Catégorie : Volailles

Début des récoltes

Le plaisir d’un jardin, c’est de commencer les récoltes. J’ai déjà eu le plaisir de déguster un concombre que la chaleur a épargné… Plusieurs autres ont séchés avant d’être prêt (l’année prochaine, il faut que je l’installe à un autre endroit). Les courgettes s’enchaînent : merci aux fourmis d’avoir créé une accalmie. Et pour mon plus grand bonheur et celui de Mini-nous : nous avons déjà dégusté nos premiers petits pois! Les petits pois frais, j’adore! Mini-nous partage le même amour que moi pour ce légume à déguster fraîchement écossé. Ici, il est extrêmement rare, voire peu probable que les petits pois passent par une quelconque cuisson avant d’être dévoré, sauf peut-être pour mon chéri.

Aujourd’hui, je vous propose une recette toute simple de poulet asiatique cuit sur une plaque. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 11, numéro 7.

Poulet asiatique sur une plaque
Poulet asiatique sur une plaque
Pour 3 personnes

300 g de poitrines de poulet désossées
1 oignon
20 fleurons de brocoli*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2½ cuillères à soupe de sauce hoisin
¼ de cuillère à thé de sambal oelek
Sel et poivre

Placer la grille dans le haut du four. Préchauffer le four à gril (broil). Couvrir une plaque de cuisson de papier parchemin.

Éplucher et émincer l’oignon.

Couper les poitrines de poulet en deux escalopes de même épaisseur. Déposer la viande sur la moitié d’une plaque de cuisson. Sur l’autre moitié de la plaque de cuisson, déposer les brocolis et les oignons. Verser l’huile d’olive sur les légumes et mélanger. Saler et poivrer l’ensemble des éléments sur la plaque de cuisson.

Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que le poulet et les légumes soient cuits.

Dans un grand bol, mélanger la sauce hoisin et le sambal oelek.

Quand le poulet et les légumes sont cuits, les verser dans la préparation de sauce hoisin et mélanger. Servir sans attendre avec du riz et déguster avec plaisir.

*Moi, je n’ai mis que du brocoli, rien ne vous empêche d’ajouter des lanières de poivrons, des pois mange-tout coupés en deux ou du chou vert émincé.

Et vous, est-ce que les récoltes sont commencées?

Combien de temps ça prend…

Je discutais avec une amie des repas du soir. Elle et son copain ont des emplois assez prenant, alors de retour à la maison, ils ne sont pas nécessairement motivés à cuisiner. C’est d’autant plus vrai quand ils ont été faire du sport avant manger : un menu simple est souvent de mise. On a parlé un peu des techniques pour préparer les repas à l’avance : dans tous les cas, il faut planifier. Honnêtement, c’est quelque chose qui m’intéresse, mais que je n’ai jamais expérimenté. J’ai beaucoup de mal à planifier mes repas de la semaine. Je me suis procurée un livre de style « batch cooking » sachant que j’allais le donner par la suite : le résultat est clair, les recettes ne nous correspondent pas même si j’avais passé beaucoup de temps pour le choisir. Il faut que je commence et un jour, peut-être que ça deviendra une routine de planifier… D’un autre côté, le simple fait de lister des recettes végétariennes, ça m’aiderait bien pour les repas du dimanche soir et ça serait un début!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette de sauté de canard. Depuis que j’ai découvert la technique de mi-cuire la viande, je trouve les sautés à la viande rouge beaucoup plus gourmands. J’ai pris cette recette sur le site de La Cuisine de Bernard.

Sauté de canard au caramel et au poivre
Sauté de canard au caramel et au poivre
Pour 3 personnes

Canard
350 g de poitrines de canard*
2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
2 cuillères à soupe d’huile végétale

Sauce
⅓ de tasse ou 70 g de sucre
⅔ de tase ou 170 g d’eau
1 cuillère à thé de fleur d’ail ou 1 gousse d’ail finement hachée
1 cuillère à thé de gingembre frais râpée
½ cuillère à thé de sauce de poisson
2 cuillères à thé de sauce soya
2 cuillères à thé sauce aux huîtres
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
Sel et poivre

Dans une petite casserole, verser le sucre en une couche fine. Chauffer la casserole pour faire fondre le sucre. Quand le sucre à une couleur dorée-ambrée, ajouter l’eau. Baisser le feu et laisser mijoter jusqu’à ce que le tout soit redevenu liquide. Ajouter la fleur d’ail, le gingembre, la sauce de poisson, la sauce soya et la sauce aux huîtres. Laisser mijoter pendant 3 à 4 minutes. Poivrer généreusement. Retirer du feu et réserver.

