Mot-clé : thym

Les inconvénients du sport…

En fin de semaine, il y avait une compétition de cyclisme dans la commune. Il se trouve que la rue sur laquelle nous résidons se trouvait sur le parcours choisi. Les déplacements en voiture étaient un peu entravés mais rien d’ingérable. Par contre, le comportement de certains cyclistes n’étaient pas des plus réfléchis… Dans une compétition de plus grande ampleur, ces petits inconvénients doivent quand même être pesant pour les habitants. D’un autre côté, le championnat d’Europe de football (soccer), ou Euro pour les intimes, n’est pas sans conséquence sur les populations. Vives les klaxons… ou pas!

Pour souligner ces évènements sportifs, je vous propose une recette d’ailes de poulet. J’ai vu cette recette Dans la cuisine de Blanc-manger.

Ailes de poulet barbecue
Ailes de poulet barbecue
Pour 2 personnes

6 ailes de poulet entières*
¼ de tasse ou 62 g de ketchup
2 cuillères à soupe de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire
½ cuillère à thé de poudre de chili
¼ de cuillère à thé d’origan séché
¼ de cuillère à thé de poudre d’ail
¼ de cuillère à thé de thym séché
¼ de cuillère à thé de poudre d’oignon
¼ de cuillère à thé de paprika doux
1 cuillère à thé de vinaigre de cidre (facultatif)
2 cuillères à soupe de sauce barbecue du commerce** (facultatif)
½ à 1 cuillère à thé de sauce sriracha (facultatif)
Sel et poivre

Diviser les ailes de poulet entières. À l’aide d’un couteau, couper les ailes dans les articulations : il y a deux jointures. Chaque aile sera divisée en trois morceaux : jeter le petit bout pointu où il n’y a pas de viande. Réserver.

Dans un bol, mélanger le ketchup, la cassonade, la sauce Worcestershire, la poudre de chili, l’origan, la poudre d’ail, le thym, la poudre d’oignon, le paprika, le vinaigre de cidre, la sauce barbecue et la sauce sriracha. Poivrer généreusement et saler. Réserver environ un quart du mélange avant d’ajouter les ailes de poulet. Mélanger et laisser mariner pendant 4 heures au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Déposer les ailes de poulet sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 10 minutes. Après ce temps, retourner les ailes et les badigeonner avec la sauce réservée. Remettre au four et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que les ailes soient bien cuites. Si désiré, badigeonner de nouveau les ailes avec la sauce pendant la cuisson. Allumer le grill (broil) du four et laisser les ailes quelques minutes le temps qu’elles deviennent croustillantes. Servir et déguster avec plaisir!

*Il est possible de trouver des ailes de poulet déjà découpées.
**Après avoir mélangé les premiers ingrédients, je trouvais la sauce trop sucrée à mon goût. C’est pourquoi j’ai ajouté un peu de vinaigre, la sauce barbecue et la sauce sriracha. Libre à vous de les omettre ou non.

Et vous, connaissez-vous des inconvénients liés aux compétitions sportives?

À l’apéro, il faut…

À l’apéro, il faut des bouchées! Personnellement, je vis très bien un apéro où il n’y a que des crudités. J’adore les crudités et je peux en faire un repas en ajoutant un peu de pain et des noix. Cependant, ce n’est pas au goût de tout le monde et c’est lors des fêtes qu’on cherche des idées pour satisfaire tous les goûts.

Dernièrement, j’ai découvert une recette d’arancinis au four et j’ai été déconcertée par sa facilité. La recette de base est fort simple, il faut d’abord avoir un surplus de risotto, après il ne reste plus qu’à l’agrémenter selon notre envie. J’ai découvert cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Arancinis au four
Arancinis au four
Pour 12 arancinis

1¼ tasse ou 250 g de risotto cuit et refroidi
½ tasse ou 120 g de chapelure
2 cuillères à thé de mélange d’herbes séchées

Garniture au choix : fromage râpée*, canard confit, tomates séchées, herbes fraîches ciselées, du thon, etc. (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Hacher finement, au besoin, la garniture choisie et l’ajouter au risotto**. Mélanger pour bien répartir la garniture dans le riz. Prélever du riz et façonner un boule de la taille d’une balle de ping-pong, soit environ 12 boule.

Dans un bol, verser la chapelure et ajouter le mélange d’herbes séchées. Rouler les boules de risotto dans la chapelure et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que l’extérieur des arancinis soit croustillant. Laisser tiédir et déguster accompagnée ou non d’une sauce de votre choix (sauce tomate, sauce aux herbes, etc.).

