Catégorie : Volailles

Inhabituelle…

Le matin en consultant mon natel (ou cellulaire si vous préférez) pour un autre détail, mon regard s’est attardé sur mon calendrier et il y avait un rendez-vous en après-midi. Rien de spécial, sauf que j’avais totalement oublié ce rendez-vous! Enfin pas totalement, je savais qu’il était au mois de novembre, mais je pensais qu’il était beaucoup plus tard dans le mois. C’est la première fois qu’il m’arrive de perdre de vue un rendez-vous, mais d’un autre côté, j’ai eu de la chance de m’en rendre compte en avant-midi… Pourvu que ça ne m’arrive pas trop souvent!

Pour poursuivre dans l’inhabituel, je vous propose une recette de magret de canard qui n’a pas des saveurs sucrées-salées. J’aime beaucoup le mariage des fruits avec le magret de canard, mais cette note sucrée ne plaît pas à tout le monde et des fois, c’est agréable de découvrir d’autres associations. De plus, cette recette est parfaite pour faire découvrir le magret de canard : les ingrédients sont faciles à trouver (ou se trouvent déjà dans votre garde-manger) et il en faut peu. J’ai pris cette recette dans le magazine 3 fois par jour, hiver 2016.

Magret de canard et sauce aux échalotes
Magret de canard et sauce aux échalotes
Pour 3 personnes

350 g de magret de canard
1 cuillère à thé de garam masala
4 à 6 échalotes*
½ cuillère à soupe de farine
1 tasse ou 250 g de bouillon de boeuf
½ cuillère à soupe de marmelade d’oranges**
½ cuillère à thé de sauce Worcestershire
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Émincer les échalotes et réserver.

Avec un couteau, quadriller la peau du magret de canard en évitant de toucher la chair. Assaisonner et frotter le côté sans gras avec le garam masala. Saler et poivrer.

Déposer le magret, côté peau en-dessous, dans une poêle. Griller pendant 5 minutes du côté peau et 2 minutes de l’autre côté. Déposer le magret sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 11 minutes. Sortir la viande du four, couvrir d’un papier d’aluminium et la laisser reposer pendant 5 minutes.

Pendant que le magret cuit au four, préparer la sauce. Dans la poêle qui a servi à saisir le magret, déposer les échalotes et les faire revenir pendant 5 minutes. Ajouter la farine et bien mélanger pour l’enrober de gras de canard. Verser graduellement le bouillon de boeuf en fouettant. Ajouter la marmelade et la sauce Worcestershire et laisser mijoter jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer au goût. Trancher le magret de canard et servir nappé de sauce. Déguster avec plaisir.

*Si les échalotes sont petites, utilisez en 6 et au contraire, si elles sont grosses 4 suffisent.
**Vous pouvez remplacer la marmelade par de la confiture d’abricot.

Et vous, vous arrive-t-il d’être tête en l’air?

Le sujet pourrait être différent…

Je crois que si j’avais rédigé cet article plus tôt, le sujet serait différent. J’ai toujours l’idée en tête, mais aucune phrase ne semble vouloir prendre forme et je reste devant une page blanche. Pourtant quelques heures plus tôt, j’avais des fragments de phrases qui me trottaient dans la tête sur ce sujet. Comme quoi l’inspiration peut s’envoler bien vite. Peut-être qu’un autre jour, l’idée reviendra avec plus de structure.

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de pilons de poulet. Une recette toute simple et délicieuse, parfaite pour les soirs de semaines un peu chaotique. Cette recette est tirée du magazine Betty Bossi d’août 2017, numéro 7.

Pilons de poulet à la moutarde et au miel
Pilons de poulet à la moutarde et au miel
Pour 2 ou 3 personnes

6 pilons de poulet*
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ cuillère à soupe d’huile d’olive
½ cuillère à soupe de miel
¾ de cuillère à thé de curcuma**
¾ de cuillère à thé de sel
Poivre

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Dans un bol, mélanger la moutarde, l’huile, le miel, le curcuma et le sel. Poivrer au goût. Ajouter les pilons de poulet et bien mélanger pour les enrober de la préparation. Verser les pilons de poulet sur une plaque recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Sortir du four et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de réaliser la recette avec des ailes de poulet. Le temps de cuisson sera un peu plus court.
**Vous pouvez remplacer une partie ou la totalité du curcuma par du curry.

Ces temps-ci, est-ce que vos idées sont claires ou elles ont tendances à s’embrouiller?

