Catégorie : Biscuits et gâteaux

Toujours en projet…

Évidemment, Mardi gras est passé et je n’ai toujours pas réalisé de beignes. Il faut dire que hier, je n’ai pas passé beaucoup de temps à la maison. De plus, Mini-nous a réclamé des macarons et il y a un moment que cette demande a été déposée. Je crois que l’atelier macarons aura lieu demain, par contre, je n’ai pas trop d’idée pour expérimenter de nouvelles saveurs…

Dans un autre ordre d’idée, je vous propose une recette de flan pâtissier au chocolat sans pâte. J’ai pris cette recette sur le blog d’Un déjeuner de Soleil.

Flan pâtissier au chocolat sans pâte
Flan pâtissier au chocolat sans pâte
Pour 8 personnes

3 tasses ou 750 g de lait
4 oeufs
⅔ de tasse ou 133 g de sucre*
190 g (onces) de chocolat noir à environ 60 % de cacao
⅓ de tasse ou 50 g de fécule de maïs de maïzena

Hacher le chocolat et réserver.

Dans une casserole, verser le lait et porter à ébullition. Retirer du feu dès que le lait bout.

En parallèle dans un bol, mélanger le sucre et la fécule de maïs. Ajouter les oeufs et bien mélanger. Verser la moitié du lait chaud sur le mélange d’oeufs en fouettant continuellement. Remettre le tout dans la casserole. Porter à ébullition en brassant régulièrement. Cuire jusqu’à ce que la préparation devienne dense. Ajouter le chocolat haché et patienter 1 à 2 minutes avant de mélanger. Une fois la préparation homogène, la verser dans un contant plus plat. Couvrir d’une pellicule plastique et laisser refroidir à température ambiante pendant 1 heure.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer et enfariner un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre. Verser la préparation chocolatée et enfourner pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que le centre soit légèrement tremblotant. Laisser refroidir au moins 1 heure avant de déguster.

Au moment de servir, si désiré, saupoudrer de cacao. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible d’augmenter la quantité de sucre à ¾ de tasse ou 150 g si vous utilisez un chocolat noir à 70 % ou plus de cacao.

Actuellement, il y a plein de recettes que j’ai envie d’essayer. Par contre, la plupart sont sucrées…

L’organisation sur papier…

J’aime bien planifier mes tâches sur papier, mais depuis quelques semaines, il y a un décalage entre ce que je planifie et ce que j’arrive à faire. Les imprévus de la vie de famille ne sont pas pris en compte dans les grandes théories de l’organisation. J’espère tout de même recouvrer l’équilibre dans les prochains jours… je reçois dimanche et mon menu n’est pas encore définitif.

Dans les moments surchargés, il est toujours possible de trouver assez de temps pour préparer des biscuits. Je vous présente donc des biscuits aux framboises et au chocolat. J’ai pris cette recette sur le blog Tomates cerises et basilic.

Biscuits aux framboises et au chocolat
Biscuits aux framboises et au chocolat
Pour 20 biscuits

1¾ ou 245 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, tempéré
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
2 jaunes d’oeufs
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 90 g de pépites de chocolat
½ tasse ou 90 g de framboises*

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade, les jaunes d’oeufs et l’extrait de vanille. Incorporer la préparation de farine. Ajouter les pépites de chocolat et les framboises en brassant délicatement.

Prélever environ 2 cuillères à soupe de pâte et déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Enfourner une plaque à la fois et cuire pendant 12 minutes ou jusqu’à ce que les côtés des biscuits soient dorés.

*J’ai utilisé des framboises surgelées.

Et vous, est-ce que vous avez un décalage entre votre planification et l’exécution?

