Catégorie : Viandes

De la neige

Pendant la nuit, une belle couche de neige est venu vêtir le sol et blanchir le paysage. Nous en avons profité pour jouer dans la neige et évidemment, pelleter. Je me demande s’il va rester un peu de blancheur pour Noël. Il faut dire qu’elle fond en général plutôt vite dans la région, mais au final, c’est la nature qui décide et elle n’est pas toujours prévisible.

En attendant les prochaines neiges, je vous propose une recette réconfortante : un pâté à la viande. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 17, numéro 1.

Pâté rustique à la viande
Pâté rustique à la viande
Pour 3 à 4 personnes

Garniture
½ céleri-rave
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
1 oignon
300 g de porc haché
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet
1½ cuillère à soupe ou 12 g de chapelure
2 pincées de cannelle moulue
2 pincées de clou de girofle moulu
2 cuillères à soupe ou 22 g de dattes dénoyautées et coupées
  en dés*

Pâte à tarte
1 tasse ou 140 g de farine
¼ de cuillère à thé de sel
6 cuillères à soupe ou 85 g de beurre non salé, froid
¼ de tasse ou 60 g d’eau glacée
Lait pour badigeonner la pâte

Garniture
Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Éplucher et couper en dés le céleri-rave. Déposer les dés de céleri sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Ajouter 1 cuillère à soupe d’huile d’olive sur le céleri et mélanger. Saler et poivrer. Enfourner et cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que le céleri-rave soit tendre.**

Hacher l’oignon. Verser l’huile restante dans une poêle et ajouter l’oignon. Faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit tendre. Ajouter la viande et l’émietter. Cuire jusqu’à ce que la viande commence à dorer. Ajouter le bouillon, la chapelure, la cannelle et le clou de girofle. Poursuivre la cuisson à feu élevé pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide et que la préparation soit assez ferme. Saler et poivrer. Laisser tiédir.

Pâte à tarte
Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Incorporer le beurre dans le mélange de farine à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains afin d’obtenir une texture granuleuse. Ajouter l’eau glacée graduellement. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte presque homogène. Former un disque avec la pâte et l’emballer dans une pellicule plastique. Réfrigérer pendant au moins 30 minutes.

Préchauffer de nouveau le four à 200°C (400°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte en un disque d’environ 25 cm (10 pouces) de diamètre. Déposer la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Verser la garniture au centre de la pâte et l’étaler jusqu’à 5 cm (2 pouces) des bords. Répartir les dattes, puis le céleri-rave sur la garniture. Replier les bords de la pâte sur la garniture. Badigeonner la pâte de lait, enfourner et cuire pendant 35 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Sortir du four, couper en part et servir. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez omettre les dattes, le résultat sera également très bon.
**Le céleri-rave cuit de cette façon peut aussi servir de légumes d’accompagnement.

Et vous, est-ce que vous pensez que votre Noël sera blanc?

Enfin décembre!

Je me réjouis de commencer ce mois de décembre. J’avoue que j’étais impatiente d’entamer ce mois et de pouvoir parler des fêtes. Je trouve qu’on entend parler de Noël de plus en plus tôt et que l’on oublie le mois de novembre. Novembre n’est pas qu’un mois de plus pour penser aux fêtes, mais aussi une période pour profiter de la fin de l’automne et de l’arrivée de la neige dans certains lieux. C’est pourquoi vous n’entendez pas parler de Noël sur mon blog avant le 1er décembre.

Pourtant, j’espère bien réussir à vous préparer un calendrier de l’Avent, mais ce n’est pas pour cette fois. J’ai quand même pris le temps d’en réaliser un pour Mini-nous en me basant sur cette image. Je suis tombée sous le charme de ces petites montagnes en carton. Par contre, au moment où je l’ai réalisé, impossible de trouver un gabarit et j’ai passé beaucoup plus de temps que je l’espérais pour le concrétiser. Si l’idée vous plaît, je viens de trouver ce gabarit. Pour autant, je ne vous oublie pas et je pense publier un peu plus d’articles que de coutume.

En attendant, je vous propose une recette de poitrine de veau qui est parfaite pour recevoir et découvrir cette pièce de viande. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 10, numéro 8.