Bilan mijoteuse

Il y a presque un an que j’ai fait l’acquisition d’une mijoteuse. Est-ce que j’aime cet appareil? Oui, mais je dois reconnaître que je ne l’utilise pas assez souvent. Elle a particulièrement été mise à contribution pour les repas du midi, alors j’optais plutôt pour des recettes qui demandaient 4 à 5 heures de cuisson. J’ai fait moins de recettes avec des cuissons de 8 heures et je n’ai testé qu’un seul dessert à la mijoteuse. Quand j’ai pris ma mijoteuse, je craignais un peu sa contenance de 3,5 litres (on dit que c’est mieux un modèle de 5 à 6 litres pour une famille de 4), mais finalement pour nos besoins, c’est suffisant… Par contre, pour recevoir à la mijoteuse, il en faudrait peut-être une deuxième! Le seul truc que je trouve dommage sur ma mijoteuse, c’est qu’elle ne bascule pas automatiquement en mode « réchaud ». Un petit élément qui me permettrait peut-être de l’exploiter davantage, mais le seul modèle avec ce mode que j’ai vu en Suisse avait une forme moins fonctionnelle et m’a fait largement préférer ma mijoteuse avec son mode manuel. Bref, au bout d’un an d’utilisation, je suis contente de cet achat et je trouve que c’est un appareil qui vaut la peine de prendre place dans ma cuisine.

Pour continuer dans l’esprit de la mijoteuse, je vous propose un poulet mijoté. J’ai pris cette recette sur le célèbre blog de Clotilde, Chocolate & Zucchini.

Cuisses de poulet mijotées à la philippine
Cuisses de poulet mijotées à la philippine
Pour 4 personnes

4 cuisses de poulet
2 oignons
2 gousses d’ail
⅓ de tasse ou 83 g de vinaigre de cidre
⅓ de tasse ou 83 g de sauce soja
1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre roux
2 feuilles de laurier
1 cuillère à thé de grains de poivre

Ciseler les oignons et hacher l’ail, puis les déposer dans le fond de la mijoteuse.

Dans un bol, mélanger le vinaigre, la sauce soja et la cassonade. Concasser grossièrement les grains de poivres et les ajouter au mélange.

Déposer les cuisses de poulet sur le lit d’oignons et verser la préparation de vinaigre et de sauce soja. Ajouter les deux feuilles de laurier.

Couvrir la mijoteuse et cuire à basse température pendant 8 heures. Servir les cuisses de poulet sur un lit de riz. Déguster avec plaisir.

Et vous, quel est le dernier appareil de cuisine que vous avez acheté?

Objectif : utiliser les réserves du congélateur

J’ai l’habitude de glisser régulièrement des choses au congélateur pour une utilisation future… Sauf que j’ai un peu tendance à accumuler et à oublier de m’en servir. En prévision du nettoyage des congélateurs, je me suis donnée comme objectif de réduire le contenu de ceux-ci. Je me suis attaquée au plus facile : les cuisses de canard confites. J’adore ce produit, c’est simple à préparer (encore plus avec une mijoteuse) et je n’en apprête pas assez souvent. Pour les utiliser, j’ai choisi d’improviser un risotto qui fut des plus délicieux!

Risotto au canard confit et aux petits pois
Risotto au canard confit et aux petits pois
Pour 2 personnes

1 cuisse de canard confit
1 oignon
⅓ de tasse ou 80 g de vin blanc
2½ tasses ou 625 g de bouillon de poulet
½ de tasse ou 100 g de risotto
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
¾ de tasse ou 115 g de petits pois
3 cuillères à soupe de crème
2½ cuillères à soupe ou 50 g de fromage de chèvre crémeux*
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Retirer le surplus de gras de la cuisse de canard et la déposer dans un plat allant au four. Couvrir d’un papier d’aluminium et cuire pendant 20 à 30 minutes ou jusqu’à ce que la cuisse soit chaude. Désosser la cuisse de canard et la déposer dans un plat. Réserver au chaud.

Hacher finement l’oignon.

Dans un chaudron, porter le bouillon à ébullition et réserver au chaud.

Dans une poêle, verser l’huile restante et faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter le riz et bien mélanger pour que chaque grain soit enrobé d’huile. Déglacer avec le vin et laisser réduire presque à sec. Mouiller avec le bouillon chaud à hauteur du riz, environ ½ tasse ou 125 ml. Ajouter le liquide chaud peu à peu. Pendant la cuisson, remuer fréquemment le riz. Après 20 minutes de cuisson, ajouter les petits pois. Le risotto est prêt quand le riz a absorbé tout le bouillon et qu’il est tendre sous la dent, soit entre 25 et 30 minutes de cuisson.