*Personnellement, je mets peu de fromage dans mes risottos, alors ça ne me gêne pas d’en ajouter.
Si vous le désirez, vous pouvez farcir les arancinis avec une garniture. Dans ce cas, il faut aplatir une portion de risotto dans la main, déposer une petite cuillère à thé de garniture au centre du riz et refermer le riz sur la garniture pour former un boule. Cette méthode demande un peu plus de doigter et de temps.

Et vous, qu’est-ce que vous aimez grignoter à l’apéro?

Je compte les jours…

Actuellement, je compte les jours avant nos vacances. J’ai l’impression qu’il y a longtemps que je n’en ai pas eu. Je l’admets, je vais assez régulièrement au Québec voir ma famille, mais pour moi ce ne sont pas des vacances. Je retombe dans un environnement que je connais : je n’ai pas de dépaysement! De plus, plusieurs personnes autour de nous ont déjà profité de leurs vacances, alors que nous nous sommes resté à attendre notre tour. Certaines personnes envient les gens qui prennent des vacances à cette période de l’année, mais c’est vraiment long de voir les beaux jours s’écouler et de se demander si le beau temps sera encore au rendez-vous. Heureusement, nous avons deux projets bien distincts : un, si la météo est belle et un autre, pour une température, disons, moins sympathique. Avant de partir, il faut encore vérifier certaines choses, faire quelques achats et attendre!

Pour aujourd’hui, je vous propose une recette d’escalopes de porc cajun. Simple, rapide et savoureuse, cette recette est parfaite pour les soirs de semaines ou pour recevoir sans prise de tête. J’ai pris cette recette sur le site de Trois fois par jour.

Escalopes de porc cajun
Escalopes de porc cajun
Pour 4 personnes

400 g d’escalopes de porc*
3 cuillères à soupe de moutarde de Dijon
2 cuillères à soupe d’huile végétale
½ tasse ou 120 g de chapelure**
1 cuillère à soupe de thym séché
1 cuillère à soupe de paprika doux
1 cuillère à thé de cassonade ou de sucre roux
1 cuillère à thé de cumin moulu***
½ cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de poivre moulu
Sel et poivre

Dans un bol ou une assiette creuse, mélanger la chapelure avec le thym, le paprika, la cassonade (ou le sucre roux), le cumin, le sel (½ cuillère à thé) et le poivre (½ cuillère à thé).

Saler et poivrer les escalopes de porc. Badigeonner les escalopes avec la moutarde de Dijon puis les enrober de chapelure assaisonnée.

Verser l’huile dans une grande poêle et la faire chauffer.

Quand le corps gras est assez chaud, déposer les escalopes et les faire cuire environ 3 à 4 minutes. Le temps de cuisson dépendra de l’épaisseur de vos escalopes. Servir et déguster avec plaisir.

*Libre à vous d’utiliser une autre viande en escalope : poulet, veau, dinde, etc.
**J’ai utilisé de la chapelure nature, mais si vous avez de la chapelure à l’italienne n’hésitez pas à l’employer. Si vous voulez donner un peu plus de goût à votre chapelure, ajoutez 1 cuillère à soupe d’un mélange d’herbes séchées, 1 cuillère à soupe de parmesan râpé et 1 cuillère à thé de poudre d’ail ou d’oignon.
***Je n’avais plus de cumin sous la main, alors j’ai mis de la coriandre moulue.

Et vous, quand préférez-vous partir en vacances?

Profiter de l’extérieur

En fin de semaine, nous avons décidé de nous réapproprier le balcon. Des fleurs ont pris place dans divers pots, des herbes fraîches ont été plantées et le potager a été semé. Il nous reste juste à penser à arroser et espérer que les semences donneront une belle récolte. Cependant, le balcon reste assez dégarni et nous réfléchissons à compléter notre ameublement extérieur qui se compose actuellement d’une table et de deux chaises… Nous avons vu quelques ensembles, mais rien ne nous a totalement convaincu. Les prochains magasins à prospecter nous demandent un peu plus de déplacement et de planification. En attendant la suite, je prévois une autre séance de magasinage pour acheter quelques jouets d’extérieur pour mini-nous qui réclame régulièrement d’aller dehors même quand il pleut…

Aujourd’hui, je vous propose une belle recette de saucisses bien parfumées qui se cuisent autant à l’intérieur que sur le barbecue, si vous avez la chance d’en avoir un (ce qui n’est pas mon cas). J’ai trouvé cette recette sur le site de Qu’est qu’on mange pour souper?

