Catégorie : Recettes sans…

Un peu de tofu

Depuis le début d’année, j’ai introduit quelques repas végétariens. Ces plats ne sont pas nécessairement présent toutes les semaines, mais ils sont plutôt bien accueilli alors il vaut mieux maintenir cette situation. D’un autre côté, j’ai surtout testé des recettes avec du tofu. Il faut dire que j’aime bien ce produit qui est facile et rapide à cuisiner. La prochaine étape sera de m’attaquer aux légumineuses… un jour… si possible cette année.

En attendant, je vous propose une recette avec une sauce des plus délicieuses : un stroganoff de tofu. Si vous ne devez tester qu’une recette végétarienne (et même végétalienne), je vous recommande chaudement celle-ci. J’ai pris cette recette chez Sara, Ma cuisine de tous les jours.

Stroganoff au tofu
Stroganoff au tofu
Pour 2 personnes

⅓ de tasse ou 56 g de noix de cajou
¾ de tasse ou 187 g de bouillon de légumes
¼ de cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
200 g de tofu ferme*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
2 gousses d’ail
5 champignons blancs**
½ cuillère à thé de thym séché
¼ de tasse ou 62 g de vin blanc
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
Sel et poivre

Déposer les noix de cajou dans un bol et les recouvrir d’eau. Laisser les noix tremper pendant au minimum 3 heures.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition. Pendant ce temps, trancher le tofu en lanières. Quand l’eau bout, saler l’eau. Déposer le tofu dans l’eau bouillant et cuire pendant 5 minutes***. Égoutter le tofu et réserver.

Émincer l’oignon et les champignons. Hacher les gousses d’ail.

Égoutter les noix de cajou et les déposer dans un blender. Ajouter le bouillon de légumes et la fécule de maïs. Mixer jusqu’à ce que la préparation soit très lisse.

Dans une poêle, verser la moitié de l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est assez chaud, déposer les tranches de tofu et les cuire jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées des deux côtés. Saler. Retirer les morceaux de tofu de la poêle et les réserver dans une assiette. Couvrir avec du papier d’aluminium.

Verser le restant d’huile dans la poêle et y faire revenir l’oignon. Ajouter une pincée de sel et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter l’ail et cuire pendant 30 secondes. Mettre les champignons et le thym dans la poêle et cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Déglacer avec le vin blanc. Incorporer la pâte de tomate, ¼ de cuillère à thé de sel et poivrer. Laisser réduire de moitié. Verser le mélange de noix de cajou et de bouillon. Cuire en brassant régulièrement jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Rectifier l’assaisonnement au besoin. Remettre le tofu dans la poêle et l’enrober de sauce. Servir sur un lit de pâtes et déguster avec plaisir!

*Si vous êtes récalcitrant au tofu, vous pouvez essayer cette recette avec du poulet. Il est possible de mettre moitié tofu et moitié poulet pour vous habituer à cette protéine végétale.
**Vous pouvez augmenter la quantité de champignons.
***Cette étape est facultative : elle modifie un peu la texture du tofu et relève sa saveur.

Et vous, êtes-vous des adeptes de la cuisine végétarienne?

Toujours vers le même granola

Il y a des périodes où je mange presque quotidiennement du granola et d’autre où le pot tarde à se vider. À l’occasion, j’essaie de varier mes recettes, mais je reviens facilement à celle-ci, ma préférée! Mini-nous m’a même fait ajouter du cacao une fois et le résultat était toujours aussi gourmand. Cependant, l’intérêt d’essayer d’autres recettes est de découvrir des nouvelles textures et des nouveaux mariages de saveur.

Cette fois, c’est l’utilisation du quinoa qui m’a intriguée. Le goût du granola que je vous propose diffère des autres recettes que j’ai testé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 14, numéro 8.

Granola au quinoa
Granola au quinoa
Pour un pot de 875 ml

½ tasse ou 90 g de quinoa
½ tasse ou 80 g de graines de citrouille ou de courge*
½ tasse ou 75 g de graines de tournesol
½ tasse ou 65 g de noix de cajou non salées
½ tasse ou 65 g de pistaches non salées
6 cuillères à soupe ou 127 g de sirop d’érable
1½ cuillère à soupe d’huile de colza ou de canola**
¼ de cuillère à thé de sel

Rincer le quinoa et l’égoutter.

Concasser les noix de cajou et les pistaches.

Préchauffer le four à 160°C (325°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Dans un grand bol, verser le quinoa, les graines de citrouille, les graines de tournesol, les noix de cajou, les pistaches, le sirop d’érable, l’huile et le sel. Bien mélanger et répartir sur la plaque de cuisson préparée.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes en remuant une fois pendant la cuisson. Laisser totalement refroidir. Si le granola est encore collant après avoir refroidi, remettre au four quelques minutes. Verser le granola dans des contenants en verre pour le conserver jusqu’à 1 mois. Déguster avec gourmandise.

