Catégorie : Desserts

Penser aux poires

Cette année, j’ai bel et bien pensé à cuisiner les poires. Avant d’avoir les fruits entre les mains, j’avais quelques idées… Cependant, quand les poires se sont retrouvées dans ma cuisine, je ne savais plus quoi en faire. Curieusement, je me suis mise à penser à la tarte banoffee en me disant que je pourrais remplacer les bananes (que je suis incapable de manger) par des poires.

Je suis très contente de cette création et en prime, j’ai également trouvé une manière de la simplifier pour la préparer beaucoup plus rapidement. Pour cette recette, j’ai employé la recette de sauce caramel de Sucrissime.

Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Tarte aux poires, caramel et crème fouettée
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure
3 cuillères à soupeou 37 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
30 g (1 onces) de chocolat noir

Caramel*
⅓ de tasse ou 70 g de sucre
¼ de tasse ou 62 g de crème 35 % ou entière
1½ cuillère à soupe ou 20 g de beurre salé ou non salé,
  au choix

Garniture
6 poires Williams ou Bosc**
2 cuillères à soupe de beurre
3 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de sucre vanillé ou de sucre

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher le chocolat noir et réserver.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits, la cassonade et le beurre fondu. Verser ce mélange dans un moule à tarte de 20 ou 23 cm (8 ou 9 pouces) de diamètre. Presser le mélange sur les côtés et le fond du moule pour former la croûte. Enfourner et cuire pendant 8 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée.

À la sortie du four, parsemer la croûte de chocolat. Patienter le temps que le chocolat soit fondu et étaler délicatement à l’aide d’un pinceau le chocolat sur l’ensemble de la croûte. Laisser le chocolat figer à température ambiante.

Caramel
Verser le sucre dans une casserole à fond épais. Cuire le sucre jusqu’il soit d’une belle couleur caramel. En parallèle, chauffer la crème. Quand le sucre à une couleur caramel, retirer la casserole du feu et ajouter doucement la crème chaude en brassant continuellement. Au besoin, remettre la casserole sur le feu pour que tout le caramel soit dissous dans la crème. Incorporer le beurre. Verser le caramel dans un bol et laisser totalement refroidir.

Garniture
Éplucher et épépiner les poires. Couper les poires en lamelles.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Ajouter le sirop d’érable, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter les poires et cuire pendant 20 minutes en brassant régulièrement ou jusqu’à ce que les fruits soient tendres et qu’il ne reste presque plus de liquide dans la poêle. Laisser totalement refroidir avant d’assembler la tarte.

Montage
Dans un bol, fouetter la crème avec le sucre vanillé.

Sur la croûte, étaler le caramel en une couche régulière. Couvrir le caramel avec les poires et terminer par la crème fouettée. Réserver la tarte au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Pour une version plus rapide, utilisez une sauce caramel ou une confiture de lait (dulce de leche) du commerce.
**Pour accélérer encore plus la préparation, remplacer les poires caramélisées dans le beurre et le sirop d’érable par des poires en conserve.

Alors que pensez-vous de cette tarte? J’ai hésité à l’appeler la « pearoffee ».

Desserts à nouveau…

Voilà comme promis, je vous reviens enfin avec du sucré. Évidemment, la recette que je vous propose est tirée de mon livre préféré du moment : Desserts! Depuis la dernière fois que j’en ai parlé, je commence à avoir testé pas mal de recettes… étonnamment, surtout les desserts chocolatés! Je vous le redis : ce lire est un petit bijou (plutôt un gros, vue la taille de l’ouvrage). Je vous le confirme les recettes sont simples et accessibles pour tous : bref, idéal pour cuisiner avec les enfants. Et pour les plus expérimentés en cuisine, il n’en est pas moins intéressant puisqu’il regorge de recettes originales et inhabituelles. Il y a un bon moment, que je n’avais pas eu de tel coup de coeur pour un livre de cuisine.

Aujourd’hui, je vous propose donc la recette de cobbler au chocolat.

Cobbler au chocolat
Cobbler au chocolat
Pour 8 personnes

Cobbler
1 tasse ou 140 g de farine
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de sel
3 cuillères à soupe ou 20 g de cacao
¾ de tasse ou 150 g de sucre
½ tasse ou 125 g de lait
⅓ de tasse ou 73 g de beurre non salé, fondu
1½ cuillère à thé d’extrait de vanille

Croustillant
¼ de tasse ou 26 g de cacao
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux

1½ tasse ou 375 g d’eau chaude

Cobbler
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel, le cacao et le sucre. Incorporer le lait, le beurre et l’extrait de vanille. Verser la pâte dans un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Croustillant
Dans un bol, mélanger le cacao, le sucre et la cassonade. Saupoudrer ce mélange sur la pâte dans le moule.

