Mot-clé : vanille

Jour des orchidées…

Avec les journées plus chaleureuses, je m’étais mis au programme de ré-empoter mes orchidées. Les pauvres, elles avaient vraiment besoin de changer de pot et de terreau… leurs racines jaunâtres en témoignaient. Je n’ai pas le pouce vert, alors j’appréhende toujours un peu ce genre d’exercice. Je ne veux pas les perdre, surtout que ces sont nos seules plantes qui fleurissent! La première étape a été de trouver du terreau qui n’est pas conservé à l’extérieur… Pour éviter, si possible, une invasion de moucherons! Après, il faut évaluer la quantité de terreau nécessaire. Évidement, j’ai dû y retourner, j’en ai manqué. Voilà, le travail est terminé, il ne reste plus qu’à attendre les prochaines fleurs… Si elles décident de refleurir!

Cette fois, je vous propose une recette de biscuits au chocolat et aux noix. Ce n’est pas une association qui me serait venu en tête : je préfère largement les pacanes, les noisettes et les amandes aux noix. J’ai pris cette recette sur le blog de Mercotte.

Biscuits aux noix et aux pépites de chocolat
Biscuits aux noix et aux pépites de chocolat
Pour 30 biscuits

½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 130 g de beurre non salé,
  tempéré
⅔ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 140 g de cassonade
  ou de sucre roux
1 oeuf
1⅓ tasse ou 180 g de farine
¾ de cuillère à thé ou 3 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
1⅓ tasse ou 150 g de noix de Grenoble*
1 tasse et 2 cuillères à soupe ou 180 g de pépites
  de chocolat noir
1 cuillère à thé d’extrait de vanille** (facultatif)
1 pincée de sel

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Hacher grossièrement les noix de Grenoble et réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec la cassonade (ou le sucre roux) pendant 5 minutes ou jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer l’oeuf et l’extrait de vanille. Quand la pâte est homogène, ajouter la préparation de farine. Incorporer les noix et les pépites de chocolat.

Diviser la pâte en deux et les déposer sur une pellicule plastique. À l’aide de la pellicule plastique, façonner deux rouleaux de 5 cm (2 pouces) de diamètre. Envelopper les rouleaux de pâte et les glisser au congélateur*** pendant 2 heures ou jusqu’à ce que la pâte ait durci.

Préchauffer le four à 180°C (350°F)****.

Déballer un des rouleaux de pâtes et le couper en tranche d’environ 1,5 cm (½ pouce). Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Enfourner pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soient dorés. À la sortie du four, retirer les biscuits de la plaque de cuisson pour les laisser refroidir, si possible, les déposer sur une grille. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez toujours remplacer les noix de Grenoble par des noisettes, des pacanes, des amandes… ou un mélange de différentes noix.
**Ceci est mon ajout : par expérience, je sais que j’apprécie moins les biscuits aux pépites de chocolat quand elle n’est pas parfumé. Il est possible de remplacer la vanille par de la cannelle, de la cardamome, etc.
***Il est possible de faire durcir les rouleaux de pâte au réfrigérateur. Cela prend plus de temps et les biscuits s’effritent un peu plus à la découpe.
****Vous pouvez aussi cuire les biscuits à 160-170°C (320-340°F) pendant 15 minutes. Personnellement, je n’ai pas obtenu une texture comme je les aime ; à la deuxième fournée, j’ai procédé selon ma méthode habituelle. À vous d’essayer et de vous adaptez selon votre four.

Et vous, avez-vous le pouce vert?

Un peu trop d’écran?

Samedi, j’ai pris le train pour me déplacer. À mon retour, nous étions nombreux à utiliser ce moyen de transport. Après avoir fini la lecture de ma revue, j’observe un peu les gens autour de moi. J’ai été frappée par le nombre d’écrans qui m’entouraient. Plusieurs personnes s’activaient sur leur natel (ou cellulaire) pour profiter d’Internet, de divers jeux ou des nombreux réseaux sociaux, alors que d’autres y avaient accrochés leur écouteur. Près de moi, il y avait également une famille : le papa utilisait sa surface Pro, la maman consultait son natel, l’aîné jouait sur une tablette et le cadet utilisait une console de jeu. Bref, un super portrait de famille moderne ou du moins, d’une famille connectée. Pour moi, il y avait un peu trop d’écran. Je n’ai rien contre la technologie, mais des fois, il faut se déconnecter et profiter tout simplement du paysage.

Après cette petite réflexion, je vous propose un gâteau rustique aux pommes. J’ai pris cette recette dans le livre Pomme d’Isabelle Lambert, Les gourmandises d’Isa.

