Catégorie : Desserts

Toujours en projet…

Évidemment, Mardi gras est passé et je n’ai toujours pas réalisé de beignes. Il faut dire que hier, je n’ai pas passé beaucoup de temps à la maison. De plus, Mini-nous a réclamé des macarons et il y a un moment que cette demande a été déposée. Je crois que l’atelier macarons aura lieu demain, par contre, je n’ai pas trop d’idée pour expérimenter de nouvelles saveurs…

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de flan pâtissier au chocolat sans pâte. J’ai pris cette recette sur le blog d’Un déjeuner de Soleil.

Flan pâtissier au chocolat sans pâte
Flan pâtissier au chocolat sans pâte
Pour 8 personnes

3 tasses ou 750 g de lait
4 oeufs
⅔ de tasse ou 133 g de sucre*
190 g (onces) de chocolat noir à environ 60 % de cacao
⅓ de tasse ou 50 g de fécule de maïs de maïzena

Hacher le chocolat et réserver.

Dans une casserole, verser le lait et porter à ébullition. Retirer du feu dès que le lait bout.

En parallèle dans un bol, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter les oeufs et bien mélanger. Verser la moitié du lait chaud sur le mélange d’oeufs en fouettant continuellement. Remettre le tout dans la casserole. Porter à ébullition en brassant régulièrement. Cuire jusqu’à ce que la préparation devienne dense. Ajouter le chocolat haché et patienter 1 à 2 minutes avant de mélanger. Une fois la préparation homogène, la verser dans un contant plus plat. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser refroidir à température ambiante pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer et enfariner un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Verser la préparation chocolatée et enfourner pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que le centre soit légèrement tremblotant. Laisser refroidir au moins 1 heure avant de déguster.

Au moment de servir, si désiré, saupoudrer de cacao. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible d’augmenter la quantité de sucre à ¾ de tasse ou 150 g si vous utilisez un chocolat noir à 70 % ou plus de cacao.

Actuellement, il y a plein de recettes que j’ai envie d’essayer. Par contre, la plupart sont sucrées…

Bientôt Carnaval

Ce samedi, le Carnaval débute dans plusieurs communes ainsi que la semaine de congé scolaire. Je ne connais pas trop les traditions du Carnaval omis que c’est une période pour se déguiser. Par contre, qui dit Carnaval dit Mardi gras! Là aussi, je n’ai pas de tradition, mais cette année, je vais essayer de réaliser des beignes pendant cette période. Je ne crois pas que je vais jouer avec la friture puisque j’ai une plaque à beigne qui est sous exploitée. D’un autre côté en écrivant cela, je pense à des queues de castor : ça fait vraiment longtemps que je n’en ai pas mangé…

Pour rester dans les recettes d’outre Atlantique, je vous propose une tarte à l’ananas de Guy Lafleur (ou plutôt de sa maman). Cette recette est tirée du livre Qu’est-ce que t’as mangé pour devenir une vedette?.

Tarte à l'ananas de Guy Lafleur
Tarte à l’ananas de Guy Lafleur
Pour 8 personnes

1 pâte à tarte brisée, sablé ou feuilletée
1 boîte d’ananas broyés de 398 ml*, égouttés
½ tasse ou 100 g de sucre

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte et foncer un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Tailler le restant de pâte en bandes.

Dans un bol, mélanger l’ananas broyés et le sucre**. Verser le mélange dans la pâte à tarte. Disposer les bandes de pâte pour former un quadrillage.

Enfourner et cuire pendant 10 minutes.

Baisser la température du four à 180°C (350°F) et poursuivre la cuisson pendant 30 à 35 minutes. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Si vous ne trouvez pas d’ananas broyés, il suffit de prendre une boîte d’ananas de 490 g. Bien égoutter l’ananas, le couper et le mixer grossièrement à l’aide d’un « blender » ou d’un robot muni d’une lame en « s », il ne faut pas obtenir une purée lisse. Retirer le surplus de jus et poursuivre la recette.
**Le mélange est assez liquide. Si vous le désirez, vous pouvez l’égoutter un peu avant de le verser dans la tarte ou vous pouvez ajouter 1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena.

