Catégorie : Poissons et crustacés

Autre poisson

Pour mes buffets, j’aime toujours ajouter une touche de poisson. J’ai essayé le gravlax, le saumon fumé en sandwich, la salade de crevette et le tartare de saumon. Pour varier, j’ai opté pour du thon. J’ai même poussé l’audace jusqu’à utiliser du thon en boîte! Personnellement, je n’apprécie pas beaucoup le poisson en boîte, mais ce n’est pas le cas de mon entourage qui trouve bien pratique les boîtes de thon.

Je vous propose donc une recette de pain de thon italien. Je ne sais pas pourquoi l’on appelle ça un pain, car il s’agit plutôt d’une terrine de thon, mais quel importance? J’ai pris cette recette sur le blog d’Un déjeuner de soleil.

Pain de thon italien
Pain de thon italien
Pour 6 personnes

350 g de thon en boîte à l’huile* égoutté, environ 3 conserves
3 oeufs
1 citron pour le jus et le zeste
10 feuilles de basilic
2 petits tomates ou 10 tomates cerises

Préchauffer le four à 170°C (340°F). Beurrer un moule rectangulaire d’environ 10 cm par 20 cm (4 pouces par 8 pouces). Tapisser le fond du moule de papier parchemin pour faciliter le démoulage.

Dans le bol d’un robot muni d’une lame en « s », déposer le thon, les oeufs, le basilic, le zeste et le jus de citron. Mixer jusqu’à ce que le tout soit homogène et presque lisse. Verser la moitié de la préparation dans le moule.

Couper en deux les tomates et les répartir sur la préparation de thon. Verser le restant de préparation de thon sur les tomates.

Déposer le moule dans un plat plus grand et verser de l’eau chaude jusqu’au deux tiers du moule.

Enfourner et cuire pendant 30 minutes. La préparation de thon doit former une sorte de petite croûte à la surface. À la sortie du four, retirer le moule du plat contenant l’eau et laisser tiédir 30 à 60 minutes. Ensuite, réfrigérer au moins 3 heures à toute une nuit. Un peu avant de servir, démouler le pain et le trancher. Servir et déguster avec plaisir.

*Choisissez des conserves de thon de qualité où le thon est en morceaux.

Et vous, aimez-vous le thon en boîte?

C’est quoi l’assaisonnement?

La logique voudrait que je vous donne l’autre recette de bouchées que j’avais préparé pour le 31 juillet, mais j’ai plutôt envie de vous partager une recette avec des crevettes. Pendant le repas, mon chéri m’a demandé comment j’avais assaisonné les crevettes. Évidemment moi, j’avais compris qu’il me demandait ce qu’il y avait dans la sauce. C’est plus tard que nous en avons reparlé et que j’étais bien embêtée de dire qu’il y avait grosso modo… du sel et du poivre! Comme quoi, les assaisonnements simples sont souvent les plus efficaces.

Je vous présente donc une recette de cocktail de crevettes revisité. Notez que le cocktail de crevettes dans ma belle-famille et sans doute de manière plus général en Suisse se compose plutôt de petites crevettes enrobées de sauce cocktail. Alors qu’au Québec, c’est plutôt une couronne de crevettes servi avec une sauce cocktail plus tomatée. La revisite est plutôt une de la version nord américaine. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 10, numéro 6.

Cocktail de crevettes revisité
Cocktail de crevettes revisité
Pour 4 personnes

Mayonnaise au chili
½ tasse ou 136 g de mayonnaise
2 cuillères à soupe de sambal oelek
2 cuillères à thé de sauce chili
1 cuillère à thé de paprika

Crevettes grillées
600 g de grosses crevettes décortiquées et déveinées*
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel et poivre

Mayonnaise au chili
Dans un bol, mélanger la mayonnaise, le sambal oelek, la sauce chili et le paprika. Réserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Crevettes grillées
Dans un bol, mélanger les crevettes avec 1½ cuillère à soupe d’huile. Saler et poivrer.

Dans une poêle striée**, verser le restant d’huile et chauffer. Quand la poêle est bien chaude, cuire les crevettes, en plusieurs fois, environ 1 à 2 minutes par côtés. Déposer les crevettes dans une assiette et servir avec la sauce. Déguster avec plaisir.

