Catégorie : Desserts

Ramène ta fraise

Depuis quelques jours, nous nous dégustons avec plaisir des fraises. Il s’agit sans doute de notre fruit préféré… on travaille encore un peu à convaincre Mini-nous, mais j’ai bon espoir que la fraise soit un des fruits préférés de la famille. À chaque année, je me pose la même question : comment je vais les cuisiner? J’adore ces pépites rouges telles quelles, alors je ne suis pas très inspirée pour les apprêter. Pas grave, nous referons des classiques comme les carrés aux fraises et la tarte rapide aux fraises.

En attendant, j’ai quand même déjà expérimenté une nouvelle recette de crumble. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Crumble chocolaté aux fraises et à la rhubarbe
Crumble chocolaté aux fraises et à la rhubarbe
Pour 6 à 8 personnes

Garniture
4 tasses ou 650 g de fraises coupées en deux ou en quatre
2 tasses ou 270 g de rhubarbes coupées en tronçons d’environ 1 cm (⅜ de pouce)
¼ de tasse ou 85 g de sirop d’érable
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère soupe d’eau
60 g (2 onces) de chocolat blanc*

Crumble
1½ tasse ou 150 g de flocons d’avoine
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, fondu
¼ de tasse ou 26 g de cacao
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
⅓ de tasse ou 47 g de farine
1 pincée de sel

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un plat de cuisson allant au four d’environ 23 cm (9 pouces) de diamètre*, mélanger les fraises, la rhubarbe, le sirop d’érable et la fécule de maïs préalablement délayée dans l’eau. Hacher le chocolat blanc et le répartir sur les fruits.

Crumble
Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, le cacao, le sucre, la farine et le sel. Ajouter le beurre fondu et mélanger. Répartir la préparation sur les fruits.


Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, le cacao, le sucre, la farine et le sel. Ajouter le beurre fondu et mélanger. Répartir la préparations sur les fruits. Enfourner et cuire pendant 45 à 50 minutes. Déguster chaud ou tiède avec gourmandise.

*C’est mon petit ajout. Vous pouvez l’omettre, le remplacer par un autre chocolat. Vous pouvez également mélanger le chocolat avec les fruit.

Et vous, avez-vous une recette en vue pour cuisiner les fraises?

Jolie pluie!

Depuis un certain temps, je profite de la météo comme elle est. Il y a de la neige en mai, pas de souci, je me souviens d’une fête des mères où ma mère avait dû emprunter des bottes d’hiver à ma marraine pour rentrer. Il y a du soleil, j’en profite pour désherber et m’enthousiasmer des prochaines fleurs que je planterai. Il pleut, je prends le temps avec Mini-nous d’observer les escargots. Alors, j’avoue que quand des gens que je connais peu se plaignent de la météo, je souris simplement et je ne dis rien. La pluie est nécessaire à la nature, le soleil reviendra bien à un moment où un autre et bientôt, les gens se lamenteront sur la chaleur!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de moelleux au coeur coulant avec un coeur fruité. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Moelleux au coeur coulant de chocolat et de framboises
Moelleux au coeur coulant de chocolat et de framboises
Pour 4 à 6 personnes*

Coulis**
2 tasses ou 250 g de framboises surgelées, décongelées
3 cuillères à soupe de sucre

Moelleux
170 g (6 onces) de chocolat noir
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé
3 oeufs
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse ou 35 g de farine
1 pincée de sel
Sucre supplémentaire pour les ramequins

Coulis
À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou de type « blender », réduire en purée les framboises avec le sucre. Passer le résultat au tamis pour enlever les pépins de framboises. Remplir 6 alvéoles d’un bac à glaçons de coulis de framboises et placer au congélateur pendant 6 heures. Conserver le reste du coulis au réfrigérateur.

Moelleux
Préchauffer le four à 200°C (400°F). Beurrer généreusement 6 ramequins. Saupoudrer l’intérieur des ramequins de sucre et réserver sur une plaque de cuisson.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Ajouter le beurre et faire fondre le tout sur le bain-marie.

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer le chocolat fondu en alternance avec la farine et le sel.

Remplir les ramequins à moitié avec la pâte. Déposer un glaçon de coulis de framboises dans chaque ramequin. Couvrir le coulis de framboises avec le restant de pâte. Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes. Les côtés du gâteau doivent être pris et le centre encore coulant. Laisser reposer 5 minutes puis servir avec le coulis de framboises. Déguster avec plaisir.

*Le nombre de portions dépendent de la taille des ramequins employés.
**Vous pouvez l’omettre, remplacer le coulis par du caramel ou utiliser d’autres fruits.

Et vous, le climat vous vous adaptez ou vous préférez le critiquer?

