Mot-clé : muscade

Plus calme

Depuis quelques jours, j’avais l’impression d’être plus calme et plus sereine… Cette nuit, j’ai découvert que ce n’était pas le cas : j’ai fait une crise d’eczéma! J’avais vu ce mal réapparaître par endroit, mais je n’avais aucune douleur et ça faisait plus de 7 ans que je n’avais pas eu à le traiter. Bref, je me suis réveillée au beau milieu de la nuit avec l’envie de m’arracher la peau tellement ça me démangeaient et rien pour calmer la douleur. Le tout dans un état des plus comateux…

Après ce petit épisode de la vie, que j’espère que vous ne vivrez pas à votre tour, je vous propose une recette de pouding au pain. Je me suis fortement inspirée d’une recette Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Pouding au pain au chocolat et aux pommes caramélisées
Pouding au pain au chocolat et aux pommes caramélisées
Pour 8 personnes

2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre
4 pommes*
¼ de tasse ou 50 g de cassonade ou de sucre roux
5 tasses ou 300 g de pain défraîchi** coupé en cubes
¾ de tasse ou 120 g de pépites de chocolat***
¼ de tasse ou 30 g de noix de coco râpée non sucrée
1 tasse ou 250 g de crème
1¼ tasse ou 310 g de lait
3 oeufs
¾ de tasse ou 150 g de sucre
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
1 cuillère à thé de cannelle moulue
½ cuillère à thé de muscade moulue

Éplucher, épépiner et couper en lamelles les pommes.

Dans une poêle, déposer le beurre et le faire fondre. Ajouter les pommes et cuire jusqu’à ce qu’elles soient tendre. Saupoudrer la cassonade et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les fruits soient enrobés de sucre caramélisé. Ajouter les cubes de pains aux pommes. Retirer la poêle du feu et réserver.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs avec le sucre. Ajouter le lait, la crème, l’extrait de vanille, la cannelle et la muscade. Verser le pain et les pommes dans ce mélange. Laisser le pain absorber les liquides pendant 45 minutes en remuant à quelques reprises.

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule carré**** d’environ 23 cm (9 pouces) de côté.

Enfourner et cuire pendant 45 minutes ou jusqu’à ce que les bords du pouding soient dorés et qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre. Déguster tiède ou à température ambiante.

*Vous pourriez aussi utiliser des poires ou un mélange de pommes et de poires.
**J’ai pris un restant de baguette et de pain aux noix. Un pain brioché serait également intéressant. Utilisez ce que vous avez sous la main.
***Vous pourriez remplacer le chocolat et la noix de coco par des fruits séchés de votre choix.
****Si vous n’avez pas de moule de cette taille ce n’est pas grave, utilisez un plat de cuisson (rond, rectangulaire, etc.) allant au four qui est profond.

Et vous, êtes-vous calme et serein ces derniers temps?

Entre deux fêtes…

À la fin du mois de juin, une amie m’a demandé si je pouvais faire un gâteau recouvert en pâte à sucre pour une petite fille. Comme j’aime bien travailler la pâte à sucre, j’ai dit oui. C’est seulement un peu plus tard que j’ai réalisé que je devais gérer un gâteau et les préparatifs pour le 1er août. Tout t’arrive si vite, mais une fois que le gâteau sera livré, j’aurais l’esprit plus libre pour penser aux préparatifs de la fête des Suisses. D’une autre part, il faudrait que je vous montre les photos de mes derniers gâteaux…

Dans un esprit festif, voici une petite recette de beignes cuits au four. J’ai bien apprécié la texture de ces beignes et je compte bien utiliser cette base pour créer des beignes avec d’autres saveurs. J’ai pris cette recette sur le site de Kitchen Nostalgia.