Roulé de veau braisé
Roulé de veau braisé
Pour 4 à 6 personnes

700 g de flanc ou de poitrine de veau désossé
¼ de cuillère à thé de romarin frais ciselé
¼ de cuillère à thé de thym frais ciselé
¼ de cuillère à thé d’origan frais ciselé*
1 gousse d’ail
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
½ tasse ou 125 g de vin blanc
½ tasse ou 125 g de bouillon de poulet**
Sel et poivre

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Hacher l’ail et l’oignon. Déposer l’ail dans un bol et y ajouter le romarin, le thym et l’origan.

Sur un plan de travail, déposer la poitrine de porc à plat en plaçant le côté gras en-dessous. Répartir le mélange d’ail et d’herbes. Saler et poivrer. Rouler la poitrine sur elle-même en serrant bien et attacher à l’aide de ficelle de boucher.

Dans une grande casserole allant au four ou une cocotte, verser l’huile et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer le roulé sur tous les côtés. Saler et poivrer. Retirer la viande de la casserole et la réserver sur une assiette.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler et poivrer. Déglacer avec le vin et laisser mijoter pendant 1 minute.

Remettre la viande dans la casserole et ajouter le bouillon de poulet. Couvrir et enfourner pendant 3 heures ou jusqu’à ce que la viande soit très tendre. Au besoin, ajouter un peu d’eau pendant la cuisson. Il devrait toujours y avoir 2,5 cm (1 pouce) de liquide dans le fond de la casserole.

Trancher le roulé et servir avec le jus de cuisson dégraissé. Déguster avec plaisir.

*Personnellement, je préfère utiliser de l’origan séché.
**Vous pouvez remplacer le bouillon par de l’eau tout simplement.

Et vous, avez-vous un calendrier de l’Avent?

Plein de voitures…

Hier, Mini-nous participait à un anniversaire qui avait lieu près d’une zone commerciale assez achalandée. Il y avait bien longtemps que je n’étais pas aller un samedi après-midi dans ce lieu. J’ai eu de la chance de trouver une place de stationnement près de l’établissement : il y avait des fils de voitures à perte de vue! Une fois stationnée, j’ai quand même profité d’être sur place pour effectuer quelques courses en me déplaçant à pieds… et avec raison. J’ai visité tous les commerces que je voulais sans avoir de soucis pour circuler entre les commerces. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas vue autant de voitures dans les rues. Est-ce qu’il y a toujours autant de voiture le samedi? J’en doute, je crois plutôt que le weekend du « Black Friday » explique ce phénomène.

Pour aujourd’hui, je vous propose un petit braisé. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 6, numéro 1.

Jarrets de veau braisés dans le porto
Jarrets de veau braisés dans le porto
Pour 3 personnes

3 tranches de jarrets de veau, environ 700 à 900 g
Farine en quantité suffisante
1½ cuillère à soupe d’huile d’olive
¾ de tasse ou 185 g de carottes coupées en dés
¾ de tasse ou 185 g de céleri branche coupées en dés
1 oignon
1 gousse d’ail
½ cuillère à soupe de miel
1 tasse ou 250 g de porto
2 branches de thym frais
Sel et poivre

Préchauffer le four à 140°C (275°F).

Saler et poivrer les jarrets de veau, puis les enfariner. Hacher l’oignon et l’ail.

Verser l’huile dans une casserole et la faire chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, dorer les jarrets de tous les côtés. Retirer de la casserole les jarrets une fois qu’ils sont bien dorés.

Dans la même casserole, faire revenir l’oignon, l’ail, les carottes et le céleri jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter le miel et déglacer avec le porto. Remettre la viande dans la casserole et ajouter le thym. Porter à ébullition.

Quand le porto bout, couvrir la casserole et enfourner pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la viande se détache facilement. Servir et déguster avec plaisir.

Et vous, avez-vous osé approcher les magasins en fin de semaine?