Ajouter la crème et poursuivre la cuisson encore quelques minutes. Poivrer généreusement et saler si nécessaire. Ajouter le fromage, laisser fondre. Servir le risotto et garnir de canard confit**. Déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un autre fromage de votre choix ou d’en mettre d’avantage.
**Vous pouvez ajouter le canard au risotto et tout mélanger, mais ici, mes goûteurs préfèrent que ce ne soit pas mélangé…

Et vous, pensez-vous à employer le contenu de votre congélateur?

La mémoire, un outil qui altère…

Pendant la semaine, j’avais eu des idées pour mon menu de la fin de semaine et je l’ai noté sur un bout de papier pour être certaine de m’en souvenir. C’est extrêmement rare que je planifie les repas… même si j’aimerais prendre cette habitude. J’avais noté une recette sans retourner la relire, alors qu’il y avait bien longtemps que je n’avais pas consulté ce livre. Je me souvenais que la recette demandait du poulet, des oignons et un mélange d’épices. Je ne vous dis pas ma tête quand j’ai ouvert le livre pour préparer le repas et que j’ai vu que c’était un poulet mijoté et non un poulet rôti! Voilà un souvenir qui était légèrement altéré…

Comme j’avais en tête et envie d’un poulet rôti, j’ai seulement regardé la liste des ingrédients pour m’inspirer et faire comme il me plaisait par la suite. Le résultat m’a bluffé : le poulet rôti était délicieux et cette recette deviendra une base à décliner avec d’assaisonnement. Promis, la prochaine fois, j’essayerai une recette telle quelle du livre Les règles d’or des épices.

Poulet rôti au berbéré
Poulet rôti au berbéré
Pour 6 personnes

Poulet
1 poulet d’environ 1,5 kg (3,3 lbs)*
½ lime**
2 cuillères à thé de berbéré (mélange d’épices éthiopien)***
1 oignon
1 tasse ou 250 g d’eau

Sauce
3 gousses d’ail
2 pincées de berbéré
2 cuillères à thé d’huile d’olive
¼ de tasse ou 60 g de vin blanc
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 62 g de crème à cuisson ou demi-crème
½ cuillère à thé de fécule de maïs
Sel et poivre

Poulet
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un mortier, moudre le berbéré. Réserver.

Éplucher l’oignon et le couper en rondelles. Déposer les rondelles d’oignons dans un plat allant au four avec des bords assez haut et dans lequel le poulet entre.

Déposer le poulet sur une planche à découper et le déficeler, au besoin. Saler généreusement la surface du poulet et un peu l’intérieur. Avec la lime, frotter le poulet avec le côté coupé vers la chair pendant 3 minutes. Saupoudrer le poulet, l’extérieur et l’intérieur, du berbéré. Déposer le poulet dans le plat de cuisson sur les rondelles d’oignon. Presser le jus de lime sur le poulet. Si désiré, glisser le morceau de lime à l’intérieur du poulet. Ajouter l’eau autour du poulet. Enfourner et cuire pendant 1 h 15 ou jusqu’à ce que l’os de la cuisse se détache facilement à effectuant une torsion.

Sauce
Éplucher et couper en deux les gousses d’ail.

Dans une petite casserole, verser l’huile. Ajouter les gousses d’ail et le berbéré, puis chauffer à feu moyen.

Lorsque les gousses d’ail sont dorées, déglacer avec le vin blanc. Laisser réduire presque à sec. Ajouter le bouillon de poulet et laisser réduire d’un tiers.

Délayer la fécule de maïs dans la crème. Ajouter ce mélange à la sauce. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait légèrement épaissi. Saler et poivrer au goût. Filtrer la sauce si désiré. Réserver la sauce jusqu’à ce que le poulet soit cuit.

Quand le poulet est cuit, le découper et le servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un poulet plus gros. Pensez simplement à allonger le temps de cuisson.
**Vous pourriez utiliser un demi-citron ou, pour pourquoi pas, une demi-orange.
***J’ai utilisé le mélange berbéré éthiopien d’Épice de cru. Il se compose de : piment, gingembre, cardamome, fenugrec, muscade, poivre noir, coriandre, cannelle, quatre-épices, adjwain, girofle, boutons de casse. Vous pourriez le remplacer par un autre mélange d’épices qui ne contient pas de sel : épices à viande, épices cajuns, épices à couscous (ou ras el hanout), mélange BBQ, etc. Cette recette est une base qui peut s’adapter selon vos envies et vos épices préférées.

Et vous, est-ce que votre mémoire vous joue des tours?