*Comme pour tous les granolas, vous pouvez substituer un ingrédient par un autre : des graines de sésame, des noisettes, etc.
**J’ai diminué la quantité d’huile, car je trouvais qu’il en restait beaucoup après la cuisson. Libre à vous d’en mettre 2 cuillères à soupe ou non.

Et vous, connaissiez-vous le quinoa dans un granola?

Si on parlait chia

En peu de temps, je vous propose deux recettes contenant des graines de chia. Il y a déjà quelques années que cette petite graine a pris sa place dans mon garde manger, mais malheureusement, je l’exploitais assez peu. L’intérêt nutritionnel du chia, c’est sa richesse en fibre et en protéine. Elle se compare aux graines de lin, même si elles n’ont pas exactement les mêmes propriétés : aucun aliment ne ressemble exactement à un autre, tous sont unique! Les graines de chia ont aussi la propriété d’épaissir les liquides ce qui permet de remplacer les oeufs dans une recette. En prime, elle se retrouve facilement dans les grandes épiceries en Suisse… depuis peut-être 2 ou 3 mois.

Pour employer les graines de chia, je vous propose une recette de biscuits bien chocolatés. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Biscuits au chocolat à la fleur de sel
Biscuits au chocolat à la fleur de sel
Pour 15 biscuits

2 cuillères à soupe de graines de chia
¼ de tasse ou 60 g d’eau
¼ de tasse ou g d’huile de coco
¼ de tasse ou 60 g de beurre d’amande*
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse ou 125 g de lait d’amande**
1½ tasse ou 200 g de farine***
¼ de tasse ou 26 g de cacao
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ tasse ou 100 g de sucre ou de sucre de coco
100 g de chocolat noir à la fleur de sel****

Dans un bol, mélanger les graines de chia et l’eau. Laisser de côté pendant 3 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Tapisser de papier parchemin une plaque de cuisson.

Concasser le chocolat en morceaux.

Dans le bol contenant les graines de chia, ajouter l’huile de coco, le beurre d’amande, l’extrait de vanille et le lait. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger la farine, le cacao, le bicarbonate de soude, la poudre à pâte, le sucre et le chocolat. Verser le contenu du bol sur les ingrédients humides. Bien mélanger.

Il est possible que la pâte ait une texture sèche, ce n’est pas grave. Façonner 15 boules avec la pâte et les déposer sur une plaque de cuisson. Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Quand les biscuits sont cuits, les retirer de la plaque de cuisson. Déguster avec gourmandise chaud, tiède ou froid.

*Vous pouvez utiliser un autre beurre de noix ou de graines (de tournesol, de citrouille, etc.).
**J’ai réalisé la recette avec du lait de vache, libre à vous d’opter pour votre lait préféré.
***Il est possible de réaliser cette recette avec de la farine de kamut ou une farine sans gluten
****Je serais curieuse d’essayer cette recette avec un autre type de chocolat. Comme la recette demande 100 g, il est facile d’employer sa plaque de chocolat favorite.

Et vous, employez-vous les graines de chia?

Presque une soupe

S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas manger en été, c’est de la soupe. Pour moi, il faut un fond d’air bien frisquet pour apprécier ce met liquide servi chaud. Pour la version froide, je n’ai pas encore trouvé de recette qui me plaise totalement. Pourtant, j’ai trouvé une recette qui me rappelle curieusement la soupe et que je veux bien manger autant en hiver qu’en été.

Il s’agit d’un pain avec une garniture de légumes. À la cuisson, l’odeur me perturbait jusqu’à ce que je comprenne pourquoi : ça sentait la soupe! Je vous propose donc ce pain escargot aux légumes. J’ai pris cette recette sur le site de Betty Bossi.

Pain en escargot aux légumes
Pain en escargot aux légumes
Pour 10 pains

Pâte à pain
1½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 200 g de farine*
1½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 200 g de farine
  aux céréales ou de blé entière
1 cuillère à soupe de son d’avoine** (facultatif)
1 cuillère à thé de sel
1 cuillère à thé de sucre
½ cuillère à soupe ou 7 g de levure sèche
1 tasse ou 250 g d’eau
1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Garniture
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 petit oignon
1 tasse ou 200 g de carottes râpées
1 tasse ou 150 g de céleri branche ou de céleri-rave râpé
2¼ tasse ou 200 g de poireau
½ tasse ou 125 g de bouillon de légumes ou de poulet
2 cuillères à thé de moutarde de Dijon ou à l’ancienne
1 cuillère à soupe de crème***
1 jaune d’oeuf
Sel et poivre

Pâte à pain
Dans un bol, mélanger les farine, le son d’avoine, le sel, le sucre et la levure. Ajouter l’eau et l’huile. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit lisse et souple. Déposer la pâte dans un bol légèrement huilé et couvrir d’un linge humide. Laisser lever pendant 1 heure ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Garniture
Hacher finement l’oignon et couper en fines demi-rondelles le poireau.