Trancher en lamelles les poitrines, après avoir retirer la peau. Enrober la viande de fécule de maïs. Saler et poivrer.

Dans une poêle, verser l’huile et la chauffer à feu vif. Quand le corps gras est bien chaud, faire revenir le canard rapidement. La viande doit être mi-cuite.

Dans un bol, délayer la fécule de maïs dans un peu d’eau. L’ajouter ce mélange à la sauce. Verser la sauce sur la viande et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Servir sans attendre avec du riz. Déguster avec plaisir.

*Si vous le désirez, vous pouvez réaliser la même recette avec du boeuf.

Et vous, planifiez-vous vos repas de la semaine, avez-vous des astuces?

À un mètre près…

Hier, nous avons profité de la belle journée pour nous occuper de l’extérieur : autrement dit, planter le 2e pommier et désherber. Je vous laisse deviner ce qui nous a pris le moins de temps! Mon chéri a fait un beau travail sur la pelouse et à même eu le temps de passer la tondeuse. Moi, je me suis attaqué à une des deux plates-bandes et j’y ai passé une bonne partie de l’après-midi et il me reste encore 1 mètre à désherber pour que ce soit fini avant d’attaque la suivante. D’un côté, je suis contente d’avoir commencé et d’avoir bien progressé : c’est la pire des deux plates-bandes. D’un autre côté, ce mètre m’agace : il n’est reste pas beaucoup même si ce petit mètre va demander du temps. Dans le meilleur des mondes, j’aurais pu le terminer aujourd’hui, mais dame Nature a préféré la pluie… et moi, j’ai préféré la lecture au jardinage.

Pour mettre du soleil dans votre journée, je vous propose une recette de burger croustillant au poulet. J’ai pris cette recette sur le site Savourer de Geneviève O’Gleman.

Burger au poulet croustillant
Burger au poulet croustillant
Pour 4 personnes

½ citron
½ tasse ou 125 g de yogourt grec nature
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1½ tasse ou 90 g de flocons de maïs (style Corn Flakes)
½ tasse ou 60 g de chapelure
½ cuillère à thé d’herbes séchés (basilic, origan, thym, etc.)
400 g de poitrines de poulet
Poivre
4 pain hamburger

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, zester et presser le demi-citron. Ajouter le yogourt et la moutarde. Poivrer généreusement et mélanger.

Dans un autre bol, émietter les flocons de maïs. Mélanger avec la chapelure et les herbes séchées.

Couper les poitrines de poulet en deux sur l’épaisseur pour obtenir des escalopes. Déposer les escalopes dans la préparation de yogourt.

Retirer l’excédent de yogourt des escalopes et les enrober de chapelure. Déposer les escalopes sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que les escalopes soient dorées. Ajouter les pains hamburger sur la plaque de cuisson pendant les 5 dernières minutes de cuisson.

Assembler et garnir selon l’envie les pains hamburgers. Déguster avec plaisir.

Et vous, est-ce que les mauvaises herbes ont pris place dans votre environnement?

Famille microbe…

Mini-nous nous a rapporté un charmant virus de l’école. Que mon chéri en soit victime, ce n’est pas une grande surprise, mais que moi, je sois plus au fond du bac que lui… c’est rarissime! Lui s’en est déjà remis, alors que moi, je peine encore à me lever le matin. Le premier signe a été mon envie de faire la sieste : j’ai toujours des tonnes de trucs que je veux réaliser et jamais assez de temps, alors la sieste n’est vraiment une activité qui m’interpelle. L’autre signe qui ne ment pas, c’est que j’ai eu froid au point de mettre un pull! Des manches longues, le truc que je suis incapable de porter! J’ai un bon système de chauffage intégré, alors en général avec des manches longues, je surchauffe.

Bref pas beaucoup de cuisine pour moi en fin de semaine : ça fait quand même du bien de déléguer des fois! En espérant un prompt rétablissement, je vous propose une recette d’escalopes de dinde farcies. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 16, numéro 8, mais travaillé avec escalopes plutôt qu’un rôti de dinde.

Escalopes de dinde farcies aux oignons et au curry
Escalopes de dinde farcies aux oignons et au curry
Pour 3 à 4 personnes

Farce
1½ oignons
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
¼ de cuillère à thé de curry*
¼ de cuillère à thé de garam masala
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de poulet

Escalopes de dinde
400 g d’escalopes de dinde ou un peu plus
2 cuillères à thé d’huile d’olive

Sauce**
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
1½ tasse ou 375 g de bouillon de poulet
½ oignon
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à thé de curry
Sel et poivre

Farce
Hacher les oignons.

