Catégorie : Desserts

Chocolat réconfort…

Aujourd’hui, ce n’est pas la meilleure des journées. Je n’ai pas trop envie de réfléchir, le programme de la journée aura été bien chamboulé et j’aurais probablement besoin de prendre l’air. Dans ces moments, le mot « chocolat » me vient en tête.

Actuellement, je n’ai pas nécessairement envie de manger du chocolat, mais quand je pense à ce que je veux vous présenter, je me dis qu’une recette qui contient de chocolat à quelque chose de réconfortant. Je vous propose donc un brownie au Oréo. J’ai pris cette recette sur le site de Dessert for two.

Brownie au Oréo
Brownie au Oréo
Pour 8 personnes

2 cuillères à soupe ou 28 g de beurre non salé
57 g (2 onces) de chocolat noir
7 cuillères à soupe ou 88 g de sucre
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 cuillères à soupe ou 30 g de lait
1 pincée de sel
6 biscuits Oréo*

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer et chemiser le fond de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie avec le beurre. Faire fondre** le chocolat au bain-marie. Quand le mélange est bien lisse, retirer du bain-marie.

Incorporer le sucre et l’extrait de vanille. Laisser tiédir 3 à 5 minutes, puis ajouter l’oeuf. Ajouter la préparation de farine, bien mélanger puis incorporer le lait.

Verser la pâte dans le moule. Répartir les Oréo sur la pâte à brownie. Enfourner et cuire pendant 20 minutes. Laisser tiédir 5 minutes, puis démouler. Laisser totalement refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser des Oréo classiques, d’un autre parfum, d’autres biscuits ou pourquoi pas une plaque de chocolat concassée?
**Il est possible de faire fondre ces éléments au four à micro-ondes.

J’ai essayé une nouvelle recette aujourd’hui et j’ai royalement oublié de prendre des photos!

Le café du matin…

Depuis la reprise de l’école, j’ai la chance et le plaisir de pouvoir aller prendre un café (même si ce n’est pas la boisson que je prends en général) avec d’autres mamans. Je ne sais pas pourquoi, ce petit moment du matin m’apporte une monstre énergie pour le reste de la journée. J’espère que ce petit rituel hebdomadaire va demeurer le plus longtemps possible! Bref, je ne saurais pas comment remercier ces amies de m’inviter à leur petite causerie.

Pour continuer dans la gaité, je vous propose une recette toute simple d’une tarte à la mousse aux fraises. Cette tarte a régalé mes nièces. J’ai eu de la chance de sauver un morceau pour le prendre en photo! Pour la recette, j’ai utilisé la mousse bavaroise de Ricardo issue de son magazine volume 8, numéro 6.

Tarte à la mousse aux fraises
Tarte à la mousse aux fraises
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
   ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Mousse aux fraises
2½ cuillères à thé de gélatine en poudre*
2½ cuillères à soupe d’eau
½ tasse ou 125 g de lait
2 jaunes d’oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
2 tasses ou 300 g de fraises
1½ cuillère à soupe de jus de citron
¾ de tasse ou 187 g de crème à fouetter ou entière

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre. Verser la préparation dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser la préparation sur le fond et les parois du moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Laisser refroidir.

Mousse aux fraises
Dans un bol, verser l’eau et saupoudrer la gélatine. Laisser gonfler pendant 5 minutes.

Dans une casserole, verser le lait et le porter doucement à ébullition.

Pendant que le lait chauffe, dans un bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter graduellement le lait chaud toujours en fouettant. Remettre la préparation dans la casserole. Chauffer doucement la préparation en brassant continuellement. Cuire jusqu’à ce que la crème ait épaissi. Retirer la crème du feu et incorporer la gélatine. Réserver.

Laver les fraises, les équeuter et les couper en deux. Déposer les fraises dans un robot de type « blender », ajouter le jus de citron et les réduire en purée lisse. Incorporer la crème contenant la gélatine à la purée de fraises. Laisser tempérer le tout.

Dans un grand bol, fouetter la crème jusqu’à la formation de piques mous. Incorporer délicatement la crème à la préparation de fraises. Verser la mousse aux fraises dans la croûte à tarte et réfrigérer pendant 8 heure ou jusqu’à ce que la garniture soit prise.

Servir la tarte à la sortie du réfrigérateur ou laisser tempérer 20 minutes pour avoir une texture plus légère en bouche. Savourer avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser des feuilles de gélatine. Dans ce cas, il faudra 3 feuilles de gélatine (6 g). Faites gonfler la gélatine dans de l’eau froide, bien l’essorer et l’ajouter à la crème chaude.

Et vous les cafés-causeries du matin, est-ce que ça vous remplit d’énergie?

Blanc et blanc

Je me rends compte que je n’ai pas beaucoup d’idée pour parfumer les panna cotta : la vanille, c’est tellement simple, en plus d’être facile à agrémenter selon l’envie (même si je garnis rarement, voire jamais mes panna cotta). Après, j’ai peu exploré ce dessert, car il est vite devenu l’un des desserts préférés de ma belle-mère et qu’elle le faisait assez régulièrement. Même avec mes nouvelles expérimentations, je me rends compte que je ne m’éloigne pas trop de la panna cotta classique : j’ai opté pour des goûts délicats et des crèmes blanches. Il faut croire que j’aime le blanc et que je trouve ça plus appétissant que d’autres couleurs.