Verser l’eau chaude sans mélanger. Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du cobbler en ressorte propre. Laisser tiédir avant de déguster avec gourmandise.

Et vous, quel est votre dernier livre coup de coeur?

Ceci est délicieux…

Comme la température est haute, je me suis dit que ce temps convenait parfaitement pour faire lever de la pâte. J’ai préparé une recette qui me faisait de l’oeil depuis un moment. Je m’étais bien organisée et la brioche fût prête pour les quatre heures. Alors mon chéri et moi, nous nous somme fait un plaisir de la déguster : c’est trop bon! Nos papilles frémissaient de plaisir à chaque bouchées… cependant, Mini-nous n’était pas de notre avis et a préféré déguster autre chose.

Je vous propose donc une recette de monkey bread au chocolat. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 15, numéro 8.

Monkey bread au chocolat
Monkey bread au chocolat
Pour 6 personnes

Brioche
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 155 g de babeurre*, tiède
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
1½ tasse ou 225 g de farine
1 cuillère à thé de levure instantanée
¼ de cuillère à thé de sel
3 cuillères à soupe ou 41 g de beurre non salé, tempéré**

Garniture
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
½ tasse et 2 cuillères à soupe ou 125 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 13 g de cacao

Ganache
50 g (1¾ once) de chocolat noir à environ 55 % de cacao
2½ cuillères à soupe ou 37 g de crème à 35 % ou entière

Brioche
Dans un bol, mélanger le babeurre et le sucre.

Dans un autre bol, éventuellement le bol d’un batteur sur socle, mélanger la farine, la levure et le sel. Ajouter le babeurre sucré et mélanger ferment jusqu’à ce que la pâte commence à se former. Incorporer graduellement le beurre, puis pétrir la pâte pendant au moins 5 minutes. La pâte doit être molle et un peu collante. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir le bol d’un linge humide ou d’une pellicule plastique. Laisser reposer la pâte dans un endroit tiède et humide pendant 1 heure.

Beurrer généreusement un moule Bundt ou couronne d’une contenance d’environ 1,5 litres (6 tasses). Saupoudrer l’intérieur de cacao.

Garniture
Dans un petit bol, verser le beurre fondu. Dans un autre bol, mélanger le sucre et le cacao.

Diviser la pâte en environ 20 morceaux. Sans trop travailler la pâte, façonner délicatement les morceaux en boules. Tremper chaque boule de pâte dans le beurre puis dans le mélange de sucre cacaoté avant de les déposer au fur et à mesure dans le moule. Verser le restant de beurre et de sucre cacaoté sur les boules de pâte. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser reposer dans un endroit sec et humide pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que la pâte dépasse du moule.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer la pellicule plastique et enfourner la brioche pendant 40 minutes. À la sortie du four, démouler sans attendre sur une assiette de service. Laisser tiédir au moins 15 minutes.

Ganache

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, porter la crème à ébullition. Quand la crème bout, la retirer du feu et la verser sur le chocolat. Laisser reposer pendant 1 minute avant de mélanger. Brasser jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Au moment de servir la brioche, verser en filet la ganache. Déguster le monkey bread avec gourmandise, idéalement la journée de sa préparation.

*Il est possible de remplacer le babeurre par la même quantité de lait additionné de 2 cuillères à thé de vinaigre.
**Vous pouvez ajouter le beurre soit fondu ou simplement ramolli.

Et vous, pensez-vous que vous allez aimer cette brioche?

Un livre magnifique!

Il y a quelques jours, j’ai été surprise de voir le postier apporter un colis. Il me semblait que nous n’avions rien commandé récemment. En regardant le paquet, j’ai vu le logo de Trois fois par jour. Je ne vous dis pas ma surprise, je ne m’attendais pas à recevoir ce colis avant septembre! Il faut dire que je n’ai aucune idée de la date de sortie du livre en magasin.

Je me suis plongée dans ce livre Desserts et en peu de temps, j’avais feuilleté toutes les pages. Ma conclusion : ce livre est magnifique! J’ai toujours eu plus d’intérêt pour les livres de pâtisserie (je suis moins difficile quand il s’agit de sucré…), alors j’ai déjà une belle collection et je fais attention à mes achats de ce côté : il y a vite de la redondance dans ce genre d’ouvrage. Par contre, ce nouvelle opus de Trois fois par jour est comme à chaque fois « unique ». Les recettes sont originales, accessibles, très variées… bref, un livre que j’adore déjà!

