Catégorie : Viandes

Et oui, du barbecue!

L’année dernière, nous n’avions pas beaucoup profité de notre barbecue… En fait, nous l’avons utilisé qu’une seule fois. Entre l’achat tardif du barbecue et les risques très élevés d’incendies pendant l’été dernier, il ne faut pas chercher plus loin. Par contre cet été, nous prenons notre revanche et l’employons le plus souvent possible. C’est également l’outil idéal pendant les canicules pour cuisiner! Il y a peut-être aussi la mijoteuse, ce n’est pas l’option vers laquelle je me tourne pour le moment.

Voilà donc une première recette à réaliser sur le barbecue. Il s’agit de côtelettes de porc. J’ai pris cette recette dans le magazine de Ricardo volume 17, numéro 6.

Côtelettes de porc grillés au curcuma et au miel
Côtelettes de porc grillés au curcuma et au miel
Pour 4 personnes

Zeste de une orange
2 cuillères à soupe de jus d’orange
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de miel
2 cuillères à thé de poivre moulu
2 cuillères à thé de curcuma
1 cuillère à thé de sel
4 côtelettes de porc d’environ 1,5 cm (½ pouce) d’épaisseur
Cardamome moulue (facultatif)
Fleur de sel, au goût

Dans un bol, mélanger le zeste d’orange, le jus d’orange, l’huile d’olive, le miel, le poivre, le curcuma et le sel. Ajouter les côtelettes de porc et bien les enrober de la marinade. Laisser mariner 10 minutes.

Préchauffer le barbecue à puissance moyenne-élevée, soit environ 190-200°C (375-400°F)*. Huiler la grille si possible.

Égoutter la viande et la cuire environ 2 à 3 minute de chaque côté. Retirer les côtelettes du barbecue et laisser reposer 5 minutes avant de servir. Si désiré, saupoudrer de cardamome et de fleur de sel. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de cuire les côtelettes de porc dans une poêle, mais privilégiez, si possible, une poêle striée : le miel de la marinade brûle facilement.

Et vous, de quand date l’acquisition de votre barbecue?

Plutôt éclectique

Au début du mois, je vous disais que j’avais acheté plusieurs romans et il ne m’en reste déjà qu’un à lire. Pour la plupart, il s’agissait de romans policiers. Celui qu’il me reste à lire est un peu plus du type fantastique et celui que je viens de terminer est un classique de la littérature anglaise. Quand je regarde les livres, je me dis que le tout est assez éclectique et j’ai apprécié chaque lecture. Au cours des dernières années, j’ai aussi lu deux ou trois biographies avec plaisir. Un genre de livre qui ne m’avait jamais intéressé auparavant : j’ai un vague souvenir d’un travail scolaire des plus ennuyeux sur une biographie. Comme quoi, il suffit seulement de trouver les bons livres.

Dans un autre genre d’idée, je vous propose une recette d’escalopes panées. La viande panée a toujours un grand succès à la maison et j’ai été surprise de découvrir que j’avais peu de recette sur mon blog. Souvent, je les fais simplement sans me poser de question en variant les panures et les assaisonnements. Cette fois, j’ai voulu expérimenter en ajoutant un restant de sauce à la viande; un peu dans l’esprit des escalopes parmigiana.

Escalopes de porc nappées de sauce
Escalopes de porc nappées de sauce
Pour 3 personnes

300 g d’escalopes de porc
1 oeuf
½ tasse ou 120 g de chapelure
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
1 cuillère à thé d’herbes séchées au choix
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
6 cuillères à soupe de sauce à la viande ou tomate*
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger la chapelure, la poudre d’oignon et les herbes séchées. Dans un second bol, fouetter l’oeuf jusqu’à ce qu’il soit homogène.

Préchauffer le gril (broil) du four.

Tremper les escalopes de porc dans l’oeuf puis dans la préparation de chapelure. Saler et poivrer.

