonne boucherie (ainsi que la moitié des commerces du village) et d’une quantité hallucinante de boulangerie pour cette petite commune.

Aujourd’hui, je vous laisse avec une recette de falafels, car il y a des années que je me promettais d’en préparer. Pour cette première expérience, j’ai utilisé la recette de 3 fois par jour.

Falafels et sauce au yogourt
Falafels et sauce au yogourt
Pour 12 falafels, environ 4 personnes

Falafels
¼ de tasse ou 40 g de pistaches non salées
1 échalote
1 gousse d’ail
1 boîte de conserve de 19 onces ou 2 boîtes d’environ 240 g
   de pois chiches
5 feuilles de basilic
4 cuillères à soupe de persil frais
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de graines de fenouil*
2 cuillères à soupe d’huile végétale
1 jaune d’oeuf
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de tasse ou 32 g de farine

Sauce au yogourt
½ tasse ou 125 g de yogourt grec
1 gousse d’ail
½ citron

Sel et poivre

Falafels
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », mixer les pistaches avec l’échalote et l’ail. Ajouter les pois chiches égouttés, le basilic, le persil, le cumin, les graines de fenouil, l’huile, le jaune d’oeuf, le bicarbonate et la farine. Saler et poivrer, puis actionner le robot jusqu’à ce que la préparation forme un pâte.

Avec le mélange, façonner 12 galettes** et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Humidifier les mains pour faciliter la manipulation de la préparation. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. À mi-cuisson, retourner les galettes.

Sauce au yogourt
Hacher l’ail et le déposer dans un bol. Ajouter le yogourt et le jus de citron. Saler et poivrer au goût.

Quand les falafels sont cuits, les servir avec la sauce au yogourt. Déguster avec plaisir.

*Je n’avais pas de graines de fenouil, donc je les ai remplacé par des graines de coriandre.
**Pour apporter plus de texture, roulez les falafels dans de la panko ou des corn flakes réduits en chapelure avant d’enfourner.

Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez déménagé?

Entre la pluie…

Malgré ce dimanche pluvieux, ma première préoccupation n’est pas d’en profiter pour cuisiner. Pourtant l’idée de préparer une brioche m’a bel et bien effleuré l’esprit (en prime, j’ai même deux recettes en tête). Peut-être dimanche prochain. La semaine qui va débuter s’annonce mouvementée et ensuite, je prendrais du temps pour retrouver mes marques.

En attendant, voici une recette toute simple de filet de porc. Cette recette est tirée du magazine Cuisine futée, Un été BBQ.

Filet de porc à l'hawaïenne
Filet de porc à l’hawaïenne
Pour 3 personnes

350 g de filet de porc
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
1½ cuillère à soupe de pâte de tomate
1 cuillère à soupe de jus de citron
Zeste de ½ citron
½ cuillère à soupe de gingembre haché
½ cuillère à soupe de sauce soja
½ cuillère à thé d’ail haché
½ cuillère à thé d’huile de sésame grillé
Fleur de sel

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la cassonade, la pâte de tomate, le jus de citron, le zeste, le gingembre, la sauce soja, l’ail et l’huile de sésame grillé. Ajouter le filet de porc et l’enrober de marinade.

Déposer le filet de porc sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 17 à 20 minutes. Pendant la cuisson, badigeonner à deux reprises le filet de sauce.

Retirer le filet de porc du four et le déposer sur une assiette. Couvrir de papier d’aluminium et laisser reposer pendant 5 minutes. Saupoudrer le filet de porc de fleur de sel, trancher et servir. Déguster avec plaisir.

Des biscuits à prévoir

Je ne sais pas si vous avez vu, mais c’est aujourd’hui que le nouveau livre d’Isabelle, Un peu… biscuits… à la folie!, parait dans les librairies. J’avais découvert le thème de ce nouvel opus il y a quelques semaines, mais c’est seulement ce matin que je me suis rendu compte que je n’avais pas une seule seconde pensée à créer une recette pour l’occasion! Il faut dire que j’ai l’esprit bien occupé en ce moment. Je vais remédier à la situation, mais j’avoue que le défi sera grand : j’ai plutôt l’habitude de modifier une recette de biscuits que d’en créer! Un des rares biscuits que j’ai imaginé est celui-ci et la recette commence à dater…

En attendant que je vous reparle de biscuits et que je me procure ce nouveau livre, je vous propose une recette de tarte issue du livre Tarte d’Isabelle.

Tarte au chocolat et au caramel de lait
Tarte au chocolat et au caramel de lait
Pour 8 personnes

Pâte à tarte
1 pâte brisée*

Caramel à la fleur de sel
¾ de tasse ou 250 g de lait condensé sucré
3 cuillères à soupe de beurre demi-sel**
2 pincée de fleur de sel

Ganache
½ tasse ou 125 g de crème à 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de miel
100 g (3,5 onces) de chocolat noir

Pâte à tarte
Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Foncer un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre***. Placer la pâte à tarte au congélateur et la laisser reposer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

À l’aide d’une fourchette, piquer la surface de la pâte. Recouvrir la pâte d’un papier parchemin et déposer des haricots ou des pois secs. Enfourner dans le bas du four et cuire pendant 15 minutes. Retirer le papier parchemin et les haricots secs (ou les pois secs). Remettre la croûte au four pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Retirer du four et laisser totalement refroidir.

