Catégorie : Desserts

Ressortir les moules…

En serrant une plaque de cuisson dans l’armoire, j’ai remarqué mon moule à beigne et par la même occasion, je me suis dit que je devrais l’employer plus souvent. Il ne m’en fallait gère plus pour fouiller dans mes recettes et découvrir leur accumulation beaucoup plus importante que dans mes souvenirs.

Cette fois, mon choix s’est porté sur une recette Caroline B., Tomates cerises et Basilic.

Beignes au chocolat cuit au four
Beignes au chocolat cuit au four
Pour 12 beignes*

1¼ tasse ou 165 g de farine
¼ de tasse ou 26 g de cacao
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de sel
88 g (3 onces) de chocolat noir
1 oeuf
1 jaune d’oeuf
½ tasse ou 100 g de sucre
2 cuillère à soupe ou 27 g de beurre non salé, fondu
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 125 g de lait

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Hacher finement le chocolat noir.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, la poudre à pâte, le sel et le chocolat haché finement.

Dans un autre bol, fouetter l’oeuf, le jaune d’oeuf et le sucre pendant 5 minutes. La préparation doit blanchir et doubler de volume. Toujours en fouettant, verser le beurre et l’extrait de vanille. Ajouter la préparation de farine en alternant avec le lait.

Verser la pâte dans un moule à beigne ou à mini-savarin, beurrer si nécessaire. Enfourner et cuire pendant 12 à 14 minutes ou jusqu’à un cure-dent inséré dans un beigne en ressorte propre. Sortir du four et démouler les beignes sans attendre. Glacer** et décorer les beignes si désiré. Déguster avec gourmandise.

*Le nombre de beignes peut varier selon les empreintes du moule employé. Vous pouvez aussi faire cuire la pâte dans un moule à muffin.
**Pour le glaçage, vous pouvez réaliser une ganache, un glaçage avec du sucre glace et du beurre, un glaçage avec du fromage à la crème, etc. Toutefois les beignes sont également délicieux sans.

En écrivant sur ce moule, je me dis que je devrais également ressortir mon moule à madeleine, ma poêle à ebelskivers…

Dessert chocolaté…

Hier pour notre souper traditionnel, je voulais servir des soufflés au chocolat… C’était sans compter l’intervention de Mini-nous qui préférait des mousses au chocolat avec des Smarties! Au final, l’important était de faire plaisir à tout le monde. En prime, l’alliance des Smarties et de la mousse du chocolat était plutôt intéressante.

Pour aujourd’hui, je vous propose une tarte avec du Nutella, du caramel et des noix. J’ai pris cette recette dans le livre Nutella, les 30 recettes culte.

Tarte au Nutella, caramel et noix
Tarte au Nutella, caramel et noix
Pour 8 personnes

Croûte
1¼ tasse ou 125 g de chapelure de biscuits Graham
  ou de biscuits style digestives réduits en chapelure*
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, fondu

Garniture
3½ cuillères à soupe ou 70 g de Nutella**
50 g (1¾ onces) de chocolat noir***
1 tasse ou 150 g de noix au choix (amandes, pistaches,
  noisettes, etc.)
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe ou 150 g de crème 35 %
  ou entière
¾ de tasse et 2½ cuillères à soupe ou 180 g de sucre
2 cuillères à soupe ou 30 g d’eau
1 pincée de sel

Glaçage
120 g (4¼ onces) de chocolat au lait
2 cuillères à soupe ou 30 g de crème 35 % ou entière
Daim ou Maltesers concassés au goût (facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la chapelure, le sucre et le beurre. Verser la préparation dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Presser la préparation sur le fond et les bords du moule. Enfourner et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Laisser refroidir.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Couvrir une plaque de papier parchemin et y étaler les noix. Enfourner pendant 7 à 10 minutes pour torréfier les noix. Remuer à une ou deux reprises pendant la cuisson. Laisser tiédir.

Pendant que les noix tiédissent, hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Ajouter le Nutella. Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec le Nutella. Verser le mélange sur la croûte à tarte et répartir les noix. Réfrigérer pendant 1 heure.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Mettre sur le feu et porter à ébullition. Laisser cuire le temps que le caramel prenne une couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter la crème ainsi que le sel. Mélanger pour uniformiser la préparation. Remettre sur le feu pendant 2 minutes. Verser doucement le caramel dans la croûte à tarte, sur les noix.

