Mot-clé : yogourt

Adieux mesdames les fraises…

Les fraises fraîches sont déjà entrain de disparaître des étalages à mon grand regret. Certes pour le reste de l’été, je trouverais encore quelques spécimens, mais elles ne sont pas aussi bonnes, contrairement aux fraises d’automne du Québec. Comme chaque été, j’ai l’impression de ne pas en avoir assez profité, pourtant je crois avoir vu passé au moins 20 kilos de ces trésors rouges dans ma cuisine.

Ce n’est pas parce qu’il n’y a presque plus de fraises ici que c’est la même chose ailleurs, alors je vous propose une de mes dernières réalisations avec des fraises : des shortcakes. Je n’avais jamais dégusté de shortcake réalisé avec un scone, je connaissais plutôt les versions avec une génoise ou un gâteau des anges, mais le résultat a séduit mes papilles et celle de mon chéri. La recette que je vous propose est celle de Patrice Demers. J’ai pris cette recette sur le site de l’Amoureuse des desserts, Itinéraires gourmands.

Shortcake revisité
Shortcakes aux fraises et au gingembre
Pour 7 personnes

Shortcakes
1 tasse ou 120 g de farine
7 cuillères à thé ou 20 g de sucre
1¾ de cuillère à thé ou 7 g de poudre à pâte
  ou de levure chimique
1 pincée de sel
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé froid
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de crème
  à 35 % ou de crème entière
Le zeste d’un demi-citron
1 cuillère à soupe de gingembre confit coupé
  en petits morceaux*

Crémeux au yogourt
125 g (4,5 onces) de chocolat blanc
⅓ de tasse moins ½ cuillère à soupe ou 75 g de crème
  à 35 % ou de crème entière
½ tasse ou 110 g de yogourt de type méditerranéen**

Sirop
¼ de tasse ou 50 g de sucre
3½ cuillères à soupe ou 50 g d’eau
5 cuillères à thé ou 25 g de jus de citron

Fraises en quantité suffisante

Shortcakes
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte (ou la levure chimique), le sel et le zeste de citron. Ajouter le beurre et mélanger à l’aide des mains jusqu’à l’obtention d’une préparation sablonneuse. Incorporer la crème et le gingembre confit. Mélanger jusqu’à ce que la pâte se tienne et soit presque homogène.

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 2 cm (¾ de pouce). À l’aide d’un emporte-pièce rond de 5 cm (2 pouces) de diamètre, détailler les scones. Déposer les gâteaux sur une plaque de cuisson et réfrigérer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Badigeonner le dessus des gâteaux avec de la crème et saupoudrer de sucre. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à que les shortcakes soient légèrement dorés.

Crémeux au yogourt
Hacher finement le chocolat blanc et le déposer dans un bol.

Dans un chaudron, porter la crème à ébullition. Dès les premiers bouillonnements, retirer la crème du feu et la verser sur le chocolat blanc. Laisser reposer pendant 1 minute. À l’aide d’un fouet, mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène et lisse. Incorporer le yogourt. Couvrir d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant au moins 8 heures.

Sirop
Dans un chaudron, verser le sucre, l’eau et le jus de citron. Porter à ébullition. Quand le mélange bout, retirer du feu et laisser totalement refroidir. Réserver au réfrigérateur.

Montage
Couper les fraises et les arroser avec le sirop. Réserver.

Couper le shortcakes en deux. Garnir une des moitiés du gâteau avec le crémeux au yogourt et des fraises. Couvrir avec la seconde moitié du gâteau et servir.

*Il est possible de mettre plus de gingembre confit selon votre envie.
**Un yogourt de type méditerranéen a une texture plus épaisse qu’un yogourt classique et contient habituellement 10 % de matière grasse.

Et vous, comment avez-vous cuisiné vos fraises cet été?

Initiation aux pancakes

Dernièrement, j’ai eu l’idée de me préparer des crêpes lorsque je suis seule… enfin, seule à manger des aliments solides. Je me suis attaqué à une recette de pancakes sans grande conviction : j’ai une préférence pour les crêpes fines et j’ai eu plusieurs déceptions avec les pancakes. Cette fois-là, j’ai découvert que j’aimais les pancakes : j’ai refait deux fois la recette… deux fois dans la même semaine!

La recette que je vous propose est tirée du livre de Patrice Demers, Les desserts de Patrice.

Pancakes santé
Pancakes au blé entier et au yogourt
Pour 6 pancakes

2 oeufs
1 tasse ou 230 g de yogourt méditerranéen*
2 cuillères à soupe ou 28 g de beurre non salé, fondu
1 tasse et 3 cuillères à soupe ou 145 g de farine de blé entier
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
½ cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe ou 25 g de cassonade ou de sucre roux
Beurre pour la cuisson

Dans un bol, fouetter les oeufs avec le yogourt et le beurre fondu.