Pour le 31 juillet, j’ai opté pour la recette de mousse au chocolat… J’ai utilisé les proportions et la méthode, mais plutôt qu’une mousse au chocolat et aux framboises, j’ai fait un duo de mousses.

Duo de mousses aux chocolats
Duo de mousses aux chocolats
Pour 14 petites portions

Mousse foncée
150 g (5¼ onces) de chocolat noir
75 g (2½ onces) de chocolat au lait
1½ tasses ou 375 g de crème à fouetter ou entière

Mousse clair
150 g (5¼ onces) de chocolat blond*
1 tasse ou 250 g de crème à fouetter ou entière

Mousse foncée
Hacher les chocolats et les déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre les chocolats. Lorsque les chocolats sont totalement fondus, retirer le bol du bain-marie. Laisser tiédir pendant 5 minutes en brassant les chocolats à quelques reprises.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes.

Ajouter environ un quart de la crème aux chocolats fondus et mélanger jusqu’à ce que le tout soit homogène. Verser ce mélange sur la crème restante et à l’aide d’une spatule, mélanger délicatement jusqu’à ce que la mousse soit homogène. Répartir la mousse dans des petits pots ou des verrines. Réserver au réfrigérateur.

Mousse clair
Hacher le chocolat blond et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Lorsque le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie. Laisser tiédir pendant 5 minutes en brassant le chocolat à quelques reprises.

Dans un bol, fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes.

Ajouter environ un quart de la crème au chocolat fondu et mélanger jusqu’à ce que le tout soit homogène. Verser ce mélange sur la crème restante et à l’aide d’une spatule, mélanger délicatement jusqu’à ce que la mousse soit homogène. Si désiré, verser la mousse dans une poche à pâtisserie muni d’une douille de fantaisie. Répartir la mousse claire sur la mousse foncée.

Réfrigérer pendant au moins 30 minutes avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Chocolat blond, chocolat caramélisé ou Dulcey : si vous n’en trouvez pas, remplacez-le par du chocolat blanc dans lequel vous pouvez ajouter des zestes d’agrume, de la vanille ou une autre épice de votre choix.

Alors, est-ce que vous pensez ajouter ce livre à votre bibliothèque?

À la verticale…

Je ne me souviens pas si je vous l’ai déjà mentionnée, mais depuis janvier, je vais régulièrement marcher avec de la parenté. Nous essayons d’y aller une fois par semaine, mais évidemment, nous ne sommes pas nécessairement toutes présentes. Habituellement, les marches ont peu ou pas de dénivelé. Cependant la semaine dernière, j’étais seule avec une tante de mon chéri. Nous avons modifié le parcours pour aller à la commune voisine qui est un peu plus haute et profiter de l’ombre plutôt que de marcher au soleil. Cette semaine, il s’est produit quelque chose de similaire et nous n’étions encore une fois que deux. Il y avait déjà un moment, j’avais parlé à cette personne d’essayer d’autres promenades et j’avais cité deux possibilités. En discutant la veille, nous avons opté pour une promenade avec 600 m de dénivelé… Je ne l’avais pas fait depuis bien longtemps. J’avoue que je ne craignais pas la montée, mais un peu plus de rater le téléphérique pour redescendre!

Après l’effort, un peu de réconfort! À mon retour, j’aurais bien aimé trouver un bout de cette croustade aux pommes. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 14, numéro 8.

Croustade aux pommes et à la noix de coco
Croustade aux pommes et à la noix de coco
Pour 6 à 8 personnes

Crumble
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
¼ de tasse ou 45 g d’amandes entières hachées
  grossièrement
2 cuillères à soupe de noix de coco non sucré
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 pincée de sel

Garniture
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
4 tasses ou 500 g de pommes
¾ de tasse ou 187 g de compote de pommes non sucré

Crumble
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la noix de coco et le sel. Ajouter le sirop d’érable et l’huile. Mélanger pour que les ingrédients secs soient humectés. Réserver.

Garniture
Peler, épépiner et couper en dés les pommes.

Verser le sirop dans une poêle anti-adhésive. Porter le sirop à ébullition et laisser bouillir jusqu’à ce qu’il commence à caraméliser. Ajouter les pommes et poursuivre la cuisson pendant 6 minutes ou jusqu’à ce que les fruits soient tendres. Ajouter la compote de pommes et prolonger la cuisson de 1 minute.

Verser les pommes dans un plat d’environ 20 cm de diamètre ou les répartir dans des ramequins. Parsemer de crumble et enfourner. Cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le crumble soit légèrement doré. Déguster avec gourmandise.

Et vous, préférez-vous les marches avec ou sans dénivelé?