Glaçage
Hacher le chocolat au lait et le déposer dans une casserole. Ajouter la crème. À feu doux, faire fondre le chocolat en brassant régulièrement. Verser le glaçage sur la tarte et répartir les éclats de Daim ou de Maltesers. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Il est aussi possible d’utiliser des spéculos. J’ai modifié la croûte à tarte pour avoir une épaisseur moindre et qui correspond à mes habitudes pour ce genre de croûte biscuitée.
**Une autre pâte à tartiner pourrait être utilisée.
***Vous pouvez remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait.

Et vous, avez-vous eu un dessert chocolaté hier?

L’instant tarte

Dernièrement, j’ai préparé des tartes, mais c’est seulement en consultant mes photos que je m’en suis rendu compte de la quantité! Peut-être que le mois de février sera le mois des tartes. Pour commencer cette thématique, je vous propose une recette facile et rapide (surtout si vous avez déjà une pâte toute prête sous la main). La preuve, j’étais au téléphone pendant que je préparais la garniture.

La recette que je vous propose est tirée du livre Tarte d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Tarte au sucre et au gruau
Tarte au sucre et au gruau
Pour 8 personnes

Pâte brisée*
2 tasses moins 1½ cuillère à soupe ou 250 g de farine
½ tasse ou 110 g de beurre non salé froid
1 pincée de sel
1 jaune d’oeuf
5 cuillères à soupe ou 75 g d’eau glacée

Garniture
1 tasse ou 250 g de lait
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux
¼ de tasse ou 25 g de flocons d’avoine

Pâte brisée
Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Incorporer le beurre dans le mélange de farine à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Ajouter le jaune d’oeuf, puis l’eau glacée graduellement. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte presque homogène. Former un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un disque et la foncer dans un moule à tarte d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre. À l’aide d’une fourchette, piquer le fond de la pâte. Réserver au réfrigérateur.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger le lait, la cassonade et les flocons d’avoine. Verser la préparation sur la pâte.

Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit prise et que la tarte soit bien dorée. Laisser totalement refroidir avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser une pâte feuilletée ou une pâte toute prête du commerce.

Et vous, quelle est la dernière tarte que vous avez préparée?

Le choix des recettes avec un enfant…

Mini-nous aime bien investir la cuisine et préparer quelques gourmandises avec moi. Donc, quand je suis tombée sur un livre de recette à base de Smarties, je n’ai pas hésité me disant que Mini-nous serait ravi d’y choisir des recettes. Le livre était un bon choix : il est toujours à proximité de ses jouets. Au moment de l’achat, je n’avais pas vraiment imaginé comment Mini-nous consulterait ce livre et effectuerait ses choix. J’ai découvert qu’ouvrir le livre au hasard était la méthode de prédilection. Le plus étonnant, c’est que Mini-nous exigera toujours la même recette jusqu’au moment où elle sera réalisé même si plusieurs jours s’écoulent. L’inconvénient, c’est que Mini-nous peut choisir une recette et ne jamais vouloir y goûter…

Aujourd’hui, je vous propose une recette de barres de céréales contenant des Smarties. J’ai été agréablement surprise par cette recette : le goût est agréable et pas trop sucré (pour quelque chose qui contient des bonbons). La recette est titrée du livre Smarties des éditions Marabout.

Barres de céréales aux Smarties
Barres de céréales aux Smarties
Pour 8 barres

3 cuillères à soupe ou 50 g de Smarties*
½ tasse ou 60 g de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe ou 20 g de graines de chia**
½ tasse ou 70 g d’amandes effilées***
¼ de tasse ou 30 g de pacanes ou de noix de pécan
2½ cuillères à thé ou 10 g de sucre
1 cuillère à thé d’eau
5 cuillères à soupe ou 100 g de miel
1½ cuillère à soupe ou 20 g de beurre non salé
1 pincée de sel

Mini Smarties en quantité suffisante pour décorer

Préchauffer le four à 190°C (375°F). Chemiser de papier parchemin un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 10 cm (8 pouces par 4 pouces).

Hacher grossièrement les pacanes.