Caramel à la fleur de sel
Dans une casserole, verser le lait condensé sucré, le beurre et la fleur de sel. À feu doux, porter le tout à ébullition en brassant constamment. Laisser frémir pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le caramel soit doré. Verser le caramel dans la pâte à tarte et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Ganache
Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, verser la crème et le miel. Chauffer doucement la crème jusqu’à qu’elle frémisse. Verser la crème chaude sur le chocolat et laisser reposer pendant 1 minute. Mélanger vigoureusement jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Verser la crème sur la tarte et réfrigérer au moins 30 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez opter pour une pâte du commerce, votre recette préféré, celle-ci ou celle-là.
**Il est possible d’utiliser du beurre non salée.
***Avec les chutes de pâte, vous pouvez les découper à l’aide d’un emporte-pièce et de les décorer avant de les cuire en même temps que le fond de tarte. Il suffit de déposer les décorations après avoir mis la ganache sur la tarte.

Et vous, est-ce que vous créez facilement des recettes de biscuits?

Totalement tranquille

Mini-nous ne l’admettra jamais, mais parfois une sieste est nécessaire pour se remettre en forme (et de meilleure humeur). Aujourd’hui, c’est le cas, Mini-nous a finalement craqué et fait une sieste comme mon chéri. Je ne vous dis pas la tranquillité et le silence qu’il y a autour de moi dans ces moments-là. Étrangement, je ressens une certaine solitude, mais bon, ça ne dure pas puisque je dois réveiller Mini-nous pour que le sommeil soit au rendez-vous pendant la nuit.

Aujourd’hui, je vous propose une recette de côtes levées. La recette est tirée du livre Métro, boulot, bistro de Jean-François Plante. J’ai l’impression d’avoir peu consulté cet ouvrage… et je crois bien qu’il y a un moment que je n’avais pas fait l’une de ces recettes.

Côtes levées façon sud-ouest
Côtes levées façon sud-ouest
Pour 3 personnes

700 g de côtes levées
1 bouteille de bière blonde* (facultatif)
3 tasses ou 750 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de sauce chili ou de ketchup
1½ cuillère à thé de sambal oelek
2½ cuillères à soupe de sauce tamari ou de sauce soja
2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
3 gousses d’ail
2 cuillères à soupe ou 40 g de miel
1 cuillère soupe de jus de citron
Sel et poivre

Sur une planche à découper ou un plan de travail, déposer les côtes levées la chair face au plan de travail. À l’aide d’un papier absorbant (essuie-tout ou papier ménage), retirer la membrane blanche qui recouvre le dos des côtes. Déposer les côtes dans un chaudron et ajouter la bière ainsi que le bouillon de poulet. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter pendant 1 heure.

Dans un bol, mélanger la sauce chili, le sambal oelek, la sauce tamari, la moutarde de Dijon, le miel et le jus de citron. Hacher finement l’ail et l’ajouter à la sauce.

Quand les côtes levées ont mijoté, les égoutter et les déposer dans le bol contenant la sauce. Laisser mariner pendant 6 à 12 heures au réfrigérateur**.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les côtes levées sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner pendant 10 minutes. Badigeonner la viande avec le restant de marinade. Laisser cuire encore 10 minutes et badigeonner la viande de nouveau. Laisser cuire une dernière fois pendant 10 minutes. Servir et déguster avec plaisir.

*Si vous n’ajoutez pas la bière, augmentez la quantité de bouillon pour que les côtes soient totalement immergées pendant la cuisson.
**Personnellement, je préfère faire mariner mes côtes levées et les cuire au four, mais vous pourriez ajouter la sauce dans la casserole et poursuivre la cuisson pendant 1 heure avant de les servir.

Et vous, êtes-vous du genre à faire la sieste ou à profiter du silence quand les autres dorment?

Plus simple que des biscuits…

Il y a quelques temps, j’avais proposé à Mini-nous de réaliser des biscuits. L’idée a tout de suite charmée. Par la même occasion, je me suis dit qu’il serait intéressant de sortir le livre Mon premier livre de recette de Ricardo et d’enfin l’employer. J’ai dit à Mini-nous d’ouvrir le livre et de choisir une recette. J’étais convaincue que la recette choisie serait des biscuits… Et non, Mini-nous a préféré des sucettes glacées! La recette est des plus simples, des plus rapides et des plus délicieuses. Après, si comme moi, vous devez préparer la compote de pommes, ça allonge un peu la préparation.

Sucettes glacées aux pommes (popsicles)
Sucettes glacées aux pommes (popsicles)
Pour 8 à 12 portions*

2 tasses ou 460 g de compote de pommes non sucrée**
⅓ de tasse ou 67 g de sucre

Dans un bol, mélanger la compote de pommes et le sucre. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit bien dissous. Verser le mélange dans des moules à sucettes glacées.

Placer au congélateur pendant au moins 6 heures.

Au moment de déguster, faire couler un peu d’eau chaude sur la base du moule pour faciliter le démoulage. Déguster sans attendre avec gourmandise.

*Le nombre de portions variera en fonction de la taille des moules employés.
**Envie d’un autre parfum? Mixer des fruits de votre choix (fraises, framboises, bleuets, mangue, bananes, etc.) et, au besoin, passer la purée de fruits au travers d’un tamis. Pour une texture encore plus crémeuse, remplacez 1 tasse ou 230 g de compote de pommes par du yogourt nature.

Et vous, pensez-vous à préparer des sucettes glacées?