Dans une poêle, verser l’huile d’olive et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les escalopes panées dans la poêle. Cuire les escalopes pendant 3 minutes par côté ou jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et cuites. Déposer les escalopes sur une plaque de cuisson et les napper de sauce à la viande. Enfourner et cuire pendant 2 minutes. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*J’ai utilisé une sauce à crostini que nous avions rapporté d’Italie, mais les possibilités sont multiples : sauce à spaghetti, salsa, mélange à bruschetta, sauce à pizza, hummus, rillette, confit d’oignons, du fromage, etc.

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

Cirque

Hier, nous avons fait une petite escapade en famille à Genève pour aller voir le Cirque du Soleil. C’est toujours un plaisir d’assister à une de leurs représentations. C’était la quatrième fois que je voyais une prestation du Cirque du Soleil. Le plus drôle, c’est que je ne suis jamais, pour le moment, allée dans la même ville. Le premier spectacle que j’ai vu remonte à mon adolescence avec mes parents et nous étions allée à Québec. Le second date déjà de quelques années : avec mon chéri, nous nous étions rendus à Zurich. La troisième fois fut une décision de dernière minute : nous étions à Londres pour un évènement sportif et mon chéri a voulu me surprendre avec une représentation au Royal Albert Hall, un lieu magnifique! Et pour hier, nous avions pris les billets il y a quelques temps pour faire une surprise à Mini-nous. J’ai beaucoup apprécié le spectacle de Totem. En feuilletant le programme officiel du spectacle, je me suis rendu compte que certains numéros n’avaient pas été présentés et c’est pourquoi la seconde partie du spectacle en a un peu souffert.

Dans un tout autre ordre d’idée, je vous propose une recette toute simple : des escalopes à la crème. J’ai pris cette recette dans le magazine Betty Bossi de mai 2019.

Escalopes à la crème
Escalopes à la crème
Pour 3 personnes

2 cuillères à soupe de farine
¼ de cuillère à thé de paprika
¾ de cuillère à thé de sel
300 g d’escalopes de porc
2 cuillères à soupe de beurre
1 oignon
8 champignons blancs
½ cuillère à soupe de jus de citron
½ tasse ou 125 g de crème à cuisson ou de demi-crème
Poivre et sel supplémentaire

Hacher l’oignon et trancher les champignons.

Dans une assiette, mélanger la farine, le paprika et le sel. Poivrer au goût. Enrober les escalopes de farine assaisonnée.

Dans une poêle, déposer 1 cuillère à soupe de beurre et chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, poêler les escalopes environ 1 minute de chaqye côté. Réserver les escalopes au chaud.

Dans la même poêle, ajouter le restant de beurre, l’oignon et les champignons. Faire revenir jusqu’à ce que les légumes commencent à colorer.

Déglacer la poêle avec le jus de citron et verser la crème. Laisser mijoter 5 minutes. Saler et poivrer au besoin. Servir les escalopes nappées de sauce et déguster avec plaisir.

Et vous, êtes-vous déjà allé voir un cirque?

Plus de brochettes?

Étonnamment, je me laisse facilement tenter par les brochettes marinés des épiceries : les assaisonnements sont variés, le goût est bon et je n’ai pas à anticiper la macération de la viande. Pourtant, c’est simple à faire et j’ai une multitude de marinade à expérimenter. Cet été ou quand le soleil nous réchauffera un peu plus, ce sera le bon moment d’en mettre plus souvent au menu et de tester la cuisson sur le barbecue.

Je vous propose donc des brochettes de boeuf. J’ai pris cette recette sur le site de Recettes du Québec.