Vague de sucre

Autant hier, je n’avais nullement envie de préparer le dîner, autant j’aurais passé la journée à cuisiner du sucré! Entre la plaque de beurre supplémentaire qui trône dans le réfrigérateur, l’orange sur le comptoir qui ne sera pas dégustée telle quelle, la pâte feuilletée qui séjourne au frais, les fraises qui dorment au congélateur et toutes ces recettes qui fourmillent dans mon esprit, il y avait de quoi faire. J’ai quand même su rester raisonnable en préparant que deux tartes…

Habituellement le dimanche, je vous propose plutôt quelque chose de salé, mais aujourd’hui pour rester dans le même état d’esprit qu’hier, j’ai envie de vous présenter une recette de scones. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 9, numéro 1.

Scones aux pacanes et à la cannelle
Scones aux pacanes et à la cannelle
Pour 16 scones

Scones
¾ de tasse ou 187 g de lait
2 cuillères à thé de vinaigre blanc ou de cidre
2 tasses ou 280 g de farine
¾ de tasse ou g de pacanes ou de noix de pécan
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de cannelle*
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, froid

Dorure
2 cuillères à soupe de crème 35 % ou de lait
1 cuillère à soupe de sucre

Scones
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin.

Verser les pacanes sur la plaque de cuisson et les torréfier au four pendant 8 minutes. Laisser totalement refroidir les pacanes et les hacher. Réserver.

Préchauffer le four à 200°C (400°F). Réutiliser, si possible, la plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Dans un petit bol, mélanger le lait avec le vinaigre et laisser reposer 5 à 10 minutes.

Dans un grand bol, mélanger la farine, les pacanes, la cassonade, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel et la cannelle. Couper le beurre en fines tranches et l’ajouter aux ingrédients secs. À l’aide des doigts, incorporer grossièrement le beurre aux ingrédients secs. Verser le lait vinaigré et mélange juste assez pour humecter la farine.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte avec les doigts sur une épaisseur de 2,5 cm (1 pouce). À l’aide d’un couteau ou d’un emporte-pièce rond, découper la pâte. Déposer les scones sur la plaque de cuisson.


Dorure
Badigeonner les scones de crème et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les scones soient légèrement dorés. Laisser refroidir sur une grille à pâtisserie. Déguster avec gourmandise et si possible avec de la double crème ainsi que de la confiture.

*Vous pouvez remplacer la moitié de la cannelle par de la muscade moulue.

Et vous, y a-t-il des jours où vous ne vous arrêteriez pas de cuisiner?

Biscuits classiques

Pour continuer dans la saga des biscuits, il y a une recette que je n’avais jamais tenté en 10 ans : les biscuits au beurre! Classique dans plusieurs foyers, je n’avais pas songé à les intégrer dans mes paniers gourmands. Je cherche souvent des choses plus originales, inhabituelles. Pourtant, des biscuits maisons qu’ils soient simples ou non seront toujours des plus gourmands. De plus, le beurre donne tellement un bon goût aux aliments qu’il est normal de lui rendre hommage.

Il existe des tonnes de recettes de biscuits au beurre. Moi, j’ai opté pour la recette de Cooking Classy.

Biscuits au beurre
Biscuits au beurre
Pour 30 biscuits

1 tasse ou 220 g de beurre non salé, tempéré
⅔ de tasse ou g de sucre
¼ de cuillère à thé de sel
2 jaunes d’oeufs*
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 tasse ou 280 g de farine
2 cuillères à thé de lait ou plus si nécessaire

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, crémer le beurre avec le sucre et le sel. Incorporer les jaunes d’oeufs et l’extrait de vanille. Ajouter la farine et mélanger jusqu’à ce que la texture soit friable. Verser le lait et mélanger pour obtenir une pâte homogène. Remplir une poche à pâtisserie muni d’une douille cannelé d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Dresser des biscuits ronds sur des plaques de cuisson recouverte ou non de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laisser tiédir 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de déplacer les biscuits sur une grille à pâtisserie. Laisser totalement refroidir les biscuits. Déguster avec gourmandise.