Beignes à la cannelle cuit au four
Beignes à la cannelle cuit au four à la cannelle
Pour 12 à 14 beignes

Pâte à beignes
½ tasse ou 110 g de beurre non salé fondu
⅓ de tasse ou 67 g de sucre
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
3 oeufs
1 pincée de sel
1 cuillère à thé de rhum (facultatif)
½ cuillère à thé de cannelle moulue
1 pincée de noix de muscade
2 tasses ou 260 g de farine
1 cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
1⅓ tasse ou 333 g de lait

Enrobage
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé fondu
½ tasse ou 100 g de sucre
1 cuillère à soupe de cannelle moulue*

Pâte à beignes
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, verser le beurre. Fouetter en ajoutant graduellement le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange soit être homogène. Ajouter les oeufs en mélangeant bien entre chaque addition. Ajouter le sel et le rhum.

Dans un autre bol, tamiser la farine avec la cannelle, la muscade et la poudre à pâte (ou la levure chimique). Incorporer en alternant avec le lait les ingrédients secs au mélange de beurre et d’oeufs. La pâte devrait avoir la consistance d’une pâte à crêpe, peut-être qu’il vous faudra un peu moins de lait que la quantité indiquée.

Verser la pâte dans un moule à beigne ou à mini-savarin, beurrer si nécessaire. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à un cure-dent inséré dans un beigne en ressorte propre. Sortir du four et laisser refroidir 5 minutes avant de démouler les beignes. Après ce temps, démouler les beignes et les déposer sur une grille pour les laisser totalement refroidir.

Enrobage
Dans un petit bol mélanger le sucre et la cannelle. Réserver.

Badigeonner chaque beigne avec du beurre puis les rouler (ou les saupoudrer) du sucre à la cannelle. Déguster avec gourmandises.

*Quand j’ai réalisé la recette, j’ai diminué la quantité de cannelle à ½ cuillère à soupe, car je trouvais que le sucre était bien assez parfumé. Le goût de la cannelle était moins présent au final. La prochaine fois, j’ajouterais plutôt de la cannelle à la pâte.

Alors, que pensez-vous de ces beignes cuits au four?

Profiter de l’extérieur

En fin de semaine, nous avons décidé de nous réapproprier le balcon. Des fleurs ont pris place dans divers pots, des herbes fraîches ont été plantées et le potager a été semé. Il nous reste juste à penser à arroser et espérer que les semences donneront une belle récolte. Cependant, le balcon reste assez dégarni et nous réfléchissons à compléter notre ameublement extérieur qui se compose actuellement d’une table et de deux chaises… Nous avons vu quelques ensembles, mais rien ne nous a totalement convaincu. Les prochains magasins à prospecter nous demandent un peu plus de déplacement et de planification. En attendant la suite, je prévois une autre séance de magasinage pour acheter quelques jouets d’extérieur pour mini-nous qui réclame régulièrement d’aller dehors même quand il pleut…

Aujourd’hui, je vous propose une belle recette de saucisses bien parfumées qui se cuisent autant à l’intérieur que sur le barbecue, si vous avez la chance d’en avoir un (ce qui n’est pas mon cas). J’ai trouvé cette recette sur le site de Qu’est qu’on mange pour souper?

Saucisses de porc aux herbes
Saucisses de porc aux herbes
Pour 3 personnes

300 g de porc haché*
1½ cuillère à soupe de chapelure
1 cuillère à soupe ou 15 g de crème sure ou de demi-crème
  acidulée
½ cuillère à thé de moutarde de Dijon
1 pincée de noix de muscade
½ cuillère à thé de poudre d’oignon ou d’ail
¼ de cuillère à thé de thym séché
3 cuillères à soupe de ciboulette fraîche**, ciselée
Zeste d’un demi-citron
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Dans un bol, mélanger le porc haché, la chapelure, la crème sure (ou la demi-crème acidulée), la moutarde de Dijon, la muscade, la poudre d’oignon, le thym, la ciboulette et le zeste de citron. Saler et poivrer. Façonner 3 galettes d’environ 1,5 cm (⅝ de pouce) d’épaisseur.