Et vous, êtes-vous dans l’esprit de Carnaval?

Toujours du chocolat pour demain!

Demain, c’est la fête des petits coeurs. Libre à vous d’aimer ou non cette fête, mais personnellement, je crois que toutes les fêtes sont de belles occasions de créer des traditions. À la maison, il y aura mes fameuses crêpes de faux canard confit! Je ne suis pas certaine que le menu va plaire à Mini-nous, mais je ne suis pas prête à modifier ce repas traditionnel. Par contre pour le dessert, il n’y a rien de déterminé… mais s’il y a du chocolat, c’est mieux!

Je vous propose donc une recette de tarte au citron et au chocolat. Les deux se marient très bien et l’on n’y pense pas nécessairement. Cette recette est tirée du livre Citron d’Isabelle Lambert.

Tarte au citron et au chocolat
Tarte au citron et au chocolat
Pour 8 personnes

Pâte à tarte*
⅔ de tasse ou 146 g de beurre non salé, tempéré
⅔ de tasse ou 105 g de sucre glace
¼ de tasse ou 30 g de poudre d’amande
1 pincée de sel
1 oeuf
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 tasses ou 280 g de farine

Ganache au chocolat
120 g (4 onces) de chocolat noir à 55 %
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière

Garniture au citron
½ tasse ou 100 g de sucre
Zeste de 2 citrons**
2 oeufs
½ tasse ou 125 g de jus de citron
⅔ de tasse ou 150 g de beurre non salé, tempéré

Pâte à tarte
Dans un bol, fouetter le beurre avec le sucre glace. Incorporer la poudre d’amande, le sel, l’oeuf et l’extrait de vanille. Ajouter la farine et bien mélanger. Façonner un disque et envelopper la pâte dans une pellicule plastique***. Réfrigérer la pâte pendant au moins 2 heures.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Si désiré, beurrer et enfariner un moule à tarte de 23 cm de diamètre.

Sur un plan de travail enfariné, abaisser la pâte. Foncer la pâte dans le moule. Piquer le fond de la pâte avec une fourchette. Couvrir d’un papier parchemin et déposer des haricots secs (ou d’autres poids à tarte). Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Retirer les haricots et le papier parchemin. Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les bords de la pâte soit dorés.

Ganache au chocolat
Hacher finement le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, porter la crème à ébullition. Quand la crème bout, la verser sur le chocolat et laisser reposer pendant 1 minute. Mélanger pour lisser le mélange et obtenir une ganache homogène. Verser la ganache au fond de la pâte à tarte. Laisser reposer 10 minutes et réfrigérer la tarte.

Garniture au citron
Dans le bol d’un bain-marie, mélanger le sucre et les zestes de citron. Ajouter les oeufs et le jus de citron. Déposer le bol sur une casserole d’eau frémissante pour créer le bain-marie. Fouetter le mélange sans arrêt jusqu’à ce que la crème atteigne 82°C (180°F) ou jusqu’à ce que la crème épaississe et que le fouet y laisse des traces. Retirer le bol du bain-marie. Si désiré, tamiser le mélange pour retirer les zestes de citron. Laisser tiédir le mélange pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la crème soit à 60°C (140°F).

Incorporer graduellement le beurre en mélangeant bien entre chaque ajout. Couvrir la crème d’une pellicule plastique et la réfrigérer pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la crème soit froide.

Fouetter la crème au citron pour la détendre et la verser sur la ganache au chocolat. Réfrigérer au moins 1 heure avant de servir. Servir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser une autre pâte à tarte.
**Si vous en avez la possibilité, réalisez cette recette avec des citrons Meyer.
***Pour ne pas employer de pellicule plastique, placez la pâte dans une boîte qui ferme hermétiquement pour la réfrigérer.

Pour une recette de Saint-Valentin plus simple et également chocolatée, vous pouvez opter pour ce coulant au chocolat.