Gâteau rustique aux pommes
Gâteau rustique aux pommes
Pour 12 à 16 personnes

4 pommes Granny Smith ou Pink Lady*
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 tasse ou 220 g de beurre non salé, tempéré
1½ tasse ou 300 g de sucre
4 oeufs
2 cuillères à thé d’extrait de vanille
2½ tasse ou 375 g de farine à pâtisserie**
2 cuillères à thé de poudre à pâte ou levure chimique
1 pincée de sel
Sucre turbinado ou perlé***

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule rectangulaire d’environ 20 cm par 27 cm (8 pouces par 11 pouces).

Éplucher, épépiner et couper en lamelles les pommes. Déposer les lamelles de pommes dans un bol et ajouter le jus de citron.

Dans un autre bol, fouetter le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et léger. Ajouter les oeufs, l’extrait de vanille, la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporer les tranches de pommes et mélanger délicatement pour bien les répartir dans la pâte. La pâte sera très épaisse.

Verser le mélange dans le moule. Saupoudrer de sucre turbinado ou perlé la pâte. Enfourner et cuire pendant 45 à 50 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau soit bien doré et ferme au toucher. Déposer le moule sur une grille et laisser refroidir. Déguster avec gourmandise.

*Pour ce gâteau, choisissez des pommes qui ont un goût un peu acide.
**Vous pouvez utiliser de la farine régulière. Dans ce cas, utilisez 2 tasses et 3 cuillères à soupe ou 305 g de farine tout usage.
***Le sucre turbinado et perlé n’ont rien en commun omis qu’il ne fonde pas à la cuisson. J’ai saupoudré mon gâteau de cassonade (ou de sucre roux) et de sucre perlé puisque je n’avais pas de sucre turbinado.

Et vous, vous arrive-t-il de penser qu’il y a trop d’écrans?

Deux gâteaux sans…

Pour l’anniversaire de mon chéri, j’avais préparé deux gâteaux sans produit laitier, sans gluten, sans oeuf, etc. La première recette, je vous l’ai proposée mercredi dernier. Aujourd’hui, je vous présente la seconde. Pourquoi ai-je fait deux gâteaux? Tous simplement parce que je n’étais pas certaine que la recette d’aujourd’hui allait plaire à tous les invités et aussi parce que j’avais peur que le gâteau plus classique (celui de mercredi dernier) ne soit pas au point. Heureusement, les deux gâteaux ont été réussi et comme prévu, certains ont préférés l’un à l’autre.

Pour la recette d’aujourd’hui, j’ai mixé deux recettes. Pour la croûte, je me suis basée sur la recette de Véronique St-Pierre, Rose Madeleine. Pour la garniture, c’est une recette de My darling vegan qui m’a interpellé.

Gâteau crémeux aux noix et au chocolat sans...
Gâteau crémeux aux noix et au chocolat sans…
Pour 8 personnes

Croûte
1 tasse ou 110 g de noix de Grenoble*
1½ tasse ou 180 g de pacanes ou de noix de pécan
1½ tasse ou 270 g de dattes Medjool** dénoyautées
½ tasse ou 52 g de cacao
3 cuillères à soupe de sirop d’érable
2 gousses de vanille

Garniture
2 tasses ou 300 g de noix de cajou
¼ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 90 g de beurre
  d’arachides***
½ tasse ou 80 g d’huile de noix de coco
½ tasse ou 170 g de sirop d’érable
½ tasse ou 125 g d’eau
2 cuillères à thé de sel

Éclats de chocolat noir pour décorer****(facultatif)

Croûte
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin. Déposer les noix de Grenoble et les pacanes (ou noix de pécan) sur la plaque et enfourner pendant 8 minutes*****. Sortir les noix du four et les laisser totalement refroidir.

Chemiser le fond d’un moule à charnière de 20 ou 23 cm (8 ou 9 pouces) de diamètre de papier parchemin. Garnir le tour d’une bande de papier parchemin pour faciliter le démoulage. Réserver.

Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », moudre les noix de Grenoble et les pacanes (ou noix de pécan). Couper les dattes en morceaux et les ajouter dans le robot. Incorporer également le cacao, le sirop d’érable et les graines des gousses de vanille. Mixer jusqu’à ce que le mélange forme une pâte. Répartir la pâte dans le fond du moule. Pour une croûte plus mince, ne pas employer toute la pâte et réserver le surplus au réfrigérateur ou le congeler pour le déguster à un autre moment.

