Mois : octobre 2016

Pas goûté une pomme…

Hier avec Mini-nous, j’ai été découvrir une fête de village : la fête de la pomme. Depuis que j’habite en Suisse, je n’ai pas souvenir d’avoir participé à ce genre d’événement. En rejoignant le coeur du village, j’ai été étonnée de voir autant de monde si tôt le matin. J’ai aussi eu l’impression d’aller au marché : j’ai reconnu certains commerçants que je croise lorsque je vais à mon marché. À surveiller Mini-nous qui s’amusait avec une cousine, je n’ai pas pensé une seconde à aller chercher une pomme ou une gourmandise en contenant. Pourtant, une tarte au jus de pomme m’avait intriguée.

Idéalement, je devrais vous présenter une recette contenant de la pomme, mais je vous propose plutôt une recette de boulettes suédoises. J’ai une recette de ce type sur le site, mais cette version avec de la dinde à un goût totalement différent. J’ai pris cette version à la dinde sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Boulettes suédoises à la dinde
Boulettes suédoises à la dinde
Pour 6 personnes

Boulettes
6 tranches de pain de seigle sans la croûte
½ de tasse ou 125 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de yogourt grec nature
1 oeuf
½ cuillère à thé de piment de la Jamaïque
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
450 g de dinde hachée*
1 cuillère à thé d’huile végétale

Sauce
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
1½ tasse ou 375 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de crème à cuisson
Sel et poivre
Aneth frais pour servir** (facultatif)

Boulettes
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper le pain de seigle en petits morceaux. Déposer le pain dans un bol et ajouter le bouillon de poulet. À l’aide d’une fourchette, défaire le pain dans le bouillon. Ajouter le yogourt grec, l’oeuf, le piment de la Jamaïque et la muscade. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel. Incorporer la dinde hachée et bien mélanger.

Couvrir une plaque de papier d’aluminium et badigeonner la surface avec l’huile végétale. Avec la préparation de viande, façonner des petites boulettes, environ 24, et les déposer sur la plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les boulettes soient bien dorées.

Sauce
Délayer la fécule de maïs dans le bouillon de poulet et verser dans une poêle. Porter le mélange à ébullition. Ajouter la crème, une pincée de sel et poivrer. Laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce épaississe. Déposer les boulettes cuites et les enrober de sauce. Servir sans attendre et saupoudrer d’aneth. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer la dinde hachée par du poulet ou du porc haché.
**Vous pouvez également employer de l’aneth séché, mais le parfum sera moins présent.

Si on parlait chia

En peu de temps, je vous propose deux recettes contenant des graines de chia. Il y a déjà quelques années que cette petite graine a pris sa place dans mon garde manger, mais malheureusement, je l’exploitais assez peu. L’intérêt nutritionnel du chia, c’est sa richesse en fibre et en protéine. Elle se compare aux graines de lin, même si elles n’ont pas exactement les mêmes propriétés : aucun aliment ne ressemble exactement à un autre, tous sont unique! Les graines de chia ont aussi la propriété d’épaissir les liquides ce qui permet de remplacer les oeufs dans une recette. En prime, elle se retrouve facilement dans les grandes épiceries en Suisse… depuis peut-être 2 ou 3 mois.

Pour employer les graines de chia, je vous propose une recette de biscuits bien chocolatés. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Biscuits au chocolat à la fleur de sel
Biscuits au chocolat à la fleur de sel
Pour 15 biscuits

2 cuillères à soupe de graines de chia
¼ de tasse ou 60 g d’eau
¼ de tasse ou g d’huile de coco
¼ de tasse ou 60 g de beurre d’amande*
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 125 g de lait d’amande**
1½ tasse ou 200 g de farine***
¼ de tasse ou 26 g de cacao
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse ou 100 g de sucre ou de sucre de coco
100 g de chocolat noir à la fleur de sel****

Dans un bol, mélanger les graines de chia et l’eau. Laisser de côté pendant 3 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Concasser le chocolat en morceaux.

Dans le bol contenant les graines de chia, ajouter l’huile de coco, le beurre d’amande, l’extrait de vanille et le lait. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger la farine, le cacao, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte, le sucre et le chocolat. Verser le contenu du bol sur les ingrédients humides. Bien mélanger.

Il est possible que la pâte ait une texture sèche, ce n’est pas grave. Façonner 15 boules avec la pâte et les déposer sur une plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Quand les biscuits sont cuits, les retirer de la plaque de cuisson. Déguster avec gourmandise chaud, tiède ou froid.

*Vous pouvez utiliser un autre beurre de noix ou de graines (de tournesol, de citrouille, etc.).
**J’ai réalisé la recette avec du lait de vache, libre à vous d’opter pour votre lait préféré.
***Il est possible de réaliser cette recette avec de la farine de kamut ou une farine sans gluten
****Je serais curieuse d’essayer cette recette avec un autre type de chocolat. Comme la recette demande 100 g, il est facile d’employer sa plaque de chocolat favorite.

Et vous, employez-vous les graines de chia?

L’effet de groupe…

Nous avons un couple d’amis qui sont entrain de déménager. Pour les aider, j’ai été les rejoindre avec d’autres amis pour nettoyer l’appartement qu’ils quittent. Évidemment, la mise en route fut un peu étrange : chacun cherche ce qu’il va faire et doit prendre un peu de temps pour l’organiser. Après les choses ont bien avancé jusqu’au moment de dîner… Le dîner a été tardif et cela a sans doute contribué à prolonger la pause. Intérieurement, je trépignais un peu : quand je fais du ménage, j’ai beaucoup de mal à m’arrêter, alors il me tardait de reprendre. D’un autre côté, je ne voulais pas repartir trop tard pour rejoindre mes deux amours : nous étions deux qui avions plus de 45 minutes de route pour rentrer chez nous. Bref, j’ai dû m’adapter au groupe. Cependant lors de la seconde pause, je me suis proposée pour aller chercher des boissons : je ne pouvais pas rester une minute de plus assise, j’avais besoin de… bouger!