*Je le précise rarement, mais en cuisine, on utilise plutôt des oeufs de calibre dit « gros », environ 63 g à 70 g. Si vos oeufs sont très petits (par exemple, 45 g), le jaune le sera également et il vous faudra plus de 2 jaunes d’oeufs dans ce cas.

Et vous, avez-vous une recette de biscuits au beurre?

L’autre…

Voilà les compagnons des Garibaldi : les brunsli! Pour ces biscuits, j’ai oublié par moment d’écrire le « r » et d’autre fois, le « s ». Il faut dire que ces biscuits se nomment également « bruns de Bâle ». Je ne sais pas pourquoi je me suis tant embrouillée avec ce nom. Même si j’avais les deux noms en tête, l’orthographe des mots reste similaire.

Pour cette recette, je vous propose deux méthodes pour les préparer ainsi que deux saveurs. Vous pouvez intervertir les méthodes à votre convenance. J’ai trouvé cette recette sur le site de Swissmilk.

Brunsli
Brunsli
Pour 60 biscuits de chaque couleur

Brunsli traditionnel
1½ tasses et 2 cuillères à soupe ou 250 g de poudre
  d’amandes
1½ tasses à soupe ou 250 g de poudre de noisettes
2 tasses ou 400 g de sucre
200 g (7 onces) de chocolat noir
¼ de tasse ou 35 g de farine
¼ de tasse ou 26 g de cacao en poudre
2 pincées de cannelle moulue
4 blancs d’oeufs
2 ou 3 cuillères à soupe de kirsch*

Brunsli blancs
3 tasses et 2 cuillères à soupe ou 500 g de poudre d’amandes
2 tasses ou 400 g de sucre
200 g (7 onces) de chocolat blanc
6 cuillère à soupe ou 52 g de farine
4 blancs d’oeufs
2 ou 3 cuillères à soupe de Williamine ou de whisky**

Sucre supplémentaire

Brunsli traditionnel
Dans un bol, mélanger la poudre d’amandes, la poudre de noisettes, le sucre, la farine, le cacao et la cannelle.

Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat. Lorsque le chocolat est totalement fondu, retirer le bol du bain-marie et réserver.

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeufs jusqu’à ce qu’ils forment des pics fermes. Incorporer le mélange de poudre d’amandes et de poudre de noisettes. Ajouter le chocolat fondu, puis le kirsch.

Sur un plan de travail saupoudré de sucre***, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Découper la pâte à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un couteau. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et laisser sécher à température ambiante pendant toute une nuit, soit environ 12 heures.

Brunsli blancs
Râper le chocolat blanc et le déposer dans un bol. Ajouter la poudre d’amandes, le sucre et la farine. Former un puits au centre des ingrédients et y verser les blancs d’oeufs ainsi que la Williamine. Mélanger le tout pour former une pâte qui se tient. Emballer dans une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 1 heure.

Sur un plan de travail saupoudré de sucre***, abaisser la pâte sur une épaisseur d’environ 1 cm (⅜ de pouce). Découper la pâte à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un couteau. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin et laisser sécher à température ambiante pendant toute une nuit, soit environ 12 heures.

Cuisson

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Enfourner une plaque de biscuits à la fois et cuire pendant 4 à 6 minutes. Si désiré, saupoudrer les biscuits de sucre. Déposer les biscuits sur une grille et les laisser totalement refroidir. Conserver dans une boîte qui ferme hermétiquement, ces biscuits peuvent se conserver 1 mois. Déguster avec gourmandise.

*Il est possible de remplacer le kirsch par un autre alcool ou de l’eau.
**Pour les brunsli blancs, il est également possible de remplacer l’alcool par de l’eau. Si vous utilisez de l’eau, ajouter un peu d’extrait de vanille ou des épices de votre choix à la pâte pour la parfumer.
***Il est possible d’abaisser la pâte entre deux feuilles de papier parchemin… c’est moins salissant de cette manière.

Et vous, connaissiez-vous les brunsli?