Saucisses de porc aux herbes
Saucisses de porc aux herbes
Pour 3 personnes

300 g de porc haché*
1½ cuillère à soupe de chapelure
1 cuillère à soupe ou 15 g de crème sure ou de demi-crème
  acidulée
½ cuillère à thé de moutarde de Dijon
1 pincée de noix de muscade
½ cuillère à thé de poudre d’oignon ou d’ail
¼ de cuillère à thé de thym séché
3 cuillères à soupe de ciboulette fraîche**, ciselée
Zeste d’un demi-citron
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le porc haché, la chapelure, la crème sure (ou la demi-crème acidulée), la moutarde de Dijon, la muscade, la poudre d’oignon, le thym, la ciboulette et le zeste de citron. Saler et poivrer. Façonner 3 galettes d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce) d’épaisseur.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer à feu moyen. Quand le corps gras est chaud, ajouter les galettes de viande.

Cuire les galettes environ 4 à 5 minutes par côté ou jusqu’à ce que le jus qui s’écoule soit translucide. Servir sans attendre avec un riz et un légume de votre choix.

*Vous pouvez remplacer le porc haché par une autre viande hachée : du poulet, de la dinde ou du veau.
**Plutôt que de la ciboulette, vous pouvez utiliser du persil ou une autre herbe fraîche. Au besoin, diminuez la quantité d’herbes.

Et vous, qu’est-ce qui garni votre balcon?

Quand les vacances arrivent…

Nous avons des vacances de planifiées et elles se rapprochent de plus en plus. Personnellement, je ne les vois pas arriver : j’ai d’autres choses à penser avant de pouvoir me consacrer aux vacances. Cette fois, il y a un colis de Pâques que je dois terminer, deux projets de gâteaux à exécuter (et je ne sais pas faire simple…), des achats de cadeaux, une voiture à magasiner dans les plus bref délais, des vêtements pour enfant à regarder et sans oublier le « train-train » quotidien. Bref, je ne suis pas du genre à attendre impatiemment les vacances… Ce sont plutôt les autres qui me rappellent qu’elles approchent à grand pas.

Dans ce tourbillon d’idées, je vous propose une recette de braisé. Étonnamment cet hiver, j’ai cuisiné peu de braisé alors que la saison a été plus froide. D’un autre côté (surtout de l’autre côté de l’Atlantique), ce n’est pas tout le monde qui voit le printemps pointer le bout de son nez. J’ai trouvé cette recette de rôti de palette braisé sur le site de Curieux Bégin.

Rôti de palette braisé
Rôti de palette braisé
Pour 6 personnes

1 rôti de palette de boeuf ou de veau d’environ 1,3 kg
3 carottes
1 oignon
4 gousses d’ail
1 tasse ou 250 g de sauce tomate*
1 feuille de laurier
1 branche de thym frais
2 cuillères à soupe de flocons de pommes de terre**
Ciboulettes fraîche au goût (facultatif)
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Eau en quantité suffisante
Sel et poivre

Éplucher et couper en rondelles les carottes. Hacher l’oignon et les gousses d’ail.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Dans un chaudron allant au four et muni d’un couvercle, faire fondre la moitié du beurre dans 1 cuillère à soupe d’huile. Quand les corps gras sont bien chaud, saler et poivrer la palette de boeuf (ou de veau) avant de la déposer dans le chaudron. Saisir la viande des deux côtés en prenant soin de bien la colorer sur chaque face. Retirer la viande du chaudron et la réserver sur une assiette.

Ajouter le restant d’huile et de beurre dans le chaudron, puis déposer les carottes, l’oignon et l’ail. Faire revenir les légumes pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’une légère coloration apparaissent. Ajouter la sauce tomate, saler et poivrer. Remettre la pièce de viande dans le chaudron avec la feuille de laurier et le thym. Verser de l’eau jusqu’au deux tiers de la hauteur de la viande. Porter le tout à ébullition. Couvrir et enfourner pendant 4 heures.

Après ce temps de cuisson, retirer la viande du chaudron et la réserver au chaud. Filter le jus de cuisson pour retirer les légumes. Verser le jus de cuisson dans une casserole et faire réduire de moitié.

Pendant ce temps, retirer la feuille de laurier et la branche de thym des légumes. Écraser les légumes puis saupoudrer de flocons de pommes de terre pour lier la préparation. Ajouter la ciboulette ciselée. Réserver au chaud.

Badigeonner la viande avec un peu du jus de cuisson réduit. Servir avec la viande avec les légumes écrasés et le restant de jus de cuisson. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer la sauce tomate par une boîte de tomates en dés.
**Si vous habitez en Suisse, il s’agit d’une préparation de style « Stocki ». Au Québec, on peut également retrouver ce produit sous le nom de pommes de terre mousseline.

Et vous, êtes-vous du genre à compter les jours avant les vacances?