Dans une poêle, verser les deux tiers de l’huile et chauffer. Quand l’huile est chaude, ajouter l’oignon et le faire revenir quelques minutes. Ajouter les carottes, le céleri et le poireau, puis poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Mouiller avec le bouillon et laisser cuire doucement pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que le liquide soit totalement évaporé. Saler et poivrer. Laisser totalement refroidir le mélange. Réserver au réfrigérateur.

Façonnage
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un rectangle d’environ 25 cm par 30 cm (10 pouces par 12 pouces). Déposer le rectangle de pâte sur une feuille de papier parchemin légèrement fariné pour faciliter les manipulations.

Mélanger la moutarde et la crème. Badigeonner ce mélange sur la pâte. Répartir la préparation de légumes sur l’ensemble de la pâte en laissant une bande de 3 cm (1¼ pouce) sur le côté le plus long. Rouler serré la pâte sur elle même en commençant par le côté opposé à la bande sans garniture. Couper en tranche d’environ 3 cm (1¼ pouce). Déposer les pains sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Mélanger le jaune d’oeuf et l’huile. Badigeonner ce mélange sur les pains et enfourner pendant 40 minutes. Déguster chaud, tiède ou froid avec plaisir.

*Vous pouvez réaliser cette recette en remplaçant les farines par de la farine sans gluten.
**Pour une version « sans », omettez le son d’avoine et ajoutez 1 cuillère à thé de psyllium ou de gomme de guar.
***Il est possible de remplacer la crème par de la crème de soja. Remplacez également le jaune d’oeuf par de la crème végétale pour une version totalement « sans ».

Et vous, aimez-vous la soupe en été?

Un petit vide…

Aujourd’hui, mon esprit n’est pas vraiment là : il refuse de me pondre un sujet sur lequel écrire. Mon attention est porté ailleurs : je n’arrête pas de penser à ce truc que je veux préparer pour demain. Je n’arrive pas à mon concentrer sur mon article. Je pourrais vous glisser quelques mots sur mon jardin où je dois encore faire quelques semences, sur les colis que j’attends avec impatience ou pourquoi pas de l’émission de Bob le chef en live?

Après avoir réussi à écrire ces quelques lignes, je vous propose une recette de pain pita sans gluten et sans lactose. J’ai pris cette recette sur le blog de Ma petite cuisine gourmande sans gluten ni lactose.

Pain pita sans gluten et sans lactose
Pain pita sans gluten et sans lactose
Pour 6 petits pains

2 tasses moins 2½ cuillères à soupe ou 250 g de farine sans
  gluten
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
⅓ de tasse plus 1 cuillère à soupe ou 100 g de lait végétal
  non sucré (lait de coco, lait d’amande, etc.)
⅔ de tasse moins 1 cuillère à soupe (150 ml) ou 150 g d’eau
  tiède
1½ cuillère à thé de levure sèche
1 cuillère à soupe de gomme de guar*
½ cuillère à thé de sucre
¼ cuillère à thé de sel

Verser la levure dans l’eau et réserver.

Préchauffer le four à 40°C (105°F).

Dans un bol, mélanger la farine et la gomme de guar. Verser l’huile d’olive, le lait végétal, le sucre et le sel. Ajouter le mélange d’eau et de levure. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Saupoudrer un peu de farine sans gluten sur la pâte.

Diviser la pâte en six. Prélever un morceau de pâte et le façonner en boule. Aplatir la boule avec vos mains pour former un pain pita**. Déposer le disque de pâte sur une plaque recouverte de papier parchemin. Procéder de même avec les autres morceaux de pâte.

Éteindre le four avant de déposer la plaque pour faire lever la pâte. Laisser lever pendant 1 heure.

Retirer le plaque du four et préchauffer le four à 200°C (400°F).

Quand le four est chaud, enfourner les pains et cuire pendant 20 à 30 minutes. Si désiré avant d’enfourner, pré-découper les pains pour les servir en bouchée. Déguster avec plaisir, idéalement le jour de leur préparation.

*La gomme de guar donne de l’élasticité à la pâte en remplacement du gluten. Vous pouvez également utiliser un mélange d’une autre gomme et de psyllium. L’important, c’est d’ajouter un liant à la pâte pour obtenir une texture plus aérée et moelleuse.
**Si vous aplatissez très finement les disques de pâte, vos pains pita auront un peu plus la texture de craquelins. À vous de voir quel résultat vous souhaitez obtenir.

Et vous, sur quoi votre attention est-elle fixée?