Luné

Hier, j’étais contente de moi, j’avais réussi à cocher pas mal de choses sur ma liste de tâches. Le soir un peu avant d’aller me coucher, je réfléchissais à ce qui m’attendait le lendemain et je me disais qu’il y avait beaucoup de choses de prévues. C’est en voyant mon ordinateur que je me suis dit que j’en aurai même une de plus : j’ai oublié mon article! Le pire, c’est que j’y avais pensé dans la journée et que je savais exactement quelle recette allait être à l’honneur.

En ce jeudi, je vous propose donc une recette de carrés. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour. J’avais apporté ce dessert chez des proches et nous avons tous adoré. Même si la recette contient beaucoup de caramel, elle est étonnamment peu sucrée.

Carrés au caramel, au chocolat et aux noisettes
Carrés au caramel, au chocolat et aux noisettes
Pour 16 carrés

Croûte
1 tasse ou 100 g de chapelure de biscuits Graham
  ou Digestives
½ tasse ou 67 g de noisettes entières
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu
1 oeuf

Garniture au caramel
2 oeufs
½ tasse ou 130 g de yogourt grec nature
½ tasse ou 70 g de farine
¾ de tasse ou 240 g de caramel*

Glaçage au chocolat
100 g (3½ onces) de chocolat noir
¼ de tasse ou 80 g de caramel
16 noisettes entières, pour décorer

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°).

Étaler les noisettes sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 8 minutes. À la sortie du four, si désiré, déposer les noisettes dans un linge et les frotter pour enlever la peau des noisettes. Hacher grossièrement les noisettes et les laisser totalement refroidir.

Préchauffer de nouveau le four à 180°C (350°). Beurrer et chemiser de papier parchemin une moule carré d’environ 20 à 23 cm (8 à 9 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la chapelure de biscuits Graham, les noisettes hachées et la cassonade. Ajouter le beurre fondu et l’oeuf. Presser ce mélange dans le fond du moule. Réserver.

Garniture au caramel
Dans un autre bol, mélanger les oeufs, le yogourt, la farine et le caramel. Verser ce mélange sur la croûte. Enfourner et cuire pendant 30 minutes.

À la sortie du four, laisser tiédir au moins 30 minutes avant de poursuivre.

Glaçage au chocolat
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand le chocolat est fondu, ajouter le caramel. Verser ce mélange sur le gâteau en veillant à le répartir uniformément.

Décorer avec les noisettes en formant quatre lignes de quatre noisettes.

Au moment de servir, découper le gâteau en 16 carrés et déguster avec gourmandises.

*Il faut utiliser un caramel à tartiner : vous pouvez le réaliser vous-même ou utilisez un du commerce. Si le caramel est trop dense, déposer le pot de caramel dans un plat contenant de l’eau chaude pour le faire ramollir et pouvoir ainsi le travailler plus facilement.

Bon jeudi!

Juste, juste!

Nous sommes fin janvier et j’arrive tout juste à vous proposer une recette de galette des rois! Je crois que depuis 2 ou 3 ans, j’en réalise une chaque année… et chaque année, c’est une catastrophe! Je m’y mets toujours à la dernière minute et c’est une recette qui demande un peu de patience. Chaque fois, la garniture se sauve de la pâte, mais pas cette année : j’ai pris mon temps! L’autre truc, c’est d’utiliser de la pâte feuilletée du commerce. Oui, je préfère dans la mesure de possible la préparer moi-même, mais j’en ai rarement qui m’attende prête à l’usage dans mon congélateur. La pâte feuilletée, ce n’est pas si difficile, mais lorsque vous avez beurré votre plan de travail en la préparant, que les aléas de la vie font qu’elle séjourne plus longtemps que prévue au réfrigérateur et que lorsque vous vous en souvenez, vous n’avez pas nécessairement du temps pour préparer une galette des rois, le tout finit souvent en catastrophe culinaire. Bref, achetez de la pâte feuilletée peut être une bonne alternative dans ce cas.

Pour ma galette des rois, j’ai voulu tenter une avec une vrai frangipane. Je ne sais pas pourquoi, pour ma galette, je n’ai pas suivi une recette précise, j’ai juste utilisé la crème pâtissière de Ricardo issue de son magazine volume 11, numéro 3 et la crème d’amandes de Pascale Weeks tirée de son livre Le dessert était presque parfait.