En attendant le chocolat…

J’ai plusieurs recettes chocolatées qui attentent d’être publiées… et je n’ai pas encore commencé à m’attaquer au chocolat de Pâques! Pour faire une pause avant d’attaquer des recettes avec du chocolat, encore du chocolat et toujours du chocolat, je vous propose une recette de tarte au jus de pomme.

J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Tarte au jus de pomme
Tarte au jus de pomme
Pour 10 personnes

Garniture
7 tasses ou 1,75 litre de jus de pommes frais non filtré*
¼ de tasse ou 80 g de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de crème à 35 % ou entière

Pâte
1¼ tasse ou 175 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, froid
3 cuillères à soupe d’eau froide

Garniture
Dans une grande casserole, verser le jus de pomme. À feu moyen, chauffer le jus de pomme et le faire réduire jusqu’à ce qu’il reste que 310 ml (1¼ tasse) de jus, soit pendant 50 minutes. Retirer du feu et ajouter le sirop d’érable. Réserver.

Pâte
Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Incorporer le beurre dans le mélange de farine à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Ajouter l’eau glacée graduellement. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte presque homogène. Former un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique**. Réfrigérer pendant au moins 20 minutes.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). Foncer la pâte dans un moule à tarte de 23 cm (9 pouces) de diamètre. Couper l’excédent de pâte à 1 cm du bord du moule. Replier le bord pour obtenir une double épaisseur de pâte, puis avec les doigts, festonner le bordure.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger la farine et la fécule de maïs. Ajouter l’oeuf. Incorporer la crème puis la réduction de jus de pomme. Verser le liquide dans la pâte à tarte. Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit figée et légèrement dorée. Laisser tiédir avant de servir. Déguster avec gourmandise.

*Le goût du jus de pomme va influencer le résultat : si le jus de pomme est bien sucré, la tarte sera douce et plutôt sucrée; si le jus de pomme est un peu plus acidulé, l’acidité sera le goût dominant de la tarte.
**Si comme moi vous réduisez l’utilisation de film plastique, vous pouvez très bien déposer la pâte dans une boîte qui ferme hermétiquement pour la réfrigérer.

Pour les prochains articles, prévoyez du chocolat et encore du chocolat au cas où!

Une autre suggestion…

Je vous propose un autre dessert pour Pâques. Il s’agit d’éclairs. Ce n’est pas la première fois que je réalise cette recette, mais la dernière fois que j’en ai fait, je n’avais pas pu les photographies. Plusieurs années se sont écoulées et je me suis dit que devrais en refaire pour m’assurer qu’il était vraiment aussi bon que dans mon souvenir. Ils sont toujours aussi bons.

Cette recette est tirée du livre Les desserts de Patrice de Patrice Demers.

Éclairs au chocolat lacté, caramel et arachides
Éclairs au chocolat lacté, caramel et arachides
Pour 12 éclairs

Pâte à choux
¼ de tasse ou 62 g de lait
¼ de tasse ou 62 g d’eau
½ cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
½ tasse à soupe ou 70 g de farine
2 oeufs

Chantilly au caramel
1½ tasse ou 375 g de crème 35 % ou entière
½ gousse de vanille
⅓ de tasse ou 75 g de cassonade ou de sucre roux
¾ de cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1 feuilles
  de gélatine (2 g)

Montage
125 g (4½ onces) de chocolat au lait
1 tasse ou 150 g d’arachides rôties concassées*
Fleur de sel

Pâte à choux
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un chaudron, verser le lait, l’eau, le beurre, le sucre et le sel. Porter à ébullition. Dès le premier bouillonnement, retirer le chaudron du feu et ajouter d’un coup la farine. Remettre sur feu doux pendant 1 minute pour dessécher la pâte en brassant. Retirer du feu et laisser tiédir 10 minutes. Ajouter un oeuf à la fois et mélanger jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé avant d’incorporer le suivant. La pâte doit être lisse et souple.

Verser la pâte dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse de 12 mm (½ pouce) de diamètre. Dresser 12 éclairs (ou plus) sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Badigeonner un peu d’eau sur le dessus de chaque éclair. Enfourner, réduire la température du four à 190°C (375°F) et cuire pendant 15 minutes. Réduire une seconde fois la température du four à 180°C (350°F). Poursuivre la cuisson pendant 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien colorée. Piquer les éclairs à deux ou trois endroit et laisser tiédir sur une grille de refroidissement.

Chantilly au caramel
Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à thé d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème et la gousse de vanille fendu en deux avec les graines grattées. Dès que le mélange bout, retirer du feu et réserver.

