Mot-clé : crème sure

La multiplication…

Il y en a qui multiplient les petits pains; moi, je multiplie les chaussons. J’ai fait une demi-recette et selon les indications, j’aurais dû obtenir 6 chaussons. Je m’attendais éventuellement à en obtenir 1 ou 2 de plus, mais pas le double! Incrédule devant cette petite montagne de chaussons, j’ai sorti ma calculatrice pour voir si une différence de 5 mm (³⁄₁₆ de pouce) de diamètre pouvait expliquer ce résultat. La réponse est non, mathématiquement parlant, je pouvais espérer 1 chausson de plus, pas le double. La seule autre explication possible, c’est que j’ai abaissé un peu trop ma pâte. Vous pensez que j’ai fait la recette en entier sans m’en rendre compte? Détrompez-vous, cela m’était impossible puisque j’avais qu’une brique de beurre de 250 g déjà entamé et que pour la recette entière, il m’aurait fallu au moins 330 g de beurre. Bref, mystère et boule de gomme…

Heureusement, ces chaussons sont délicieux. C’est Gabrielle de Eat cook and love qui m’a donné envie de tester cette recette issue du livre Pomme d’Isabelle Lambert. En feuilletant le livre, vous saurez agréablement surpris de découvrir qu’il contient deux autres recettes de chaussons. Celle que je vous propose est composée d’une pâte qui contient de la crème sure (demi-crème aigre) et du beurre, beaucoup de beurre. Cette pâte est facile à préparer et se travaille comme un charme de quoi l’adopter pour d’autres recettes gourmandes.

Chausson bien doré
Chaussons aux pommes d’Isabelle
Pour 6 à 12 chaussons*

Pâte
½ tasse ou 125 g de crème sure
  ou de demi-crème acidulée**
¼ de tasse ou 50 g de sucre
2½ tasses ou 300 g de farine
½ cuillère à thé de sel
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé, froid

Garniture
½ cuillère à soupe de farine
¼ de tasse ou 50 g de sucre
¼ de cuillère à thé de cannelle moulue
2 ou 3 pommes
1½ cuillère à soupe de beurre non salé
1 oeuf
Eau en quantité suffisante
Sucre supplémentaire pour saupoudrer les chaussons

Pâte
Dans un bol, mélanger la crème sure (ou la demi-crème acidulée) avec le sucre.

Dans un second bol, verser la farine et le sel. Ajouter le beurre coupé en cubes et l’incorporer dans la farine à l’aide d’un coupe-pâte ou des mains. Travailler le beurre et la farine afin d’obtenir une texture granuleuse où les morceaux de beurre ont la grosseur de petits pois. Incorporer la préparation de crème sure (ou de demi-crème acidulée) et mélanger délicatement à l’aide d’une fourchette ou des mains. Rassembler la pâte avec les mains pour former un disque. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer la pâte pendant 1 heure.

Garniture
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et la cannelle. Éplucher, épépiner et couper en petits dés les pommes. Ajouter les dés de fruits au mélange de farine. Bien mélanger et réserver.

Montage
Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Sur un plan de travail légèrement enfariné, abaisser la pâte sur une épaisseur de 3 mm (⅛ de pouce). À l’aide d’un emporte-pièce ou d’un bol, découper des cercles de pâte d’environ 10 cm (4 pouces) de diamètre. Abaisser légèrement chaque cercle avec un rouleau à pâte pour leur donner une forme ovale.

Au centre de chaque ovale de pâte, déposer 1 à 2 cuillères à soupe de garniture aux pommes. Avec un peu d’eau, humidifier légèrement le pourtour de la pâte, refermer le chausson et sceller les bords à l’aide des dents d’une fourchette. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et de la garniture. Déposer les chaussons sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. Battre l’oeuf avec un peu d’eau et badigeonner le dessus des chaussons. Saupoudrer de sucre, si désiré.

Enfourner et cuire pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les chaussons soient dorés. Laisser tiédir 5 à 10 minutes avant de déguster.

*Le nombre de chaussons dépendra de la taille que vous leur donnerez.
**Il est possible de remplacer la crème sure par du yogourt nature.