Galettes des rois à la frangipane
Galettes des rois à la frangipane
Pour 6 à 8 personnes

Crème pâtissière
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1½ cuillère à soupe de farine
½ cuillère à soupe ou 17 g de fécule de maïs ou de maïzena
1 oeuf
1 tasse ou 250 g de lait
¼ de cuillère à thé de vanille*

Crème d’amandes
⅓ de tasse ou 70 g de beurre non salé**, tempéré
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème 35 % ou entière
½ tasse ou 100 g de sucre
½ tasse ou 80 g de poudre d’amandes
2½ cuillères à soupe ou 20 g de fécule de maïs
  ou de maïzena
2 oeufs (environ 100 g)
1 pincée de sel

Galette
2 pâtes feuilletées abaissées***
1 jaune d’oeuf

Crème pâtissière
Dans une casserole, porter à ébullition le lait. Dès que le lait bout, le retirer du feu.

Dans un bol, mélanger le sucre, la farine et la fécule. Ajouter l’oeuf. Toujours en fouettant, incorporer le lait. Remettre le mélange dans la casserole et chauffer à feu moyen. Porter à ébullition et laisser mijoter pendant une minute. Pendant la cuisson remuer régulièrement le mélange. Retirer du feu et ajouter la vanille. Verser dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique directement apposer sur la crème et réfrigérer au moins 3 heures.

Crème d’amandes
Dans un bol, mélanger à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère en bois le beurre avec le sucre et le sel jusqu’à ce que le tout ait une texture bien crémeuse. Incorporer la crème, puis la poudre d’amandes et ensuite, la fécule de maïs. Ajouter les oeufs pour terminer. Au besoin, réserver au réfrigérateur jusqu’au moment d’utiliser.

Galette
Pour obtenir la crème frangipane, ajouter la moitié de la crème pâtissière à la crème d’amandes. Utiliser le restant de crème pâtissière dans une autre recette****. Verser la crème frangipane dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse. Réserver au frais.

Sur une feuille de papier parchemin, déposer un des pâtes feuilletées. Pocher la crème frangipane en laissant tout le tour une bordure d’au moins 2,5 cm (1 pouce) sans garniture. S’il reste plus de pâte tout le tour, retirer l’excédent en laissant environ 3,5 cm (1 ½ pouce). Si désiré, ajouter la fève et des garnitures (chocolat haché, dés de pommes, brisures de marrons confits, fruits confits, etc.) sur la crème frangipane.

Humidifier légèrement avec de l’eau la pâte sans garniture. Déposer la seconde abaisse de pâte feuilletée sur la première. Appuyer autour de la frangipane pour chasser l’air et pour bien sceller la garniture. Découper la pâte au besoin. Glisser la galette sur une petite plaque de cuisson ou sur un autre support bien plat et réfrigérer au moins 2 heures.

Sortir la galette du réfrigérateur et la couvrir d’une autre feuille de papier parchemin. Déposer un plat ou une plaque de cuisson et retourner la galette. Badigeonner la galette avec le jaune d’oeuf. Si désiré, tracer à l’aide d’un couteau des motifs sur la galette. Piquer la galettes à 3 endroits. Remettre la galette au réfrigérateur pendant au moins 20 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Enfourner la galette bien froide et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la galette soit bien dorée. Laisser tiédir et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez parfumer la crème pâtissière avec des épices de votre choix. Dans ce cas, ajouter les épices au lait avant de le faire chauffer.
**Si vous utilisez du beurre demi-sel, omettez le sel dans la recette.
***Par expérience, il vaut mieux avoir trop de pâte feuilletée que pas assez.
****S’il vous reste de la crème pâtissière et de la pâte feuilletée et que vous ne savez pas quoi en faire : découper la pâte feuilletée en carrés et pocher un peu de crème pâtissière. Enfourner à 200°C (400°F) et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

La galette était bien réussie… mais je me suis rendu compte que la galette ne fait pas partie de mes desserts préférés! Et vous, aimez-vous les galettes des rois?