Dans un autre bol, mélanger la farine, le bicarbonate de soude (ou de sodium), le sel et la cassonade (ou le sucre roux). Verser les ingrédients secs sur la préparation d’oeufs et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Chauffer à feu modéré une poêle et la badigeonner légèrement de beurre. Verser un peu de pâte dans la poêle et laisser cuire jusqu’à ce que des bulles apparaissent à la surface.

Retourner le pancake et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Procéder de la même manière pour cuire les autres pancakes. Servir avec du sirop d’érable, une compote de fruits ou des fruits frais.

*Il est possible de remplacer le yogourt par de la crème sure ou demi-crème acidulée. D’autre part, si vous désirez une pâte un peu plus fluide, remplacer 2 à 4 cuillères à soupe de yogourt par du lait.

Et vous, aimez-vous les pancakes?

Avril, armes-toi de patience…

Ce dimanche, je ne pensais pas être ici à écrire un article, j’espérais être ailleurs. Je crois que le colis de Mademoiselle B. aura été le prémisse de ce que fut le mois d’avril pour moi : l’attente et la mise à l’épreuve de ma patience. Bien sûr quand j’ai vu que mon voeu ne se concrétiserait pas avant la fin de semaine, je me suis établie un autre programme… mais j’aurais bien aimé que ces nouveaux projets soient sabordés. Ce n’est pas que je sois à plaindre, c’est juste que j’aurais aimé que mon petit souhait soit exaucé au moment voulu et non retardé…

Sans vous faire plus attendre, je vous propose donc une recette de muffins au cheddar. J’ai trouvé cette recette sur le site de Ricardo cuisine.

Muffins au fromage
Muffins au cheddar d’Hélène Laurendeau*
Pour 6 muffins

½ tasse ou 60 g de farine de blé entier
½ tasse ou 60 g de farine
1 cuillère à soupe ou 12 g de sucre**
½ cuillère à soupe de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel
¾ de tasse ou 85 g de fromage cheddar*** râpé
1 oeuf
½ tasse ou 125 g de yogourt nature
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre non salé,
  fondu et tempéré

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Dans un bol, mélanger les farines, le sucre, la poudre à pâte (ou la levure chimique), le bicarbonate de soude (ou de sodium) et le sel. Incorporer le fromage râpé et réserver.

Dans un second bol, mélanger l’oeuf, le yogourt et le beurre. Verser les ingrédients liquides sur les ingrédients secs. Brasser jusqu’à ce que les ingrédients secs soient humectés. La pâte semble sèche, mais n’ajoutez pas de liquide : c’est normal.

Répartir la pâte dans les alvéoles d’un moule à muffin garni de caissettes en papier. Enfourner et cuire pendant 18 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un muffin en ressorte propre. Déguster tiède ou à température ambiante avec du beurre salé, de la confiture ou nature.

*Il est possible d’ajouter des morceaux de jambon, d’olive, de chorizo ou autre pour créer des muffins salés pour l’apéro. Pensez également à poivrer la pâte.
**J’ai fait mes muffins avec 2 cuillères à soupe de sucre (ou 25 g) comme indiqué dans la recette originale. Personnellement, je pense qu’une cuillère à soupe est suffisante : je les ai trouvé un peu trop sucré à mon goût. Libre à vous d’utiliser la quantité de sucre que vous souhaitez.
***Choisissez de préférence un fromage cheddar vieilli ou fort, vos muffins n’en seront que plus goûteux. Il est également possible de remplacer le cheddar par un autre fromage, mais optez toujours pour un fromage à pâte mi-dur (ou dur) et vieilli de préférence.

Et pour vous, qu’est-ce que le mois d’avril aura mis à l’épreuve?

Suivre le mouvement…

Si vous fréquentez quelques blogs culinaires québécois, il est peu probable que vous n’ayez pas encore vu la recette de Keema Mattar. J’avais relevé cette recette chez Libellule, Libellule et ses spatules, en me disant que je la ferais plus tard… Avec moi, le mot plus tard peut se traduire par des mois, voir une bonne année. Cependant, à force de voir cette recette se multiplier ici, , par ici et par là, il fallait bien que je passe à l’action… ou plutôt, à la cuisine.

Si cette recette se multiplie, ce n’est pas un hasard : c’est vraiment bon. En prime, si vous aimez les curry ou les plats bien assaisonnés, cette recette est pour vous!

Curry de viande hachée
Keema Mattar au porc
Pour 3 personnes

300 g de porc haché*
1 oignon
½ cuillère à thé de poudre d’oignon ou d’ail
2 cuillères à thé de gingembre frais
1 feuille de laurier
5 cuillères à soupe ou 75 g de sauce tomate
¼ de cuillère à thé de curcuma moulu
1 cuillère à thé de sambal oelek**
½ cuillère à soupe de coriandre moulue
½ cuillère à soupe de cumin moulu
1 cuillère à thé de poivre moulu***
½ tasse ou 125 g de yogourt nature
200 ml ou 200 g d’eau
½ tasse ou 75 g de petits pois surgelés
½ cuillère à thé de garam masala
1½ cuillère à soupe d’huile végétale
Sel

Hacher l’oignon et râper le gingembre.

