Catégorie : Volailles

Rien de très nouveau…

Aujourd’hui, je me suis rendu compte que je n’avais pas vraiment essayé de nouvelles recettes. J’ai encore des archives de photos, mais certaines commencent sérieusement à dater! Avec la chaleur, je devrais vous proposer une recette bien rafraîchissante, mais je n’en ai pas. Je ne vous ai même pas encore présenté ma recette de Magnum (ou Revel) maison… il faut dire que je n’en ai pas préparé l’été dernier! Il faut que je remédie à la situation.

En attendant que je prépare des petites bouchées bien fraîches, je vous propose une recette de sauté de poulet. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Sauté de poulet teriyaki à l'érable
Sauté de poulet teriyaki à l’érable
Pour 3 personnes

2½ cuillères à soupe de mirin
2½ cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de sirop d’érable
½ cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
1 cuillère à soupe d’huile végétale
300 g de poitrines de poulet*
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de gingembre frais, râpé
2 carottes
8 fleurons de brocoli

Dans un bol, mélanger le mirin, la sauce soja, le sirop d’érable et la fécule de maïs. Réserver.

Remplir un chaudron d’eau et porter à ébullition pour blanchir les légumes. Pendant ce temps, couper les carottes en rondelles, détailler le brocoli en petits bouquets de même taille. Quand l’eau bout, saler l’eau et ajouter les carottes, faire cuire 3 minutes. Retirer les carottes et les rincer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Ajouter les fleurons de brocoli dans l’eau bouillante et cuire pendant 4 minutes. Égoutter le brocoli et rincer à l’eau froide pour arrêter la cuisson. Réserver.

Hacher l’ail. Détailler les poitrines de poulet en dés.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les dés de poulet et les faire dorer. Ajouter les carottes ainsi que le brocoli et poursuivre la cuisson pendant 3 à 4 minutes. Verser le mélange de mirin et cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe. Servir sans attendre avec du riz ou des vermicelles.

*Vous pourriez également utiliser un restant de poulet ou de canard cuit.

Et vous, avez-vous une recette pleine de fraîcheur à proposer?

Je ne vais pas m’étirer…

Grosse journée à l’extérieur à profiter du soleil et de la chaleur. La fatigue, des fraises qui réclament mon attention et juste l’envie de me reposer pour clore ce dimanche.

Sans plus attendre, je vous propose une recette de pilons de poulet à la moutarde. Encore effectivement, mais je trouve que l’on peut obtenir des résultats bien différent en se basant sur un même ingrédient. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Pilons de poulet à la moutarde
Pilons de poulet à la moutarde
Pour 3 personnes

600 g de pilons de poulet*
4 cuillères à soupe de moutarde jaune ou douce
1 cuillère à soupe de cassonade
½ cuillère à thé de sauce sriracha
1 cuillère à soupe d’huile végétale
1 gousse d’ail

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Hacher l’ail et la déposer dans un grand bol, ajouter la moutarde, la cassonade, la sauce sriracha et l’huile. Bien mélanger**, puis enrober les pilons de poulets de ce mélange. Déposer les pilons de poulet sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 45 minutes. À mi-cuisson, retourner les pilons de poulet. Servir et déguster avec plaisir.

*Il est possible de réaliser cette recette avec des ailes de poulet. Le temps de cuisson sera plutôt de 20 minutes dans ce cas.
**Si désiré avant d’enrober les pilons de poulet, vous pouvez prélever une partie de mélange et la servir comme sauce d’accompagnement pour les pilons.

Le saviez-vous que ce dimanche était la fête des pères en Suisse?