Déposer les Smarties dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s ». Mixer grossièrement et verser le résultat dans un bol. Aux éclats de Smarties, ajouter les flocons d’avoine, les graines de chia, les amandes, les pacanes et le sel. Réserver.

Dans une casserole, verser le sucre et l’eau. Chauffer le mélange et quand il est doré, ajouter le beurre et le miel. Incorporer le mélange contenant les éclats de Smarties.

Verser le mélange dans le moule et lisser la surface avec le dos d’une cuillère. Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les barres soient bien dorées. À la sortie du four, décorer avec des mini Smarties. Laisser entièrement refroidir avant de démouler et de découper en barres. Déguster avec gourmandise.

*Cette quantité correspond à une grande boîte de Smarties, le format classique.
**Vous pourriez utiliser des graines de sésame.
***Si vous n’avez pas d’amandes effilées, prenez des amandes entières et concassez-les.

Et vous, comment les enfants de votre entourage choisissez les recettes qu’ils veulent préparer?

Privé de couteaux

Cette semaine, j’ai décidé d’aller porter mes couteaux chez l’affûteur. Je n’y vais pas à chaque année, mais plutôt au deux ans. Souvent le tranchant est encore acceptable et ça m’évite d’être privé de couteaux pendant quelques jours. Cette fois, j’ai décidé d’aller les apporter quand j’ai appris que mes beaux-parents partaient en vacances. Quel est le lien? C’est simple, les couteaux de ma belle-mère ont besoin d’être affûtés depuis… très longtemps. Alors, je lui ai proposé d’apporter les siens en même temps que les miens : de cette manière, il y a juste moi qui doit vivre sans quelques jours. D’un autre côté, j’ai hâte de voir le résultat la prochaine fois que je cuisinerai chez elle.

De mon côté, j’ai ressorti mon couteau en céramique en attendant. Il va très bien et même mieux que dans mes souvenirs. J’avais arrêté de l’utiliser, car je n’avais pas la même sensation de coupe que le précédent qui s’était ébréché en coupant… une poire! C’est drôle que deux produits du même fabricant ne soient pas identiques, mais je pense que le fabricant à changer de fournisseur entre temps : la forme avait légèrement changé…

Aujourd’hui, je vous propose une recette qui ne nécessite pas vraiment de couteau du chef : des cannelés. Je vous ai déjà proposé une recette, mais celle-ci différent au niveau de la conservation : il reste bon pendant plus de 24 heures après la cuisson! J’ai pris cette recette sur le blog de Christelle, Christelle is Flabbergasting.

Cannelés Bordelais
Cannelés Bordelais
Pour 8 cannelés

2 tasses ou 500 g de lait
2 cuillères à soupe ou 25 g de beurre non salé
2 jaunes d’oeufs
1 oeuf
1¼ tasse ou 250 g de sucre
1 tasse moins ½ cuillère à soupe ou 125 g de farine
1 gousse de vanille*
¼ de tasse ou 62 g de rhum**

Couper la gousse de vanille et gratter les grains. Déposer la gousse et les grains de vanille dans un chaudron. Verser le lait et porter à ébullition. Quand le lait bout, retirer du feu et ajouter le beurre. Laisser refroidir.

Dans un bol, fouetter les jaunes d’oeufs et l’oeuf avec le sucre. Incorporer la farine. Ajouter petit à petit le lait refroidi. Retirer la gousse de vanille. Ajouter le rhum et bien mélanger. Couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 24 heures.

Préchauffer le four à 230°C (450°F). Au besoin, beurrer les moules.

Verser la pâte dans les moules : remplir les moules au ¾. Enfourner et cuire pendant 15 minutes. Baisser la température à 180°C (350°F) et poursuivre la cuisson pendant 1 heure pour des gros cannelés ou 45 minutes pour des petits. Le dessus doit être bien coloré et semble un peu brûlé. Sortir du four et démouler. Déguster avec plaisir chaud, tiède ou froid.

*Vous pouvez employer de l’extrait de vanille. Dans ce cas, il faut l’ajouter en même temps que le rhum.
**Comme j’avais peur que le goût du rhum soit trop présent, j’ai mis que 2 cuillères à soupe de rhum. La prochaine fois, je mettrai 3 cuillères à soupe. Optez pour la quantité qui vous convient.

Et vous, pensez-vous à affûter vos couteaux?