Pour la seconde recette de panna cotta, je vous propose une recette façon strataciella. J’ai trouvé cette idée sur le blog de Pich à la fraise.

Panna cotta stracciatella
Panna cotta stracciatella
Pour 5 à 6 personnes

2 cuillères à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
50 g (1¾ once) de chocolat noir
⅔ de tasse ou 170 g de lait
1⅓ tasse ou 330 g de crème 35 % ou entière
90 g (3 onces) de chocolat blanc
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de double crème
  ou de crème fraîche

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 4 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher très finement le chocolat noir et le répartir équitablement dans des ramequins, des verrines ou des pots. Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, porter le lait et la crème à ébullition. Quand les liquides bouillent, retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer, si elle est en feuilles). Verser les liquides sur le chocolat blanc. Patienter 1 minute avant de mélanger. Incorporer la double crème.

Laisser tiédir le mélange pendant 5 à 10 minutes. Verser dans les ramequins (ou autres) contenant le chocolat noir. Brasser très brièvement et placer au réfrigérateur pendant un minimum de 6 heures. Servir et déguster avec gourmandise!

Et vous, avez-vous quels parfums avez-vous essayés avec la panna cotta?

Pour changer des trucs glacés

Pendant les vagues de chaleur, les crèmes glacées, les sorbets et tous les autres desserts glacés sont les premiers à venir à l’esprit. Je n’ai pas de sorbetière et même si l’on peut faire des glaces sans, je ne me tourne pas nécessairement vers ce genre de desserts. En cherchant une idée, je voulais quelque chose qui se prépare rapidement et qui demande le moins de cuisson possible. J’ai alors pensé à la panna cotta! La cuisson se résume juste à porter des liquides à ébullition et il est difficile de faire plus simple.

J’avais relevé quelques recettes et n’arrivant pas à choisir, j’ai demandé l’avis à mon chéri. La réponse fut simple : pourquoi tu ne les essaies pas toutes? Pour deux, je me suis exécutée sans trop tarder, mais la troisième demandait une cuisson au four, donc il faudra un peu patienter. Voici donc la première recette de panna cotta que je vous en propose. Elle est issue du blog de Cuisine Addict.

Panna cotta au chocolat blanc
Panna cotta au chocolat blanc
Pour 6 petites portions

1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1½ feuilles (3 g)
  de gélatine
75 g (1½ onces) de chocolat blanc

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans un bol ou un grand contenant avec un bec verseur.

Dans une casserole, verser la crème et la porter à ébullition. Dès que la crème bouille, ajouter la gélatine (bien l’essorer si la gélatine est en feuilles) et mélanger pour la dissoudre. Verser la crème sur le chocolat blanc et laisser reposer pendant 1 minute avant de brasser la préparation.

Verser la préparation dans des verrines ou des ramequins. Réfrigérer pendant au moins 5 heures. Servir et déguster avec gourmandise.

Quel dessert aimez-vous préparer quand il fait chaud?

Pas vraiment satisfaite…

En fin de semaine dernier, nous avons reçu des amis à la maison pour souper. Il est rare que le repas soit aussi rapidement choisi : une grillade! Par contre pour le dessert, je n’étais pas motivée et je n’avais pas d’idée. Mon chéri m’a suggéré une tarte aux pommes. Pourquoi pas? J’ai fait comme d’habitude ou presque et le résultat n’était pas là. J’étais déçue de moi et honnêtement, je sais que j’aurais pu offrir beaucoup mieux à mes invités! Je me demande si ma réputation de bonne cuisinière ne vient pas d’en prendre un coup…

Pour se consoler, rien de mieux qu’un gâteau. Je vous propose donc un gâteau aux pépites de chocolat son crumble de spéculoos. J’ai trouvé cette recette sur le blog de Cuisine Téméraire.

Gâteau aux pépites de chocolat et crumble de spéculoos
Gâteau aux pépites de chocolat et crumble de spéculoos
Pour 8 personnes

Gâteau
3 oeufs
1 tasse ou 200 g de sucre
1 tasse ou 140 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 80 g de spéculoos émiettés*
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème
  fraîche ou double crème
½ tasse ou 100 g d’huile végétale
½ tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de pépites de chocolat

Crumble
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 80 g de beurre non salé,
  tempéré
⅓ de tasse ou 80 g de spéculoos émiettés*
½ tasse et cuillère à soupe ou 80 g de farine
1 pincée de sel

Gâteau
Préchauffer le four à 165°C (330°F). Beurrer un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 25 cm (4 pouces par 10 pouces)

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine, la poudre à pâte et les spéculoos émiettés. Ajouter la crème, puis l’huile. Incorporer les pépites de chocolat. Verser la pâte dans le moule.

Crumble
Dans un bol, verser la farine, les spéculoos et le sel. Ajouter le beurre et mélanger avec le bout des doigts jusqu’à ce que l’ensemble du mélange se tienne lorsqu’il est pressé entre les doigts. Répartir le crumble sur le gâteau**.

Enfourner le gâteau et cuire pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir 10 à 15 minutes avant de démouler. Déguster avec gourmandise.

*Rien ne vous empêche de réaliser la recette avec d’autres biscuits.
**Il est possible que le crumble se retrouve au fond du gâteau après la cuisson. Dans mon cas, il est resté en surface. Alors ne soyez pas surpris si votre crumble coule ou pas!

Et vous, vous est-il déjà arrivé d’être gêné par un dessert?