*La recette propose d’utiliser que 454 g de crevettes. Libre à vous d’augmenter ou pas la quantité de crevettes.
**Il est possible de cuire les crevettes dans une poêle régulière ou sur le barbecue.

Et pour vous le cocktail de crevettes : ce sont des crevettes enrobées de sauce ou des crevettes servies avec une sauce?

Encore de la confiture d’abricots

Ma belle-mère m’a déposé des abricots et avec les abricots, je fais de la confiture! C’est déjà la troisième fois que j’en prépare. Et cette année, il y a une grande différence : j’ai employé différentes variétés d’abricots pour chaque recette. Alors, j’ai trois sortes de confiture avec le même fruit mais avec des goûts différents! Je crois que celle que je préfère est la première : elle a un bel équilibre entre le sucré et l’acidité.

La confiture d’abricots peut garnir non seulement une tartine, mais également un gâteau ou encore se glisser dans un plat salé! Je vous propose donc la recette de saumon de Jean-François Plante issue de son livre Bistro Bistro.

Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Filet de saumon en croûte de noisettes, sauce veloutée aux abricots
Pour 4 personnes

Saumon
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de sauce tamari
1 cuillère à soupe de jus de lime
2 gousses d’ail
2 cuillères à soupe d’huile de sésame grillé
450 g de filets de saumon
1 tasse ou 133 g de noisettes*

Sauce**
1 cuillère à soupe de beurre
1 cuillère à soupe d’huile végétale
2 gousses d’ail
2 échalotes
2 cuillères à soupe de confiture d’abricots***
¼ de tasse ou 60 g de jus de citron
1 tasse ou 250 g de bouillon de poulet
¼ de tasse ou 60 g de crème à cuisson ou entière
Sel et poivre

Saumon
Préchauffer le four à 220°C (425°F).

Couper le filet de saumon en 4 morceaux de poids similaire. Hacher très finement les gousses d’ail. Hacher également les noisettes.

Dans un bol, mélanger le miel, la sauce tamari, le jus de lime, l’ail haché et l’huile de sésame. Verser les noisettes hachées dans un bol. Tremper chaque morceau de saumon dans la préparation de miel, puis les enrober de noisettes. Déposer les morceaux de saumon sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner et cuire pendant 13 minutes.

Sauce
Hacher finement les gousses d’ail et les échalotes.

Dans une poêle, chauffer le beurre et l’huile. Faire suer l’ail et les échalotes pendant 3 minutes. Saler et poivrer. Ajouter la confiture d’abricots et laisser caraméliser pendant 3 minutes. Déglacer avec le jus de citron et laisser réduire presqu’à sec. Verser le bouillon de poulet, laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter la crème, mélanger et prolonger la cuisson de 5 à 7 minutes, le temps que la sauce ait une texture veloutée.

Servir les morceaux de saumon nappés de sauce et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez griller les noisettes si vous le désirez. Il suffit de placer les noisettes entières dans un four préchauffé à 180°C (350°F) pendant 6 à 8 minutes. Laisser refroidir avant d’utiliser.
**Cette sauce accompagne également très bien un blanc de volaille grillé.
***Il est possible de remplacer la confiture d’abricots par de la confiture de pêches.

Et vous, est-ce que vous préparez de la confiture d’abricots?

Déclinaison de burger

Un des plats préférés de Mini-nous est le burger. Alors, j’en profite pour essayer toutes sortes de combinaison et également pour écouler les restants! Oui, le burger est un peu devenu un tousqui : j’ai testé avec un restant de poulet, de la fausse viande, de petites boulettes de viandes hachées, du tofu, etc. Par contre, je ne suis pas certaine si j’en avais déjà fait avec du poisson.

J’ai donc profité de notre vendredi poisson pour expérimenter les burgers de poisson. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 10, numéro 5.

Burger de saumon
Burger de saumon
Pour 3 personnes

300 g de saumon sans la peau
2½ cuillères à soupe de chapelure
1 blanc d’oeuf
1 cuillère à thé d’herbes séchées*
1 cuillère à soupe de mayonnaise
1 cuillère à thé de jus de citron
½ cuillère à thé de moutarde sèche
2 cuillères à thé d’huile végétale
3 pains hamburger
Sel et poivre

Couper le saumon en petits dés. Déposer le saumon dans un bol et ajouter la chapelure, le blanc d’oeuf, les herbes séchées, la mayonnaise, le jus de citron et la moutarde sèche. Saler et poivrer. Diviser la préparation en trois. Avec chaque portion, façonner des galettes. Réserver au frais.