Dans une poêle, verser l’huile et la faire chauffer à feu moyen. Quand le corps gras est chaud, ajouter les galettes de viande.

Cuire les galettes environ 4 à 5 minutes par côté ou jusqu’à ce que le jus qui s’écoule soit translucide. Servir sans attendre avec un riz et un légume de votre choix.

*Vous pouvez remplacer le porc haché par une autre viande hachée : du poulet, de la dinde ou du veau.
**Plutôt que de la ciboulette, vous pouvez utiliser du persil ou une autre herbe fraîche. Au besoin, diminuez la quantité d’herbes.

Et vous, qu’est-ce qui garni votre balcon?

Une petite pensée pour les mamans…

Aujourd’hui, c’est la fête des mères… du moins au Québec et en Suisse. En cette occasion, je tiens à souhaiter une joyeuse fête des mères à toutes les mamans! Cependant, je pense surtout aux mamans qui doivent déployer toute leur énergie pour leur enfant…

L’histoire commence chez mes parents où j’ai séjourné dernièrement. J’avais passé une journée des plus éreintantes où la « créativité » de mini-nous avait atteint des sommets. Après avoir couché mini-nous pour la nuit, j’étais fatiguée par les dernières heures et légèrement morose. Pour me distraire, j’ai décidé de regarder quelques blogs. De fil en aiguille, je me suis retrouvée sur le blog de Rose and Cook. Voyant qu’il n’y avait pas beaucoup d’activité sur celui-ci, je me suis dit que j’allais, pour une fois, regarder son autre blog plus axé sur la famille. Il y a quelques mois, elle avait donné naissance à un petit garçon après avoir vécu une expérience difficile en 2014. Je ne m’attendais pas à ce que j’allais découvrir : son aînée est atteinte de leucémie. Je suis restée sans voix et ma petite journée de misères m’a semblé des plus insignifiantes et des plus agréables. Cette nouvelle a soulevé en moi une vague de sympathie, une envie d’aider cette personne que je n’ai jamais rencontrée et aussi de lui apporter tout mon soutien. Les mots sont difficiles à trouver dans ce genre de situation, c’est pourquoi en cette journée dédiée aux mamans, je pense à toutes les mamans qui ont des enfants malades. Je tiens particulièrement à vous souhaiter une joyeuse fête des mères, de garder espoir et surtout, que vos enfants recouvrent la santé le plus rapidement possible!

Après cette petite pensée, je vous propose une recette pleine de saveurs et de parfums : un poulet au beurre. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 13, numéro 4.

Poulet au beurre
Poulet au beurre
Pour 3 personnes

Poulet
500 g de poitrines ou de haut de cuisses de poulet
  désossés
1 cuillère à soupe ou 15 g de jus de lime
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
1 gousse d’ail
¼ de cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de paprika doux
1 pincée de poudre de chili
1 pincée de curcuma moulu
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2½ cuillères à soupe de yogourt nature
1 cuillère à soupe de crème 35 % ou entière
½ cuillère à thé de garam masala moulu
¼ de cuillère à thé de cumin moulu
¼ de cuillère à thé de fenugrec moulu ou de graines
  de céleri moulu*
½ cuillère à thé de beurre fondu, clarifié ou non

Sauce
1 petit oignon
2 gousses d’ail
1 cuillère à thé de piment fort frais haché
  ou de sambal oelek**
½ cuillère à soupe de gingembre frais haché
½ bâton de cannelle
1 feuille de laurier
1 cuillère à soupe de beurre, clarifié ou non
½ cuillère à thé de paprika doux
½ cuillère à thé fenugrec moulu
¼ de cuillère à thé de garam masala
¼ de cuillère à thé de muscade moulue
1 pincée de clou de girofle moulu
1 pincée de cardamome moulue
2 tomates***
1 tasses ou 250 g d’eau
1 cuillère à soupe de pâte de tomates
½ tasse ou 125 g de crème 35 % ou entière
1½ cuillère à soupe de noix de cajou non salé
  et broyées finement (facultatif)
2 cuillères à soupe de coriandre fraîche ciselée
  grossièrement
Sel et poivre

Poulet
Couper le poulet en gros morceaux.

