Catégorie : Biscuits et gâteaux

Jolie pluie!

Depuis un certain temps, je profite de la météo comme elle est. Il y a de la neige en mai, pas de souci, je me souviens d’une fête des mères où ma mère avait dû emprunter des bottes d’hiver à ma marraine pour rentrer. Il y a du soleil, j’en profite pour désherber et m’enthousiasmer des prochaines fleurs que je planterai. Il pleut, je prends le temps avec Mini-nous d’observer les escargots. Alors, j’avoue que quand des gens que je connais peu se plaignent de la météo, je souris simplement et je ne dis rien. La pluie est nécessaire à la nature, le soleil reviendra bien à un moment où un autre et bientôt, les gens se lamenteront sur la chaleur!

Aujourd’hui, je vous propose une recette de moelleux au coeur coulant avec un coeur fruité. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 3.

Moelleux au coeur coulant de chocolat et de framboises
Moelleux au coeur coulant de chocolat et de framboises
Pour 4 à 6 personnes*

Coulis**
2 tasses ou 250 g de framboises surgelées, décongelées
3 cuillères à soupe de sucre

Moelleux
170 g (6 onces) de chocolat noir
6 cuillères à soupe ou 82 g de beurre non salé
3 oeufs
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de tasse ou 35 g de farine
1 pincée de sel
Sucre supplémentaire pour les ramequins

Coulis
À l’aide d’un robot culinaire muni d’une lame en « s » ou de type « blender », réduire en purée les framboises avec le sucre. Passer le résultat au tamis pour enlever les pépins de framboises. Remplir 6 alvéoles d’un bac à glaçons de coulis de framboises et placer au congélateur pendant 6 heures. Conserver le reste du coulis au réfrigérateur.

Moelleux
Préchauffer le four à 200°C (400°F). Beurrer généreusement 6 ramequins. Saupoudrer l’intérieur des ramequins de sucre et réserver sur une plaque de cuisson.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Ajouter le beurre et faire fondre le tout sur le bain-marie.

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer le chocolat fondu en alternance avec la farine et le sel.

Remplir les ramequins à moitié avec la pâte. Déposer un glaçon de coulis de framboises dans chaque ramequin. Couvrir le coulis de framboises avec le restant de pâte. Enfourner et cuire pendant 10 à 12 minutes. Les côtés du gâteau doivent être pris et le centre encore coulant. Laisser reposer 5 minutes puis servir avec le coulis de framboises. Déguster avec plaisir.

*Le nombre de portions dépendent de la taille des ramequins employés.
**Vous pouvez l’omettre, remplacer le coulis par du caramel ou utiliser d’autres fruits.

Et vous, le climat vous vous adaptez ou vous préférez le critiquer?

Il y a des anniversaires dans l’air!

Actuellement autour de Mini-nous, les anniversaires s’enchaînent : il y en a un en fin de semaine et un autre qui se profile pour la semaine qui suit. Après, j’imagine que ça va s’essouffler et que l’anniversaire de mon beau-père surviendra bien assez vite… Comme quoi tout se suit.

Dans cette optique, je vous propose un gâteau au chocolat tout simple qui conviendrait parfaitement pour une fête d’enfant… ou pour des enfants qui veulent cuisiner. J’ai pris cette recette dans le livre Desserts de Marilou.

Gâteau au chocolat de Marilou
Gâteau au chocolat de Marilou
Pour 12 personnes

Gâteau
1¾ tasse ou 245 g de farine
½ tasse ou 52 g de cacao
1 cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 105 g d’huile végétale
1 tasse ou 200 g de sucre*
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de compote de pommes non sucrée
1¼ tasse ou 312 g de lait ou d’une boisson végétale

Glaçage**
⅓ de tasse ou 83 g de crème à 35 % ou entière
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
100 g de chocolat noir

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer 2 moules*** de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, mélanger la farine, le cacao, la poudre à pâte et le sel.

Dans un second bol, fouetter l’huile avec le sucre, l’oeuf et la compote de pommes. Incorporer la préparation de farine et le lait en alternance. Répartir également la pâte dans les deux moules à gâteau.

Enfourner et cuire pendant 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser totalement refroidir avant de démouler.

Glaçage
Hacher le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans une petite casserole, verser la crème, le beurre, le miel et l’extrait de vanille. Porter le tout à ébullition. Dès les premiers bouillonnement, retirer la casserole du feu et verser son contenu sur le chocolat. Patienter 1 minute, puis brasser pour obtenir une texture lisse et brillante.