Et vous, est-ce qu’il y a des recettes où vous obtenez le double de portions sans comprendre pourquoi?

Encore un…

Et oui, encore un gâteau au chocolat! C’est sans doute le type de gâteau où j’ai le plus de recettes à essayer. Je suis certaine que je pourrais faire une recette différente chaque semaine… je n’ai pas compté le nombre de recettes de gâteau au chocolat que j’ai mis de côté. De toute manière, si j’avais un manque d’inspiration, il me suffirait de regarder ici ou pour m’inspirer. Cependant, je me vois mal relever un défi 52 semaines, 52 gâteaux au chocolat : j’aime également manger d’autres choses!

Cette fois, je vous propose des petits gâteaux au chocolat et à la bière noire. Une recette que je me promettais d’essayer depuis des années! Le goût de la bière n’est pas vraiment présent. Cependant, la bière doit apporter du moelleux et contribuer à faire gonfler les petits gâteaux. J’ai pris cette recette dans le magazine Ricardo volume 4, numéro 5.

Chocolat et bière
Petits gâteaux au chocolat et à la bière Guinness
Pour 10 petits gâteaux

Gâteaux
1 tasse ou 120 g de farine
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
⅓ de tasse et 1½ cuillère à soupe (100 ml) ou 92 g de beurre
  non salé
100 ml ou 100 g de bière Guinness ou d’une autre bière noire
⅓ de tasse ou 30 g de cacao
½ tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
2½ cuillères à soupe ou 33 g de sucre
1 pincée de sel
1 oeuf
¼ de tasse ou 62 g de crème sure, demi-crème acidulée
   ou de yogourt nature

Ganache au chocolat*
117 g (4 onces) de chocolat entre 50 % et 66 % de cacao
⅓ tasse ou 80 g de crème à 35 % ou de crème entière
½ cuillère à thé de sirop de maïs ou de glucose

Gâteaux
Préchauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine et le bicarbonate de soude (ou de sodium). Réserver.

Dans un chaudron, chauffer le beurre, la bière et le cacao en mélangeant régulièrement jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu. Retirer du feu et laisser tiédir.

Dans un autre bol, mélanger la cassonade (ou le sucre roux), le sucre et le sel. Incorporer la préparation de beurre et de bière. Ajouter l’oeuf, la farine et en dernier la crème sure.

Verser la pâte dans les alvéoles d’un moule à muffin préalablement beurrés ou garnis de caissettes en papier. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir.

Ganache au chocolat
Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat et le retirer du bain-marie quand il est bien lisse.

Dans un chaudron ou au four micro-ondes, porter à ébullition la crème avec le sirop de maïs (ou de glucose). Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser la préparation reposer pendant environ 1 heure à température ambiante, la ganache va devenir plus épaisse.

Glacer les petits gâteaux avec la ganache et déguster.

*Je n’ai pas réalisé la ganache à la Guinness proposée dans la recette originale : je n’avais plus de bière et je n’étais pas certaine d’apprécier le goût de la bière dans le glaçage.

Et vous, si vous devriez faire un défi 52 semaines, qu’est-ce que vous cuisineriez chaque semaine?

J’y ai pensé…

Dès que j’ai fait ma première liste d’épicerie de l’année, j’ai pensé à noter une pâte feuilletée pour réaliser une galette des rois. Cependant, par manque d’inspiration et peut-être de motivation, je ne l’ai pas réalisée pour le 6 janvier. Il faut dire que la galette ne fait pas partie de mes moeurs familiales ni celles de mon chéri. Donc au risque d’être décevante, les seules galettes que j’ai goûté se résument à celle que j’ai faite : donc, deux. Le plus comique dans cette histoire, c’est que j’ai encore choisi d’utiliser des pommes dans ma garniture.

En préparant cette galette, j’ai voulu faire des portions individuelles et au final, j’ai réalisé des chaussons que j’ai surnommée « gal-chaussons »… ou encore, des « chaussettes » (« chauss » pour « chaussons » et « ettes » de « galettes »). À vous de choisir le nom que vous préférez.

Pour les galettes-chaussons, je me suis basée sur une recette de Magloomandises. J’ai simplement ajouté du chocolat au lait dans la garniture.