Dans une grande poêle ou un wok, faire chauffer l’huile. Ajouter l’oignon, le gingembre et la feuille de laurier. Faire revenir jusqu’à ce que l’oignon commence à se colorer. Ajouter le porc haché et faire revenir jusqu’à ce que la viande soit cuite. Saler et ajouter la poudre d’oignon. Incorporer la sauce tomate et réduire le feu. Ajouter le curcuma, le sambal oelek, la coriandre, le cumin et le poivre. Incorporer en 3 ou 4 fois le yogourt en mélangeant bien entre chaque addition. Laisser mijoter 5 minutes en brassant régulièrement.

Ajouter l’eau progressivement en remuant et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide.

Ajouter les petits pois 5 minutes avant la fin de la cuisson. Au besoin, saler pour rectifier l’assaisonnement. Ajouter le garam masala avant de servir accompagné de riz et, si désiré, de coriandre fraîche.

*Il est possible de réaliser le Keema Mattar avec une autre viande hachée : du boeuf, du veau, de l’agneau, etc. À vous de choisir.
**Si vous n’aimez pas les plats piquants, réduisez ou omettez le sambal oelek.
***Il est aussi possible de diminuer la quantité de poivre si vous préférez les assaisonnement plus doux.

Et vous, est-ce que vous allez suivre le mouvement?

Vider le congélateur

Le temps se réchauffe et il est fort tentant d’acheter des petits fruits à l’épicerie. Mais pour moi, il est hors de question que je craque et que j’achète des fraises ou des framboises fraîches qui ne sont pas suisses. C’est alors que j’ai constaté qu’il m’en restait quelques unes au congélateur. Individuellement, je ne pouvais pas en faire grand chose, mais en les réunissant, je pouvais probablement m’en sortir.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais envie de faire des carrés avec mes fruits. J’ai regardé quelques recettes avant de me décider pour celle présentée sur le site Le palais gourmand. J’ai modifié un tout petit peu la recette en ajoutant de la compote de pommes… Et oui, je n’avais pas assez de petits fruits finalement.

Une jolie couleur
Carrés aux fruits et au yogourt
Pour 10 portions

1 tasse ou 165 g de petits fruits congelés au choix*
1 tasse ou 230 g de compote de pommes non sucrée**
¼ de tasse ou 50 g de sucre***
3 cuillères à soupe d’eau
1 cuillère à soupe de fécule de maïs ou de maïzena
½ tasse ou 125 g de yogourt nature
1 oeuf
⅔ de tasse ou 147 g de beurre
1¼ tasse ou 130 g de flocons d’avoine
¾ de tasse ou 90 g de farine
⅓ de tasse ou 56 g de cassonade
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique

Dans un chaudron, verser la compote de pommes et les petits fruits (framboises, bleuets, myrtilles, groseilles, etc.). Ajouter le sucre et chauffer jusqu’à ce les fruits relâchent leur jus et soient décongelés. Dans un petit bol, délayer la fécule de maïs (maïzena) dans l’eau et l’ajouter au mélange de fruits chauds. Poursuivre la cuisson jusqu’à épaississement de la préparation, compter environ 7 minutes de cuisson. Retirer du feu et laisser totalement refroidir.

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, fouetter l’oeuf avec le yogourt. Ajouter ce mélange à la préparation de fruits. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, la cassonade et la poudre à pâte (ou levure chimique). Ajouter le beurre et mélanger du bout des doigts jusqu’à ce qu’à l’obtention d’une masse granuleuse.

Verser la moitié de la pâte dans un moule carré beurré d’environ 20 cm (8 pouces) de côté. Étaler et presser ce mélange pour former une croûte. Verser la préparation de fruits et répartir le restant de la pâte sur le dessus comme pour un crumble. Enfourner et cuire pendant 30 minutes. Laisser totalement refroidir avant de déguster.

*J’ai utilisé environ un tiers de bleuets (myrtilles), un tiers de framboises et un tiers de groseilles. Il est possible d’utiliser qu’un seul fruit ou un mélange de petits fruits déjà préparé.
**Je n’avais pas assez de petits fruits au congélateur, donc j’ai mis 1 tasse (ou 230 g) de compote de pomme. Cependant, il est possible la remplacer par 1 tasse ou 165 g de petits fruits (framboises, bleuets, myrtilles, groseilles, mûres, etc.). Avec cette recette, il est possible de faire des carrés ne contenant que des bleuets (myrtilles) par exemple.
***Selon les fruits que vous utilisez, il faudra peut-être ajouter un autre ¼ de tasse ou 50 g de sucre. Quand la préparation de fruits a épaissi, goûter et ajouter du sucre si nécessaire.

Personnellement, j’aime beaucoup la couleur de ma garniture de fruits, mais je sais que cette couleur peut surprendre et déranger certaines personnes. Et vous qu’en pensez-vous?