Assemblage
Si désiré, retirer la partie bombé des gâteaux. Déposer un gâteau sur une assiette de présentation et verser une fine couche de glaçage****. Superposer le deuxième gâteau sur le premier et verser le restant du glaçage. Conserver à température ambiante et déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser le sucre de votre choix : sucre blanc, sucre de coco, cassonade, sucre roux, etc.
**Le glaçage que je vous propose est issu d’une autre recette dans le même livre.
***Vous pourriez utiliser 1 moule de 23 cm (9 pouces) de diamètre et utiliser la pâte restante pour réaliser des petits gâteaux.
****Libre à vous de garnir autrement votre gâteau : confiture, crème fouettée, ganache, crème au citron (lemon curd), crème pâtissière, des fruits frais, etc.

C’est également un bon gâteau à cuisiner pour les gens qui s’initient à la pâtisserie.

Des biscuits, encore et encore

Ce matin, une voisine a invité Mini-nous et moi pour que les enfants puissent jouer ensemble tout l’après-midi. Comme la dernière fois qu’elle était passée, elle avait apporté des chocolats, je me suis dit qu’il serait bien de leur préparer un petit quelque chose. Alors avec Mini-nous, nous avons fait un biscuit géant à partager : rapide à faire et à cuire. Quand la voisine a goûté le biscuit, elle m’a dit qu’il était très bon et qu’elle prendrait bien la recette… ainsi que la recette des biscuits aux pépites de chocolat de la dernière fois! Ce qui m’a fait penser que deux autres personnes m’ont également demandé des recettes…

Bref pour rester dans la thématique des biscuits, voici encore une recette! Cette fois, je vous présente des biscuits qui sont plairont à coup sûr aux enfants puisqu’ils contiennent des Smarties. Cette recette est tiré du livre Smarties des éditions Marabout.

Biscuits aux Smarties
Biscuits aux Smarties
Pour 15 biscuits

1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à thé de sucre vanillé*
2 tasses et 2 cuillères à soupe ou 300 g de farine
¾ de tasse ou 80 g de poudre d’amandes
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
2 oeufs
⅓ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 100 g de beurre non salé, tempéré
1 pincée de sel
1 ou 2 boîtes de minis Smarties

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger la cassonade, le sucre vanillé, la farine, la poudre d’amandes, la poudre à pâte et le sel. Ajouter ensuite les oeufs et le beurre. Travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle s’amalgame et se tienne.

Prélever environ 2 cuillères à soupe pâte et façonner en boule. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Déposer les petites boules de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin en prenant soin de bien les espacer.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. À la sortie du four, enfoncer quelques Smarties** dans chaque biscuit. Laisser tiédir avec de servir. Déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de sucre vanillé, ajouter 1 cuillère à thé de sucre à la recette et 1 cuillère à thé d’extrait de vanille.
**Pourquoi mettre les Smarties à la sortie du four et pas avant? Parce que les Smarties perdent leurs couleurs à la cuisson, du moins avec les Smarties qu’on trouve en Suisse : ce ne sont pas les mêmes colorants qui sont employés d’un côté et de l’autre de l’Atlantique.

Et vous, est-ce qu’on vous réclame vos recettes de biscuits?

Il n’y en a jamais assez…

J’ai arrêté de compter quand j’ai vu qu’il y avait plus de 30 recettes de biscuits contenant du chocolat sur mon blog. Comment est-ce possible qu’avec presque les mêmes ingrédients l’on arrive à avoir autant de variantes? D’un autre côté, le chocolat est toujours gagnant à la maison… il ne faut peut-être pas chercher plus loin.

Évidemment, je vous propose une énième recette de biscuits contenant du chocolat. La particularité de cette version est qu’elle contient de l’épeautre sous forme de farine et de flocons : bref, une nouvelle texture. J’ai trouvé cette recette sur le site de Pourquoi pas…??.

Biscuits à l'avoine, épeautre, noix et chocolat
Biscuits à l’avoine, épeautre, noix et chocolat
Pour 14 biscuits

⅓ de tasse ou 75 g de beurre salé*, tempéré
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
1 oeuf**
¼ de cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de cuillère à thé d’extrait de caramel (facultatif)
½ tasse ou 50 g de flocons d’avoine
⅓ de tasse ou 50 g de farine d’épeautre
⅓ de tasse ou 50 g de flocons d’épeautre
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
⅓ de tasse ou 40 g de noix de Grenoble
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir

Préchauffer le four à 160°C (325°F).