Dans une poêle, verser l’huile et chauffer à feu moyen-élevé. Ajouter les oignons et les attendrir en les brassant régulièrement pendant 15 minutes. Ajouter le curry et le garam masala. Poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le bouillon et porter à ébullition laisser mijoter à feu élevé pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide. Saler et poivrer. Retirer les oignons de la poêle et les laisser refroidir***.

Escalopes de dinde
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Sur un plan de travail, étaler les escalopes de dinde et y répartir la farce. Rouler du mieux possible les escalopes sur elle-même et ficeler pour qu’elles conservent leurs formes. Saler et poivrer.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, saisir de chaque côté les escalopes roulées. Déposer la viande sur une plaque de cuisson et enfourner pendant 20 minutes.

Sauce
Hacher l’oignon.

Dans un petit contenant, mélanger le bouillon de poulet et la fécule de maïs. Réserver.

Dans la poêle qui a servi à cuire les escalopes, ajouter l’huile d’olive et l’oignon. Cuire l’oignon jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajouter le curry et poursuivre la cuisson pendant 1 minute. Verser le bouillon de poulet et porter à ébullition en brassant continuellement. Laisser réduire de moitié ou jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Saler et poivrer si désiré.

Retirer les cordes des escalopes de dinde et les trancher. Servir la viande nappée de sauce et déguster avec plaisir.

*Vous n’avez pas envie d’utiliser du curry et du garam masala, remplacez-les par d’autres épices (ou mélange d’épices) de votre choix. Vous pouvez même ajouter des fruits séchés dans la garniture : raisins, canneberges, abricots coupés en dés, pruneaux hachés, figues ciselées, etc.
**Cette recette donne beaucoup de sauce.
***Pour refroidir beaucoup plus vite les oignons, étalez-les sur une assiette et placez-les au réfrigérateur pendant 30 minutes ou au congélateur pendant 10 à 12 minutes.

Et vous, avez-vous aussi ramené des microbes chez vous?

Pourquoi pas des boulettes?

Est-ce que des boulettes de viande c’est festif? Il y a bien le ragoût de boulettes qui prend place sur les tables en cette période de l’année, mais est-ce qu’il y a d’autres boulettes pendant les fêtes? Il n’y a pas d’autre idée qui me vient en tête, à moins que vous considériez les truffes de chocolat comme étant des boulettes… Pourtant les boulettes de viande sont plutôt rassembleuses. Il s’agit souvent d’un repas qui plaît à toute la famille.

Celles que je vous présente aujourd’hui devraient régaler votre famille et vos amis. Je n’ai pas de mot pour vous expliquer à quel point elles sont bonnes! J’ai découvert cette recette sur le blog Douceurs au palais. Ne vous gênez pas pour doubler ou tripler la recette.

Boulettes de poulet au beurre et nouilles de courgettes au citron
Boulettes de poulet au beurre et nouilles de courgettes au citron
Pour 3 personnes

300 g de poulet haché*
3 cuillères à soupe de chapelure
¾ de cuillère à thé de poudre d’oignon
½ cuillère à thé de flocons de piment broyé**
1 cuillère à thé d’épices à l’italienne
¾ de cuillère à thé de bouillon de poulet en poudre
3 cuillères à soupe de beurre
2 courgettes***
4 gousses d’ail
½ citron pour le jus
½ à 1 cuillère à thé de sauce sriracha
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le poulet haché, la chapelure, la poudre d’oignon, le piment, les épices à l’italienne et le bouillon de poulet. Poivrer et ajouter une pincée de sel. Façonner la viande en une douzaine de boulettes. Réserver.

Couper les extrémités des courgettes et les couper en julienne à l’aide d’une mandoline, un coupe-spirale ou un économe à julienne.

Dans une poêle, faire fondre 2 cuillères à soupe de beurre. Quand le beurre commence à brunir, ajouter les boulettes et cuire pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit cuite. Quand les boulettes sont cuites, les retirer de la poêle et les réserver au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre et les gousses d’ail. Faire revenir pendant 2 à 3 minutes. Ajouter le jus de citron et la sauce sriracha. Déposer les juliennes de courgettes et poursuivre la cuisson pendant 3 à 5 minutes ou selon la texture désirée pour les courgettes.

Remettre les boulettes dans la poêle. Servir avec des tranches de citron et déguster avec plaisir.

*Vous pourriez prendre de la dinde hachée ou faire un mélange de viandes hachées.
**J’ai utilisé du piment d’Alep qui est un piment doux comme le piment d’Espelette. Libre à vous d’utiliser un piment plus fort.
***J’ai servi mon plat avec des pâtes, mais il est possible de doubler la quantité de courgettes et de servir sans autre accompagnement.

Et vous, est-ce que vous avez un exemple de boulettes festives? Et aussi, bonne année!