Garniture
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin. Déposer les noix de cajou sur la plaque et enfourner pendant 7 minutes*****. Sortir les noix du four et les laisser totalement refroidir.

Déposer les noix de cajou dans un bol et les couvrir d’eau froide. Laisser temper pendant 4 heures ou toute une nuit.

Égoutter et rincer les noix de cajou. Dans le bol d’un robot culinaire muni d’une lame en « s », déposer les noix de cajou avec le sirop d’érable, l’eau et le sel. Mixer le tout jusqu’à ce que la préparation ait une texture lisse. Ouvrir le robot à quelques reprises pour racler la parois pendant l’opération. Incorporer le cacao, le beurre d’arachides et l’huile de noix de coco. Mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Verser la garniture sur la croûte. Déposer le gâteau au congélateur pendant 4 heures pour aider la garniture à figer. Déplacer le gâteau au réfrigérateur jusqu’au moment de la dégustation.

Au moment de servir, démouler le gâteau et le décorer avec des éclats de chocolat noir. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer les noix de Grenoble par la même quantité d’amandes ou de noisettes.
**Il est possible d’utiliser des dattes régulières. Dans ce cas, il faudra faire tremper les dattes dans de l’eau pendant au moins 1 heure.
***Vous pouvez utiliser un autre beurre (ou purée) de noix : d’amandes, de noisettes, de pacanes, etc.
****Si vous réalisez ce gâteau pour quelqu’un d’allergique aux produits laitiers, il faut utiliser du chocolat ayant la mention sans produit laitier. Dans ce cas, il est plus facile de faire un glaçage en utilisant une ½ tasse ou 26 g de cacao (qu’on trouve plus facilement avec la mention sans produit laitier), ⅓ de tasse ou 53 g l’huile de coco fondu et ¼ de tasse ou 85 g du sirop d’érable.
*****Vous n’êtes pas obligés de torréfier les noix.

J’ai bien aimé cette incursion dans la cuisine végétalienne. Pour des desserts « sans », la cuisine végétalienne offre plusieurs idées et la seule adaptation que vous aurez peut-être à faire concernera la farine. Alors jetez y un coup d’oeil!

Pour faire plaisir aux gens sans… et aux autres

Revenu dans notre demeure, ma tête s’est vidée et j’ai totalement oublié les petites choses que j’avais à mettre en place. Heureusement, une petite étincelle a surgi dans mon esprit et je me suis souvenu des différentes petites tâches qui m’attendaient, dont cet article.

Cette fois, je vous propose une recette de gâteau au chocolat sans gluten, sans produit laitier et sans oeuf. J’ai testé à quelques reprises la recette avant d’arriver à un résultat satisfaisant et j’ai fait quelques petits apprentissages pour mon plus grand plaisir. J’ai préparé ce gâteau pour l’anniversaire de mon chéri puisqu’un invité avait toutes (et encore plus) ces contraintes alimentaires. Pour la recette, je me suis largement inspirée de la recette de Ricardo qui se trouve sur son site Internet.

Gâteau au chocolat sans...
Gâteau au chocolat sans…
Pour 10 petits gâteaux ou 1 gâteau pour 8 personnes

Gâteau
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 60 g de farine
  sans gluten*
½ tasse moins 1 cuillère à soupe ou 60 g de farine de coco
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de poudre à pâte
2 pincées de sel
½ tasse et 1½ cuillère à soupe ou 120 g de sucre
¼ de tasse et 2 cuillères à soupe ou 40 g de cacao
¼ de tasse ou 52 g d’huile de colza ou de canola
1 cuillère à thé de vinaigre de cidre
¼ de tasse ou 62 g de compote de fruit non sucrée**
½ tasse ou 125 g de lait de coco ou d’un autre
  lait végétal***
½ cuillère à thé d’extrait de vanille

Ganache
168 g (6 onces) de chocolat noir
⅓ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 90 g de lait
  de soja nature ou au chocolat non sucré****
2 cuillères à soupe de sirop de maïs ou de glucose

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Chemiser de caissettes en papier un moule à muffin ou chemiser de papier parchemin un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre. Graisser au besoin avec de l’huile.

Dans un bol, mélanger la farine sans gluten, la farine de coco, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Verser la moitié du vinaigre dans le lait de coco (ou le lait végétal), réserver.

Dans un autre bol, fouetter le sucre avec le cacao, l’huile et le restant de vinaigre à l’aide d’un batteur électrique pendant au moins 3 minutes. Ajouter la compote de fruit et mélanger jusqu’à homogénéité. Incorporer en alternance la préparation à base de farine et le lait végétal additionné de vinaigre. Quand la pâte est homogène, la verser dans le moule préparé.

Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes pour les petits gâteaux ou 30 à 40 minutes pour un moule de 20 cm de diamètre. Vérifier la cuisson à l’aide d’un cure-dent inséré au centre du gâteau : celui-ci doit ressortir propre. Laisser tiédir dans le moule avant de démouler.

Ganache
Hacher finement le chocolat noir et le déposer dans un bol.

Dans un chaudron, chauffer le lait de soja (ou autre) avec le sirop de maïs (ou de glucose). Quand le mélange bout, retirer le chaudron du feu et verser le liquide sur le chocolat. Laisser reposer pendant 1 minute. Remuer jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Réfrigérer la ganache pendant environ 1 heure.

Glacer le ou les gâteaux avec la ganache. Si la ganache est trop ferme, la faire ramollir au four à micro-ondes ou sur un bain-marie. Déguster avec gourmandise.

Les gâteaux à base de farine sans gluten se conservent moins bien et deviennent de plus en plus humide.

*Le mélange de farine sans gluten que j’utilise est composé principalement de farine de riz complet. Je trouve que le goût de cette farine trop fort pour la pâtisserie, c’est pourquoi j’utilise aussi de la farine de coco. Vous pouvez employer qu’une seule farine, à vous d’expérimenter!
**Il existe d’autres substitut d’oeuf : vous pourriez employer un yogourt de soja, une purée de légumes, une purée de haricot blanc, un mélange de 1 cuillère à soupe de graines de chia ou de lin moulues avec de 3 cuillères à soupe d’eau.
***Selon les pays, on parle de laits ou de boissons végétales. Le choix est vaste : lait d’amandes, lait de noisette, lait de riz, lait de soja, etc. Privilégiez les boissons sans sucre.
****Pour la ganache, il ne faut pas utiliser du lait de coco : la texture devient trop épaisse.

Et vous, saviez-vous que l’acidité (le vinaigre ou le jus de citron) permet un meilleur développement des gâteaux sans gluten?

Vive les archives!

Actuellement, je cuisine assez peu de recettes sucrées. C’est au moment d’écrire que ce fait me saute au yeux… D’un autre côté, il ne me reste quelques recettes sucrées à vous proposer, mais elles sont surtout issues d’une source et je préfère les varier.

Je suis remontée un peu dans mes archives et j’ai trouvé une recette de petits gâteaux à la vanille de Magnolia Bakery. J’ai vu cette recette chez Gabrielle, Eat cook and love. Pour glacer les gâteaux, j’ai opté pour une recette de Ricardo avec des Mars tirée de son magazine volume 8, numéro 5.

Petits gâteau à la vanille de Magnolia Bakery et glaçage au Mars
Petits gâteau à la vanille de Magnolia Bakery et glaçage au Mars
Pour 7 petits gâteaux

Petits gâteaux
¾ de tasse ou g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 pincée de sel
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé, tempéré
½ tasse ou 100 g de sucre*
1 oeufs
¼ de tasse ou 62 g de lait
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
½ gousse de vanille (facultatif)

Glaçage au Mars
2 barres Mars de 58 g
3 cuillères à soupe et 1 cuillère à thé ou 50 g de crème 35 %
  ou entière

Petits gâteaux
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Garnir les alvéoles d’un moule à muffin de caissettes en papier.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique), le bicarbonate de soude (ou de sodium) et le sel. Dans une tasse, mélanger le lait et l’extrait de vanille. Réserver.

Dans un autre bol, fouetter le beurre avec le sucre et les graines de la gousse de vanille pendant 3 à 5 minutes. Ajouter l’oeuf. Incorporer la préparation de farine en alternant avec le lait vanillé. Répartir la pâte dans les alvéoles du moule. Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre.

Quand les gâteaux sont cuits, patienter 5 minutes puis les retirer du moule pour les laisser totalement refroidir.

Glaçage au Mars
Découper les barres Mars en petits morceaux. Déposer les morceaux de mars dans un chaudron et ajouter la crème. Poser le chaudron sur le feu et faire fondre la préparation en remuant régulièrement. Laisser tiédir avant de glacer les petits gâteaux. Déguster avec gourmandise.

*Vous pouvez remplacer le sucre par du sucre parfumé à la vanille. Il suffit de laisser une ou plusieurs gousses de vanille dans un pot de sucre pour obtenir un sucre parfumé à la vanille.

J’ai des idées de recettes sucrées à expérimenter. Par contre, il faut d’abord que nous finissions la tonne de biscuits que j’ai préparés…