Dans un grand bol, mélanger le jus de lime, le gingembre, l’ail et le sel. Ajouter le poulet et bien mélanger. Laisser mariner pendant 10 minutes.

Dans un bol, mélanger le paprika, la poudre de chili, le curcuma, l’huile d’olive, le yogourt nature, la crème, le garam masala, le cumin et le fenugrec (ou les graines de céleri). Verser cette préparation sur le poulet et bien mélanger. Couvrir et réfrigérer pendant 12 heures ou toute une nuit.

Préchauffer le four à 260°C (500°F)****.

Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin. Déposer les morceaux de poulet sur la plaque de cuisson avec la marinade. Verser le beurre sur la viande. Enfourner et cuire pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit bien cuite. Réserver.

Sauce
Hacher l’oignon et l’ail. Couper en dés les tomates.

Dans un grand chaudron, faire fondre le beurre. Ajouter l’oignon, l’ail, le piment, le gingembre, la cannelle et le laurier et faire revenir à feu moyen jusqu’à ce que l’oignon soit légèrement doré. Ajouter le paprika, le fenugrec, le garam masala, la muscade, le clou de girofle et la cardamome, puis poursuivre la cuisson pendant 30 secondes. Rajouter les tomates, l’eau et la pâte de tomate. Saler et poivrer. Couvrir et laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les tomates soient réduites en purée.

Retirer le couvercle et ajouter la crème*****. Poursuivre la cuisson pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que la sauce soit bien épaisse. Ajouter le poulet et, au besoin, poursuivre la cuisson 5 minutes pour le réchauffer. Si désiré, ajouter les noix de cajou. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin. Servir avec du pain naan ou du riz. Si voulu, parsemer de coriandre et accompagner le poulet au beurre de yogourt nature.

*Il y a beaucoup d’épices dans cette recette, mais s’il vous en manque : omettez-les ou remplacez-les par d’autres de votre choix.
**Vous pouvez utiliser une autre pâte de piment ou l’omettre tout simplement.
***Il est possible de remplacer les tomates par ⅓ de tasse ou 80 g de coulis de tomate.
****Si vous ne pouvez pas programmer cette température sur votre four, employez la plus haute température possible du votre : moi, j’ai cuit ma viande à 250°C (480°F).
*****Vous pouvez ajouter les morceaux de poulet en même temps que la crème, mais je trouve que la viande devient légèrement sèche avec ce temps de cuisson.

Bonne journée à tous!

Grillade versus barbecue

Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir de déguster une très bonne grillade et différente de celles auxquelles je suis habituée. Pour moi, il y a une grande différence quand on parle de « grillade » et de « barbecue ». Le barbecue, c’est tout ce qui est cuit sur un gril au gaz ou au charbon de bois : hamburgers, steaks, poissons, légumes, etc. Habituellement sur le barbecue, on fait cuire qu’un seul type de viande et occasionnellement deux. Il y a une de nombreuses possibilités et la créativité est sans limite. La grillade a un côté plus traditionnelle. Elle peut être préparé avec un gril au gaz ou au charbon de bois comme pour le barbecue, mais pour les grands amateurs le mieux c’est une cheminée avec une ardoise qui se place au-dessus d’un feu de bois ou de braises. De plus, la grillade ressemble davantage à un festival de la viande : saucisses, steaks (de boeuf, de porc, etc.), filets (de porc, d’agneau), des poitrines de volaille, etc. Bref, lors des grillades, plusieurs viandes sont servies soit une après les autres ou tout en même temps. Je trouve que la mentalité, l’ambiance sont différentes entre un barbecue et une grillade, mais ça, c’est seulement ma perception.