Chaussons ou galette aux pommes
Galettes-chaussons aux pommes et aux spéculoos
Pour 6 personnes

1 pâte feuilletée au beurre (de préférence)
3 pommes*
½ tasse ou 62 g de spéculoos réduit en miette**
½ cuillère à soupe de beurre
1½ cuillère à soupe de sucre***
½ cuillère à soupe de crème sure ou de crème fraîche
56 g (2 onces) de chocolat au lait ou plus, au goût (facultatif)
1 oeuf
1 cuillère à soupe de lait

Peler, épépiner et couper en dès les pommes.

Dans une poêle, faire fondre le beurre. Ajouter les pommes et les faire cuire à feu moyen pendant 10 minutes. Saupoudrer les pommes avec le sucre et poursuivre la cuisson pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que les pommes commencent à s’affaisser et à ressembler à une compote avec des morceaux. Incorporer la crème. Ajouter les biscuits émiettés en plusieurs fois en brassant bien entre chaque addition. Verser la préparation dans un plat et laisser tiédir.

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Casser l’oeuf puis séparer le blanc et le jaune. Mélanger le jaune d’oeuf avec le lait. Concasser le chocolat au lait en morceaux. Réserver.

Au besoin, abaisser la pâte feuilletée en un rectangle d’environ 25 cm par 42 cm (10 pouces par 17 pouces). Découper la pâte en 6 rectangles de même taille. Répartir la préparation de pommes et de spéculoos sur une des moitiés des rectangles de pâte feuilletée, en laissant au moins 1 cm (½ pouce) sur le pourtour de la pâte pour pouvoir emprisonner la garniture. Ajouter les morceaux de chocolat sur la préparation de pommes et de spéculoos. Glisser une fève dans un des galettes-chaussons, si désiré. Badigeonner les bordures des galettes-chaussons de blanc d’oeuf puis rabattre la pâte de chaque galettes-chaussons pour envelopper les garnitures. Souder les bords de la galette en utilisant une fourchette ou chiqueter la pâte. Badigeonner la pâte avec le mélange de jaune d’oeuf et de lait. Puis à l’aide d’un couteau, tracer un motif, si désiré. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Déguster chaud, tiède ou froid.

*Choisissez une variété de pomme qui se défait à la cuisson comme la Golden.
**Il est possible de remplacer les biscuits spéculoos par des biscuits Graham, des biscuits au gingembre, de la poudre d’amandes, etc. Si vous le désirez, vous pouvez également assaisonner les pommes avec un peu de cannelle ou d’épices à pain d’épices.
***Ces galettes-chaussons ne sont pas très sucrées. Pour avoir une préparation plus sucrée, augmenter la quantité de sucre dans la compote jusqu’à ce soit sucré à votre convenance.

Et vous, est-ce que la galette fait partie de vos traditions?

La bonne formule…

Il y a quelques semaines Isa, Les gourmandises d’Isa, proposait de réaliser un gâteau au chocolat pour un petit concours. Vu le sujet, je devais participer : avez-vous remarqué la taille du mot « chocolat » dans mes mots-clés?

Quand je participe à un jeu, j’aime bien proposer mes propres recettes. Pour l’occasion, j’avais envie de réaliser un gâteau classique et bien moelleux, j’ai donc commencé par comparer 5 recettes de gâteaux au chocolat pour découvrir s’il n’existait pas des proportions à respecter : une formule de base. J’ai décortiqué et comparé tous les éléments des recettes pour trouver une caractéristique commune, mais rien. Je n’ai jamais créé de recette de gâteau et je ne voulais pas partir sur une base de gâteau quatre-quarts. J’ai donc déterminé la technique de préparation, les ingrédients et les proportions en espérant que ce ne soit pas trop catastrophique au final.

Je ne vous dis pas ma joie quand j’ai dégusté mon gâteau : il est moelleux comme je le souhaitais et a un bon goût bien chocolaté. Voici donc ma recette de gâteau au chocolat.