Brochettes de boeuf classique
Brochettes de boeuf classique
Pour 4 personnes

400 g de cubes de boeuf à brochettes
½ tasse ou 105 g d’huile végétale
⅓ de tasse ou 83 g de vinaigre*
¼ de tasse ou 60 g d’eau
3½ cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de bouillon de boeuf en poudre
1 cuillère à soupe de poudre d’ail
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à soupe de moutarde sèche
4 tranches de bacon ou de lard à griller (facultatif)

Dans une casserole, verser l’eau et porter à ébullition. Ajouter le sucre, le bouillon de boeuf, la poudre d’ail, le paprika et la moutarde sèche. Mélanger jusqu’à ce que le sucre soit dissous, puis retirer du feu. Verser l’huile et le vinaigre. Au besoin, laisser refroidir. Quand la marinade est à température ambiante, la verser dans un bol ou une boîte, puis ajouter les cubes de boeuf. Couvrir et réfrigérer pendant 4 à 6 heures.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Rincer sous l’eau froide les piques à brochette en bois pour éviter qu’ils brûlent durant la cuisson. Enfiler les morceaux de boeuf marinés sur les piques à brochette. Enfiler à chaque extrémité de la brochette une demi-tranche de bacon. Déposer les brochettes sur une plaque de cuisson légèrement huilée. Enfourner et cuire pendant 10 minutes en les retournant à mi-cuisson. Servir sans attendre et déguster avec plaisir.

*Utilisez le vinaigre que vous avez sous la main : blanc, de vin rouge, de cidre, etc. Moi, j’ai utilisé un vinaigre à la pulpe d’abricot qui a apporté une petite touche à la recette.

Et vous, préparez-vous souvent des brochettes?

Les centres commerciaux…

Par moment, les centres commerciaux du Québec me manquent. Il y en a de plus en plus en Suisse, mais rien qui ressemble vraiment à ce que je connais. Souvent un centre commercial en Suisse est construit autour d’une épicerie et on y retrouve majoritairement ses commerces affiliés. Il y a toujours quelques boutiques indépendantes, mais souvent omis des vêtements, il n’a pas une grande diversité. Par exemple, il est rare de voir une librairie, des boutiques de vêtements spécifiques ou des magasins dédiés à un type de produits. On oublie également les magasins de vaisselles et d’accessoires de cuisine qui sont déjà quasi inexistant à la base. L’autre truc qui est incomparable est la zone de restauration… Je sais ce n’est pas tout le monde qui aime les comptoirs de restauration, mais j’avoue que entre une halte gourmande du Québec et une cantine des grands enseignes suisses, mon choix est vite fait. Oui, c’est un truc qui me manque. Des fois, j’aimerais aller manger dans ces lieux où chacun à le plaisir de manger ce qui lui fait envie : entre les restaurations rapides, les cuisines ethniques ou plus santé, il est facile de satisfaire son estomac.

La dernière fois que nous avons mangé dans un centre commercial au Québec, mon chéri avait pris un boeuf général Tao. Évidemment, nous avons adoré et je me suis promis d’essayer à la maison. Pour la sauce du plat, je n’ai rien inventé et je me suis simplement basée sur une recette de Ricardo issue de son magazine volume 11, numéro 2.

Boeuf général Tao
Boeuf général Tao
Pour 3 personnes

300 g de bavette ou de steak de boeuf
2 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
¼ de tasse ou 62 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
2 cuillères à soupe de ketchup
1 cuillère à thé de sambal oelek
½ cuillère à thé de gingembre en poudre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
½ mangue*
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le bouillon de poulet, la cassonade, la sauce soja, le vinaigre de riz, le ketchup, le sambal oelek, le gingembre moulu et 1 cuillère à thé de fécule de maïs.

Éplucher et couper la mangue en julienne.

Couper la viande en lamelles, la déposer dans un bol avec le restant de fécule de maïs et mélanger.

Dans une poêle ou un wok, verser l’huile et chauffer à feu vif. Quand la poêle est très chaude, faire revenir la viande rapidement pour qu’elle soit être mi-cuite. Saler et poivrer. Ajouter le mélange de bouillon et poursuivre jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Ajouter la julienne de mangue puis servir sans attendre avec un riz et des légumes poêlés. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez ajouter des légumes à la recette comme des carottes, des morceaux de brocoli, des courgettes, des pois mange-tout, des poivrons, etc. Dans ce cas, il faut les faire revenir avant de cuire la viande.

Bonne fin de journée!