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de poulet. J’ai pris cette recette dans le livre Volaille & cie des éditions Marabout.

Émincé de poulet à la crème et aux poireaux
Émincé de poulet à la crème et au poireau
Pour 4 personnes

2 cuillères à soupe de beurre
300 g de poitrines de poulet désossées
1 poireau*
3 cuillères à soupe de persil frais ciselé
⅔ de tasse ou 165 g de vin blanc
⅔ de tasse ou 165 g de crème à cuisson
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon
Sel et poivre

Couper les poitrines de poulet en dés. Couper le poireau en fines demi-rondelles.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Quand le corps gras est bien chaud, ajouter les dés de poulet. Saler et poivrer. Cuire le poulet pendant 10 minutes. Ajouter le poireau et prolonger la cuisson de 5 minutes. Déglacer avec le vin et ajouter le persil. Porter à ébullition et laisser réduire de moitié.

Incorporer la crème et la moutarde. Chauffer pendant 1 minute. Saler et poivrer au goût. Servir avec du riz ou dans un vol-au-vent. Déguster avec plaisir.

*Selon la taille des poireaux, il vous en faudra peut-être deux s’ils sont petits.

Et vous, quand vous commencez à nettoyer avez-vous du mal à vous arrêter?

Vive les ordinateurs!

Hier avec mon ordinateur, j’ai eu un petit souci qui m’a coûté quelques heures. C’est fou le temps qu’on perd à essayer de résoudre un petit problème qui se présente sans crier gare. Dans tout cela, ce qui est le plus embêtant, c’est que j’avais prévu de passer qu’une vingtaine de minutes sur l’ordinateur avant de m’attaquer à d’autres tâches… Vive l’organisation, vive les imprévus!

Cette fois, je vous propose une recette de biscuit géant. Il s’agit d’une recette de Cuisine futée, parents pressés. Elle se retrouve également dans le livre Famille futée 2.

Galette géante à partager
Galette géante à partager
Pour 12 personnes*

3 tasses ou 375 g de flocons d’avoine
1 tasse ou 135 g de farine de blé entier
¼ de tasse ou 40 g de graines de lin moulues ou de chia
2 cuillères à thé de cannelle moulue
1 pincée de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 125 g de lait
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
1 tasse ou 150 g de pépites de chocolat**

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, les graines de lin, la cannelle et le sel. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter le lait, l’oeuf et l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de flocons d’avoine, puis les pépites de chocolat.

Verser la pâte sur la plaque de cuisson et avec vos doigts, répartir la pâte pour obtenir un biscuits géant qui recouvre la plaque et qui a une épaisseur uniforme. Enfourner et cuire pendant 18 à 22 minutes ou jusqu’à ce que la galette soit dorée. Laisser tiédir avant de déguster en brisant la galette de manière aléatoire.

*Personnellement, je trouve que cette recette donne beaucoup plus que 12 portions. À vous d’évaluer selon votre gourmandise.
**Vous pouvez omettre le chocolat ou diminuez sa quantité ou le remplacez par une autre garniture : raisins secs, canneberges, noix, pistaches, etc.

Au fait, pour ne pas avoir de problème avec un ordinateur, il ne faut jamais l’utiliser! Pas très pratique, mais totalement vrai.

La guerre des légumes…

Alors que j’apprécie de plus en plus les légumes, je fais face à un Mini-nous qui les boude de plus en plus souvent. C’est frustrant pour les parents : « Papa, Maman, je m’excuse d’avoir été aussi difficile plus jeune ». Heureusement pour moi, mon aîné était encore plus difficile que moi! Le pire, c’est quand on présente un légume aimé sous une autre forme et que l’enfant refuse de le manger. Bref, Mini-nous aime bien la soupe, mais un potage ne lui fait pas envie…

Sur cette lancée des légumes, je vous propose une recette de haricots épicés. J’ai trouvé cette recette dans le magazine 3 fois par jour, hiver 2015.

Haricots verts sautés aux épices
Haricots verts sautés aux épices
Pour 2 personnes

2 tasses ou 300 g de haricots verts frais ou surgelés*
1 cuillère à soupe de beurre
½ cuillère à thé de paprika
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue**
¼ de cuillère à thé de curcuma
½ cuillère à thé de sriracha ou d’une sauce aux piments
1 cuillère à soupe de jus de citron (facultatif)
1 cuillère à soupe de chapelure
Sel et poivre

Remplir une casserole d’eau et porter à ébullition. Quand l’eau bout, saler et attendre que l’eau bout à nouveau avant d’ajouter les haricots. Cuire les haricots pendant 3 à 4 minutes. Égoutter et réserver.

Dans une poêle, déposer le beurre et le chauffer. Quand le beurre est fondu, ajouter le paprika, la coriandre, le curcuma, la sriracha et le jus de citron. Ajouter les haricots et les enrober du beurre épicé.

Saler et poivrer les haricots. Saupoudrer la chapelure sur les haricots et servir sans attendre.

*J’avoue que mes mesures sont à titre indicatif : une des rares choses que je mesure à l’oeil!
**Vous pourriez remplacer la coriandre par du cumin moulu.

Et vous, est-ce que les légumes vous causent des problèmes à table?