Aujourd’hui, je vous propose une viande qui pourrait être cuite à l’extérieur, mais peut-être que comme moi, vous êtes dépourvu d’un gril ou d’une cheminée. Je vous présente donc un poulet barbecue cuit au four et sa sauce. Cette recette est tirée du magazine Ricardo volume 11, numéro 8.

Poulet barbecue au four et sa sauce
Poulet barbecue au four et sa sauce
Pour 4 personnes


Poulet
1 poulet entier d’environ 1,5 kg (3 lb)
1 cuillère à thé de sel
2 cuillères à soupe de ketchup
2 cuillères à soupe de beurre non salé, tempéré
2 cuillères à thé de paprika
2 cuillères à thé de moutarde en poudre*
1 cuillère à thé de cassonade ou de sucre roux
½ cuillère à thé de poudre d’oignon
½ cuillère à thé de poudre d’ail
½ cuillère à thé de poivre moulu
¼ de cuillère à thé de sel de céleri**

Sauce barbecue
2 cuillères à soupe de beurre
2 cuillères à soupe de farine
2 gousses d’ail
2 boîtes de conserves de 284 ml de bouillon de poulet
  concentré***
1 cuillère à soupe de ketchup
2 cuillères à thé de paprika
1 cuillère à thé de miel
1 cuillère à thé de moutarde en poudre
¼ de cuillère à thé de gingembre en poudre
1 pincée de piment de Cayenne
1 pincée de muscade moulue

Saupoudrer le poulet de sel de tous les côtés en insistant particulièrement sur les cuisses et la poitrine. Déposer le poulet dans un plat, recouvrir de pellicule plastique et réfrigérer pendant 2 jours****.

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Dans un bol, mélanger le ketchup et le beurre. Soulever délicatement la peau de la poitrine et des cuisses. Glisser le mélange de beurre et de ketchup entre la chair et la peau et bien l’étaler sur la poitrine et les cuisses.

Dans un autre bol, mélanger le paprika, la moutarde en poudre, la cassonade (ou le sucre roux), la poudre d’oignon, la poudre d’ail, le poivre et le sel de céleri. Saupoudrer les épices sur toute la surface du poulet. Déposer dans un plat de cuisson***** allant au four. Enfourner et cuire pendant 90 minutes ou jusqu’à ce que les cuisses se détachent facilement.

Sauce barbecue
Pendant que le poulet cuit, préparer la sauce. Hacher finement les gousses d’ail.

Dans un chaudron, faire fondre le beurre. Ajouter la farine et l’ail. Poursuivre la cuisson pendant 2 minutes ou jusqu’à ce que la préparation prenne une couleur dorée.

Ajouter le bouillon de poulet concentré (non diluées) et porter à ébullition. Incorporer le ketchup, le paprika, le miel, la moutarde, le gingembre en poudre, le piment de Cayenne et la muscade. Laisser mijoter pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que la sauce épaississe. Servir le poulet avec la sauce et déguster avec plaisir.

*Si vous n’avez pas de moutarde en poudre, vous pouvez la remplacer par de la moutarde jaune (ou douce) ou encore des grains de moutarde concassés.
**Si vous n’avez pas de sel de céleri, remplacez-le par du sel ou un mélange égale de sel et de graines de céleri concassées.
***Si vous ne trouvez pas de bouillon de poulet concentré, il suffit de le remplacer par 570 g (2⅓ tasses) d’eau auquel vous ajouter une fois et demi la quantité de poudre de bouillon de poulet (ou de concentré liquide). Vous pouvez également faire réduire 1200 g de bouillon de poulet de moitié pour obtenir un bouillon concentré.
****Vous pouvez réduire le temps de réfrigération à 24 heures, mais le résultat sera un peu différent.
*****Pour cuire le poulet, il est préférable d’utiliser un plat de cuisson assez grand pour permettre l’évaporation du liquide de cuisson et ainsi de bien faire rôtir le poulet.

Et vous, trouvez-vous qu’une grillade et un barbecue sont deux choses différentes?