Le théâtre

Une tante de mon chéri avait acheté des billets de théâtre pour y aller avec sa nièce. Malheureusement, celle-ci avait déjà une autre activité prévue. Elle nous a donc proposé les billets. Il y avait déjà un moment que nous voulions aller au cinéma avec Mini-nous, mais l’occasion ne s’était pas encore présenté. En s’informant sur le spectacle, nous avons découvert qu’il durait 1 heure : pas trop long pour un enfant et juste assez pour une première expérience. Nous avons donc découvert dans un joli théâtre, un spectacle de cirque avec un chien et des poules! Comme quoi, le théâtre nous réserve encore de belles surprises.

Dans un autre ordre d’idée, pour la recette du jour, je vous propose un tartare. Celui-ci a la particularité de prendre les saveurs de l’automne : la pomme. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Tartare de boeuf épicé à la pomme
Tartare de boeuf épicé à la pomme
Pour 3 personnes

300 g de boeuf (une pièce de viande tendre)*
½ pomme**
1 cuillère à soupe de mayonnaise
1 cuillère à soupe de ciboulette, ciselée
1 cuillère à soupe de persil frais, haché
2 cuillères à thé de compote de pommes non sucrée
1 cuillère à thé de moutarde de Dijon
1 cuillère à thé de sauce sriracha ou au goût
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
½ cuillère à thé de jus de citron
Sel et poivre

Couper la pomme en petits dés. Déposer les dés de pomme dans un bol et ajouter la mayonnaise, la ciboulette ciselée, le persil haché, la compote de pomme, la moutarde de Dijon, la sauce sriracha, la cannelle et le jus de citron.

Couper la viande en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper la viande, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure la viande découpée dans ce bain-marie glacé.

Ajouter le boeuf coupé à la préparation de pomme et mélanger. Saler et poivrer au goût. Réserver au réfrigérateur au moins 30 minutes avant de servir. Déguster avec plaisir sur du pain grillé ou des craquelins.

*Choisissez une pièce de viande tendre et sans nerfs comme un steak, de la bavette, de l’intérieur de ronde ou une viande à grillade.

Et vous, allez-vous souvent au théâtre?

Jour de pluie

Par ici, il y avait un long moment que la pluie ne s’était pas invitée. Ce temps est idéal pour rester plusieurs heures en cuisine, mais d’un autre côté, on peut également se laisser aller à rester sous une couverture et à écouter des films. Je vous laisser deviner quelle option j’ai choisie.

Je vous propose une recette de boulettes encore une fois… il y a déjà 35 recettes de boulettes sur mon blog! Je crois que la première fois que j’ai préparé cette recette, je ne tenais pas encore mon blog et j’avais noté « à refaire ». Et bien, j’ai attendu bien trop longtemps avant de la refaire et cette fois, je ne compte pas attendre aussi longtemps avant de renouveler l’expérience. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Boulettes espagnoles
Boulettes espagnoles
Pour 4 personnes

450 g de boeuf haché*
¼ tasse ou 30 g de chapelure**
1 oeuf
1 cuillère à thé d’un mélange herbes séchées (facultatif)
1 oignon
1 cuillère à soupe d’huile
¾ de tasse ou 187 g de sauce chili
3 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce soja
2 cuillères à thé de moutarde sèche
Sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Éplucher et couper en rondelles l’oignon. Déposer les rondelles d’oignons dans un plat allant au four. Réserver.

Dans un bol, mélanger le boeuf haché, la chapelure, l’oeuf et les herbes séchées. Saler et poivrer. Prélever un peu de la viande et façonner en boulettes. Répéter l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus de viande.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est bien chaud, griller les boulettes sur tous les côtés. Retirer les boulettes de la poêle et les déposer sur les rondelles d’oignon. Ajouter la sauce chili, la cassonade, la sauce soja et la moutarde sèche dans la poêle. Porter à ébullition. Quand le mélange bout, retirer la poêle du feu et verser la sauce sur les boulettes.

Enfourner et cuire pendant 50 minutes***. Servir avec du riz ou des pommes de terres en purée. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez augmenter la quantité de viande jusqu’à 800 g sans doubler la sauce.
**Il est possible de remplacer la chapelure par ¼ tasse ou 25 g de flocons d’avoine.
***La cuisson au four peut être plus courte, mais il faudra faire préalablement revenir l’oignon quelques minutes dans une poêle pour que celui-ci ait une belle texture fondante.

Et vous, avez-vous une recette que vous n’avez pas refaite depuis des années?