Hacher grossièrement les noix.

Dans un bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, les flocons d’épeautre et la poudre à pâte.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange palisse un peu. Incorporer l’oeuf, l’extrait de vanille et l’extrait de caramel. Ajouter le mélange de farine, puis les noix et les pépites de chocolat.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin, verser environ 2 cuillères à soupe de pâte par biscuits. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce que les bords des biscuits soient dorés et le centre légèrement mou. Laisser tiédir les biscuits 5 minutes sur la plaque de cuisson avant de les déplacer. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez utiliser du beurre non salé. Dans ce cas, n’oubliez pas d’ajouter une grosse pincée de sel.
**Pour des biscuits avec un goût de caramel, utilisez qu’un jaune d’oeuf et ajouter 5 cuillères à thé ou 35 g de caramel à tartiner.

Et vous, combien des recettes de biscuits contenant du chocolat avez-vous testées?

Trois recettes en une…

Pour l’anniversaire de mon chéri, j’ai préparé un entremet. J’aime beaucoup ce type de gâteau qui semble plus léger après un repas qu’un gâteau classique. Le plus difficile est de trouver de nouvelles idées… et comme c’était un gâteau pour mon chéri, il devait absolument y avoir du chocolat!

En créant cet entremet, j’ai testé deux nouvelles recettes qui sont à elles seules des plus gourmandes. Il y a entre autre un blondie aux trois chocolats (à essayer absolument) que j’ai trouvé sur le blog de Katia aux pays des merveilles. J’ai également essayé le namelaka : une crème ultra-crémeuse au chocolat qui pourrait également être servi dans des verrines. J’ai pris cette recette (et celle du glaçage) dans l’Encyclopédie du chocolat. Je vous propose donc un entremet aux fraises et au chocolat.

Entremet aux fraises et au chocolat
Entremet aux fraises et au chocolat
Pour 10 personnes

Croustillant au praliné
25 g (1 once) de chocolat blanc
⅓ de tasse ou 125 g de praliné*
¾ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 70 g de Gavottes
  ou de biscuits dentelles émiettés**

Namelaka
175 g (6 onces) de chocolat au lait
1 cuillère à thé de gélatine en poudre ou 1½ feuilles (3 g)
   de gélatine
⅓ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait
¾ de cuillère à thé ou 5 g de sirop de maïs ou de glucose
¾ de tasse et 1 cuillère à soupe ou 200 g de crème à 35%
  ou entière froide

Blondie aux trois chocolats
1 tasse ou 140 g de farine
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1 pincée de sel
⅓ de tasse ou 74 g de beurre non salé, fondu
1 tasse ou 200 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat noir***
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat au lait
⅓ de tasse ou 60 g de pépites de chocolat blanc

Mousse aux fraises
1⅓ de tasse ou 250 g de fraises (fraîches ou surgelées
   et décongelées)
1 tasse ou 250 g de crème 35 % ou entière
⅓ de tasse et 1 cuillère à thé ou 67 g de sucre
2¾ cuillères à thé de gélatine en poudre
  ou 3 feuilles de gélatine (6 g)
1 cuillère à thé ou 5 g de jus de citron
2 cuillères à thé ou 8 g de sucre à glacer

Glaçage****
265 g (9¼ onces) de chocolat blanc à 35 % de cacao
1½ cuillère à thé de gélatine en poudre ou 2 feuilles
  de gélatine (4 g)
⅔ de tasse et 2 cuillères à thé ou 175 g de crème à 35 %
  ou entière
8 cuillères à thé ou 40 g d’eau
1½ cuillère à soupe ou 30 g de sirop de maïs ou de glucose
2 cuillères à soupe ou 25 g d’huile de colza ou de canola
Colorant alimentaire en poudre ou en gel

Croustillant au praliné
Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Incorporer le praliné, puis les Gavottes (ou les biscuits dentelles). Verser la préparation sur une feuille de papier parchemin. Couvrir d’une seconde feuille de papier parchemin et à l’aide d’un rouleau à pâte étaler la préparation sur une épaisseur d’environ 3 mm (⅛ de pouce). Réserver au congélateur.