Juste de passage…

Vous me pardonnerez, mais aujourd’hui, je vais faire court. Je vous propose donc une recette de boulettes de poulet façon thaï. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Boulettes de poulet façon thaï
Boulettes de poulet façon thaï
Pour 4 personnes

Boulettes
½ cuillère à thé de sauce sriracha*
1 cuillère à thé de pâte de curry au choix
1 lime pour le jus
1 gousse d’ail hachée
5 feuilles de basilic ciselées
¼ de cuillère à thé de coriandre moulue**
454 g de poulet haché ou de dinde hachée
¼ de tasse ou 15 g de panko
1 cuillère d’huile d’olive

Sauce
1 boîte 400 g ou de 398 ml de lait de coco
1 cuillère à soupe de pâte de curry
1 cuillère à soupe de pâte de tomate
Sel et poivre

Boulettes
Dans un grand bol, mélanger la sauce sriracha, la pâte de curry, le jus de la lime, l’ail, le basilic, la coriandre, le poulet haché et le panko. Saler et poivrer. Façonner 16 boulettes avec la préparation de viande. Déposer les boulettes dans une assiette.

Verser l’huile dans la poêle. Quand l’huile est bien chaude, faire dorer de tous les côtés une partie des boulettes. Répéter l’opération avec les boulettes restantes. Réserver les boulettes grillées sur une assiette propre.

Sauce
Dans un bol, mélanger le lait de coco, la pâte de curry et la pâte de tomate. Saler et poivrer.

Retirer l’excédent de gras de la poêle, verser le mélange de lait de coco et remettre les boulettes dans la sauce.

Porter à ébullition. Quand le mélange bout, réduire le feu et laisser mijoter pendant 15 minutes. Servir avec du riz et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez réduire ou augmenter la quantité de sauce sriracha à votre goût. Il est également possible d’utiliser une autre sauce pimentée.
**Si vous aimez la coriandre fraîche, remplacez la coriandre moulue par une poignée de coriandre fraîche que vous ciselez pour l’intégrer aux boulettes.

Reprise de la course…

En décembre, j’ai dû arrêter la course à cause d’une douleur dans le pied. Après une erreur de diagnostique et quelques examens plus tard, le problème a été identifié. Je pensais déjà aller courir la semaine dernière, mais l’occasion ne s’est pas présenté. Heureusement, ce vendredi, j’étais très motivée et je me suis lancée. Résultat : c’est dur la reprise! Je suis partie trop vite et je n’ai pas réussi à faire la distance que je voulais. Il me manquait 500 mètres, mais au final, je suis contente de moi… par contre, un peu moins des courbatures : « Aïe! ».

Après un peu de sport rien de mieux qu’un bon plat de pâtes. Je vous propose donc une recette de penne avec des boulettes de poulet. Je me suis inspirée d’une recette de Ricardo tirée du volume 6, numéro 5.

Penne aux boulettes de poulet
Penne aux boulettes de poulet
Pour 3 personnes

300 g de poulet haché
1 cuillère à thé d’un mélange d’herbes séchées
¼ de tasse ou 30 g de chapelure
1 oeuf
3 portions ou 210 g de penne
3 tranches fines de pancetta ou de bacon
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 courgette
1 oignon
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le poulet, les herbes séchées, la chapelure et l’oeuf. Saler et poivrer. Prélever environ 1 cuillère à soupe de viande et façonner en boulette. Répéter l’opération avec toute la viande*. Réserver.

Couper la courgette en petits dés. Hacher finement l’oignon.

Porter une casserole d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement et ajouter les penne. Cuire selon les indications du fabriquant.

Entre-temps, déposer les tranches de pancetta dans une poêle et la faire chauffer. Quand les tranches de pancetta sont bien croustillantes, les retirer de la poêle et réserver. Dans la même poêle, ajouter l’huile et faire revenir les boulettes de poulet. Quand les boulettes sont bien doré de tous les côtés, ajouter le bouillon de poulet et la crème. Laisser mijoter doucement jusqu’à ce que les boulettes soient cuites.

Dans une autre poêle**, verser le restant d’huile. Faire revenir l’oignon pendant 3 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter la courgette et cuire pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la courgette soit tendre.