Dans une casserole à parois élevées, verser la cassonade et ajouter 2 cuillères à soupe d’eau**. Cuire à feu élevé jusqu’à ce que le mélange bouille et commence à changer de couleur. Réduire le feu et ajouter la crème vanillée. Cuire pendant quelques minutes, le temps que le caramel soit totalement dissous. Ajouter la gélatine, bien l’essorer si elle est en feuille, et mélanger. Verser le mélange dans un bol, couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 3 heures.

Montage
Hacher le chocolat et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Sur un bain-marie, faire fondre le chocolat. Quand le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie et réserver.

Déposer les arachides dans un bol.

Tremper le dessus des éclairs dans le chocolat, puis dans les arachides. Saupoudrer d’un peu de fleur de sel. Laisser le chocolat figer.

Avec un couteau, couper le dessus des éclairs.

Dans un bol, fouetter la chantilly au caramel jusqu’à ce qu’elle forme des pics mous. Verser la chantilly dans une poche à pâtisserie munie d’une douille lisse ou cannelée, puis garnir les éclairs. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez réduire la quantité si désiré.
**Vous pouvez réaliser un caramel à sec (sans eau), mais moi, je préfère ajouter de l’eau.

Si possible un menu…

Cette année pour Pâques, j’ai décidé d’accueillir la famille. J’avais en tête de fouiller dans mes magazines Ricardo et de trouver un menu que je referais de A à Z. Il me reste encore quelques volumes à parcourir, mais pour l’instant, je n’ai pas déceler le menu parfait. J’ai envie d’asperge, d’oeuf, de saumon et d’une viande autre que le gigot. J’ai peut-être cuisiné une fois du gigot d’agneau et même là, je n’en suis pas certaine. De plus, j’ai souvenir que ma belle-famille n’aiment pas cette pièce de viande. Après, j’ai vu une recette avec des cuisses de poulet et là aussi, j’hésite : je n’ai pas trop envie de servir de la viande avec des os. Heureusement, je commence à avoir une idée pour l’entrée. Il me manque juste l’apéro, le plat principal et le dessert…

En attendant de définir mon menu, je vous propose un dessert chocolaté qui pourrait être servi à Pâques ou à tout autre moment. Il s’agit d’une tarte au chocolat et aux noisettes. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Tarte au chocolat et aux noisettes
Tarte au chocolat et aux noisettes
Pour 12 personnes

Pâte aux noisettes
½ tasse ou 70 g de noisettes*
1¼ tasse ou 180 g de farine
½ tasse ou 70 g de sucre glace
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé, froid
1 oeuf

Crème au chocolat
280 g (10 onces) de chocolat noir à environ 58 % de cacao**
1 tasse ou 250 g de crème à 35 % ou entière
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2 oeufs
¼ de tasse ou 50 g d’huile de noisettes
¼ de tasse ou 35 g de noisettes*

Pâte aux noisettes
Dans un robot culinaire muni d’une lame en « s », réduire en poudre fine les noisettes avec la farine et le suce glace. Ajouter le beurre et mélanger à l’aide du robot ou d’un coupe-pâte jusqu’à ce que les morceaux de beurre aient la taille de petits pois. Incorporer l’oeuf et travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle commence à se tenir.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, pétrir la pâte jusqu’à ce que la texture soit homogène. Presser uniformément la pâte dans un moule à tarte à fond amovible d’environ 28 cm (11 pouces) de diamètre. Réserver au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couvrir la croûte d’une feuille de papier parchemin et y déposer des pois secs. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la pâte commence à dorer. Retirer le papier parchemin et les pois secs. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit légèrement dorée. Laisser totalement refroidir.

Crème au chocolat
Hacher le chocolat et le déposer dans un bol.

Dans une casserole, mélanger la crème, le lait, le sucre et l’oeuf. Cuire à feu moyen en brassant continuellement jusqu’à ce que la crème ait légèrement épaissi. Verser sur le chocolat et patienter 1 minute. Puis mélanger jusqu’à ce que la crème soit lisse et homogène. Verser l’huile de noisette en filet en brassant toujours la crème chocolatée. Verser la crème chocolatée dans la pâte à tarte. Réfrigérer pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la crème soit prise.

Répartir les noisettes sur la crème. Si désiré, saupoudrer de cacao avant d’ajouter les noisettes. Laisser tempérer pendant 15 minutes avant de servir et déguster avec plaisir.

*Si vous le voulez, vous pouvez torréfier les noisettes et retirer la peau de celles-ci avent de réaliser la recette.
**Un chocolat dont le pourcentage de cacao est supérieur à 60 % donnera une crème plus ferme. Dans mon cas, j’ai mis un tiers de chocolat au lait pour deux tiers de chocolat noir.

Et vous, avez-vous choisi votre menu pour Pâques?