Namelaka
Chemiser le fond et la parois de papier parchemin un moule à charnière d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Dans un bol, faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 cuillère à soupe d’eau froide ou faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Hacher le chocolat au lait et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter le lait et le sirop de maïs à ébullition. Dès que les liquides bouillent, ajouter la gélatine (bien l’essorer si la gélatine est en feuilles) et mélanger pour la dissoudre. Verser les liquides en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer la crème froide. Si possible, mixer le mélange à l’aide d’un pied-mélangeur. Verser le mélanger dans le moule et réserver au congélateur pendant au moins 6 heures.

Blondie aux trois chocolats
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer et chemiser d’un papier parchemin le fond d’un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.

Dans un grand bol, mélanger le beurre et la cassonade. Ajouter l’extrait de vanille. Puis incorporer un à un les oeufs. Ajouter la préparation de farine. Incorporer les pépites de chocolat. Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que le blondie soit doré. Laisser le blondie refroidir avant de le démouler.

Mousse aux fraises
Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Pendant ce temps, réduire en purée les fraises avec le jus de citron à l’aide d’un robot. Filtrer si désiré et vérifier qu’il y a bien 1 tasse ou 250 g de purée de fruits. Verser la purée dans un chaudron et ajouter le sucre. Chauffer le mélange sans faire bouillir. Ajouter la gélatine au mélange de fruits. Bien mélanger et verser dans un bol. Laisser totalement refroidir.

Fouetter la crème avec le sucre glace et l’incorporer délicatement à la purée de fruits froide.

Montage
Chemiser le fond de papier parchemin et tapisser les parois d’une bande de rhodoïd ou de pellicule plastique d’un moule à charnière d’environ 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Tailler le blondie et le croustillant praliné en des cercles d’environ 18 cm (7 pouces) de diamètre.

Déposer le blondie au centre du moule à charnière. Verser un peu de mousse aux fraises sur le blondie. Déposer le croustillant praliné et le couvrir avec la moitié de la mousse aux fraises. Insérer la namelaka et verser le restant de mousse aux fraises. Lisser la surface. Réserver au congélateur au moins 12 heures.

Glaçage
Dans les 12 heures précédent la dégustation, préparer le glaçage de l’entremet. Faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide ou faire gonfler la gélatine en poudre dans 2 cuillères à soupe d’eau froide pendant 5 minutes.

Hacher le chocolat blanc et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Retirer le chocolat du bain-marie quand il est totalement lisse.

Dans une casserole, porter à ébullition la crème, l’eau et le sirop de maïs. Dès que les liquides bouillent, les retirer du feu et ajouter la gélatine (bien l’essorer si elle est en feuilles). Verser les liquides en trois fois sur le chocolat blanc en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporer l’huile et, si désiré, le colorant alimentaire. Bien mélanger en évitant d’incorporer de l’air. Laisser le glaçage tiédir jusqu’à 37°C (98°F).

Recouvrir une plaque de cuisson de papier parchemin et y déposer une grille à pâtisserie.

Sortir l’entremet du congélateur. Démouler l’entremet et retirer la bande de rhodoïd. Déposer l’entremet sur une grille au-dessus d’une plaque de cuisson. Verser doucement le glaçage en veillant à ce qu’il recouvre toute la surface du gâteau. Laisser le glaçage s’égoutter pendant quelques minutes, puis déplacer l’entremet sur une assiette de présentation. Réserver au réfrigérateur. Sortir l’entremet à température ambiante 30 minutes avant de la déguster. Déguster avec gourmandise.

*Le praliné est une pâte obtenue en broyant des amandes ou des noisettes (ou un mélange des deux) enrobées de sucre caramélisé comme ici. Il est possible de remplacer le praliné par une pâte à tartiner aux noisettes.
**Si vous ne trouvez pas biscuits Gavottes ou dentelles, remplacez-les par des céréales de riz soufflé de style Rice Krispies.
***Vous pouvez utiliser du chocolat et le hacher.
****Il y aura assez de glaçage pour glacer un autre entremet. Par expérience, il vaut mieux avoir trop de glaçage. Vous pouvez congeler le glaçage excédentaire.
*****Si vous pouvez utilisez un moule en silicone de fantaisie. Dans ce cas, le montage sera inversé : l’on débute par verser la mousse aux fraises, on insère le namelaka, le croustillant et on termine par le blondie.

Alors, qu’avez le plus envie d’essayer : l’entremet, le blondie ou le namelaka?