Préchauffer le four à 220°C (430°F).

Couper les pains hamburger et, si désiré, beurrer l’intérieur. Quand le four est chaud, enfourner les pains jusqu’à ce que la mie soit dorée, environ 5 minutes.

Verser l’huile dans une poêle et la chauffer. Quand le corps gras est bien chaud, déposer les galettes de saumon et cuire pendant 3 à 4 minutes de chaque côté. Servir dans un pain hamburger et garnir selon votre envie. Déguster avec plaisir.

*Il est possible de remplacer les herbes séchées par 1 cuillère à soupe de persil frais ou de ciboulette ciselée.

J’aime bien garnir mes burgers avec des tranches de concombre, du fromage de chèvre doux et de la sauce sriracha. Et vous, qu’aimez-vous mettre dans vos burgers?

Le tube

Cet été, quand j’étais chez mes parents, il y a un produit que je tenais absolument à tester : les tubes de tartare! Je trouve cette idée géniale et j’aimerais tellement qu’un tel produit existe en Suisse. Par contre, il y avait un petit souci : les tubes sont vendus que dans des IGA. Dans ma ville natale, il n’y a pas d’IGA, mais le problème se contournait facilement en s’arrêtant dans une ville où nous allons souvent magasiner. Un petit tour dans le IGA, le temps de payer et on dépose les tubes dans la glacière avant de reprendre la route vers mes parents.

J’avais pris un tube de saumon et un autre de thon. J’ai hésité à prendre celui de pétoncle, mais deux choses m’ont retenue : nous ne savions pas si mes parents allaient aimer le tartare et il y a des années que je n’ai pas réussi à manger des pétoncles sans avoir des soucis de digestion. J’ai improvisé des recettes de tartare en utilisant le contenu du réfrigérateur de mes parents, je ne voulais pas leur laisser des produits qu’ils ne consommeraient pas. J’ai exclu l’utilisation de mayonnaise : celle que mes parents achètent à un goût très sucré et ça ne me plaît pas du tout. Alors comme base, j’ai choisi de la crème sure (demi-crème aigre). J’ai fait les deux tartares et celui qui a été le plus apprécié est celui au thon : alors, je me suis empressée de noter les ingrédients pour vous donner la recette. Il faut dire que le thon a une texture sublime et que c’est un magnifique poisson à travailler cru.

Tartare de thon aux pacanes et au basilic
Tartare de thon aux pacanes et au basilic
Pour 1 personne ou 12 bouchées

130 g de thon frais*
2 cuillères à soupe de crème sure ou de demi-crème aigre
2 cuillères à soupe de pacanes ou de noix de pécan
5 feuilles de basilic
Sauce sriracha ou une autre sauce piquante au goût
2½ cuillères à soupe de concombre coupé en petits dés
Sel et poivre

Déposer les pacanes dans une poêle, chauffer la poêle avec les pacanes pour les torréfier. Cuire pendant 3 à 5 minutes en remuant régulièrement les pacanes. Laisser tiédir. Hacher grossièrement et réserver.

Hacher finement le basilic et réserver.

Couper le thon en petits cubes (moins de 5 mm de côté). S’il fait chaud ou s’il vous faut du temps pour couper les poisson, préparer un bol contenant des glaçons et déposer un second bol sur les glaçons. Déposer au fur et à mesure le poisson découpé dans ce bain-marie glacé.

Dans le bol contenant le thon, ajouter la crème sure, les pacanes, le basilic, le concombre, la sauce sriracha. Saler et poivrer au goût. Servir sur des croustilles de maïs et déguster avec plaisir.

*Vous pouvez prendre du thon surgelé que vous décongelez vous-même. Demandez toujours l’avis de votre poissonnier.

Et vous, que pensez-vous de tubes de tartare? J’avoue que pour recevoir à l’improviste, j’aimerais bien avoir des tubes à dégainer de mon congélateur.