Quand les boulettes sont cuites, ajouter la préparation de courgette dans la sauce. Saler et poivrer au goût. Servir les pâtes nappées de sauce et déposer une tranche de pancetta dans chaque assiette. Déguster avec plaisir.

*Avant de cuire les boulettes, il est possible de les enrober de farine.
**J’ai fait cuire les courgettes et l’oignon dans une autre poêle, mais il est possible de tout cuire dans la même poêle. Il faut cuire les légumes avant les boulettes de poulet.

Et vous, de quand datent vos dernières courbatures?

Vendredi prochain…

Depuis le début de la semaine, je me dis qu’il faut que je me prévois une sortie pour me changer le idée. En réfléchissant à ce qui se profile pour la semaine, il me reste que le vendredi… qui est le Vendredi saint! Il faut croire que mon projet va attendre une semaine de plus, voire deux puisqu’il y a également les vacances scolaires. Vive Pâques! Et dire que je n’ai pas réfléchi à un dessert pour cette occasion, d’un autre côté, je ne sais pas ce que nous allons faire pour cette journée hormis manger avec la famille de mon chéri.

En attendant, je vous propose une recette de poulet au saveur coréenne. Actuellement, on trouve plus facilement quelques produits coréens dans les épiceries. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 16, numéro 2, mais je l’ai travaillé avec des poitrines de poulet plutôt que des ailes.

Poulet frit coréen au sésame
Poulet frit coréen au sésame
Pour 3 personnes

Poulet
300 g de poitrines de poulet
¼ tasse ou 50 g de fécule de pomme de terre*
½ cuillère à thé de sel
¼ de cuillère à thé de piment coréen moulu (gochugaru)**
2 pincées de poudre à pâte ou de levure chimique
2 pincées de poivre noir moulu
Huile végétale pour la friture

Sauce
1 gousse d’ail
1 cuillère à thé de gingembre haché finement
2 cuillères à soupe de pâte de piment fermenté (gochujang)
2 cuillères à soupe de bouillon de poulet
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à thé d’huile de sésame grillé
½ cuillère à thé de mirin
½ cuillère à thé de jus de citron

Poulet
Couper les poitrines de poulet en cubes d’environ 2 cm (¾ de pouce) de côté.

Dans un bol, mélanger la fécule de pomme de terre, le sel, le piment moulu, la poudre à pâte et le poivre. Ajouter le poulet et bien mélanger pour enrober les morceaux de viande de fécule assaisonnée.

Verser environ 1 cm (⅜ de pouce) d’huile dans une poêle ou un wok*** et la chauffer. Quand l’huile est bien chaude, ajouter le poulet et frire pendant 10 minutes en remuant souvent pour que le poulet soit doré à l’extérieur et qu’il perde sa teinte rosée à l’intérieure. Mettre le poulet dans une assiette recouverte d’un papier absorbant et réserver. Retirer la poêle du feu contenant l’huile.

Sauce
Hacher finement la gousse d’ail et la déposer dans une petite casserole. Ajouter le gingembre, la pâte de piment, le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre de riz, l’huile de sésame, le mirin et le jus de citron.

Porter à ébullition et laisser mijoter pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait réduit de moitié.

Si la casserole est assez grande, ajouter le poulet dans la sauce ou verser la sauce dans un bol et ajouter le poulet. Mélanger et servir sans attendre avec du riz et un légume de votre choix.

*Il est possible de remplacer la fécule de pomme de terre par de la fécule de maïs ou de la maïzena.
**Si vous ne trouvez pas de piment coréen moulu, utilisez du piment d’Alep ou d’Espelette.
***Dans le meilleur des mondes, utilisez une friteuse que vous préchauffez à 180°C (350°F). Si comme moi, vous n’avez pas de friteuse, rappelez-vous de ne jamais mettre plus de un tiers d’huile dans une poêle ou une casserole et de ne pas vous éloignez de celle-ci quand elle est sur le feu!

Et vous, avez-vous des projets pour Vendredi Saint?