Une de mes créations
Gâteau au chocolat moelleux
Pour 8 personnes

Gâteau
1¾ tasse ou 210 g de farine
4½ cuillères à soupe ou 26 g de cacao non sucré
½ tasse ou 100 g de sucre
⅔ de tasse ou 100 g de cassonade ou de sucre roux
2 oeufs
70 g (2,5 onces) de chocolat noir
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, à température ambiante
⅓ de tasse ou 90 g de crème sure ou de demi-crème
  acidulée*
½ tasse ou 125 g de lait
½ cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
¼ de cuillère à thé de sel

Ganache au chocolat**
260 g (9 onces) de chocolat entre 50 % et 65 % de cacao
¾ de tasse ou 180 g de crème à 35 % ou de crème entière
1 cuillère à thé de sirop de maïs ou de glucose

Dragées de noisette***

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule rond, si nécessaire, de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Dans un bol, tamiser la farine, le cacao, la poudre à pâte (levure chimique), le bicarbonate de soude (ou sodium) et le sel. Bien mélanger et réserver.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol. Au bain-marie, faire fondre le chocolat et réserver.

Dans un second bol, fouetter le beurre, la cassonade et le sucre jusqu’à ce que la préparation blanchisse. Ajouter les oeufs et continuer de mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Ajouter le chocolat fondu, puis à l’aide d’une cuillère de bois ou d’une spatule, incorporer les ingrédients secs en alternant avec le lait. Ajouter la crème sure (demi-crème acidulée). Verser la pâte dans le moule et enfourner. Cuire pendant 40 à 55 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser refroidir totalement avant de démouler.

Ganache au chocolat
Hacher le chocolat noir et le déposer dans le bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat et le retirer du bain-marie quand il est bien lisse.

Dans un chaudron ou au four micro-ondes, porter à ébullition la crème avec le sirop de maïs (ou de glucose). Verser la crème chaude en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. Laisser la préparation reposer pendant environ 90 minutes à température ambiante ou jusqu’à ce que la ganache épaississe et ait la texture d’une pâte à tartiner souple.

Montage
Égaliser le dessus du gâteau au chocolat si désiré et trancher le gâteau en deux. Déposer une des deux tranches du gâteau au chocolat sur un plat de service et verser un peu de la ganache****. Superposer la deuxième tranche de gâteau au chocolat et glacer entièrement le gâteau avec le restant de ganache. Décorer le gâteau avec des dragées de noisette, si désiré.

*La crème sure peut aussi avoir le nom de crème aigre. Cet ingrédient contribue grandement au moelleux de ce gâteau. Il est toutefois possible de le remplacer par de la crème fraîche et, éventuellement, du yogourt nature, mais la texture sera un peu moins moelleuse.
**Pour réaliser une ganache au chocolat au lait, qui à la même consistance qu’une ganache au chocolat noir, il ne suffit pas de substituer les chocolats. Pour la même quantité de crème, il faudra presque deux fois plus de chocolat au lait que de chocolat noir.
***Il est également possible de décorer le gâteau avec des copeaux de chocolat, des fruits frais, des noix, etc.
****Plutôt que de garnir le centre du gâteau avec de la ganache au chocolat noir, utiliser de la confiture, du dulce de leche, une ganache de chocolat blanc, etc. Adapter ce gâteau selon votre envie.

Et vous, comment élaborez-vous une recette de gâteau?

Pas de confirmation…

Encore une recette de gâteau! Cependant, cette recette m’a toute de suite interpelée : elle contient du chocolat (rappelez-vous, j’habite au pays du chocolat… du moins, un des deux) et elle avait le mot « texan » dans son titre. La deuxième raison peut vous sembler obscure (surtout que je n’ai jamais manifesté sur ce site de passion particulière pour la cuisine texane), mais j’avais vraiment envie de savoir si cette recette était texane… Un des collèges de mon chéri est Texan! Et oui, le monde est petit.

J’ai donc confié la mission à mon chéri d’amener ce gâteau au travail et de le faire goûter au « Master » texan. J’attendais le verdict avec impatience, résultat : il ne savait dire si ce gâteau était bel et bien texan, mais ce gâteau était très bon. Je suis restée perplexe et j’ai fait une petite recherche sur Google pour avoir plus d’informations. Voici quelques explications trouvées ici pour le nom de ce gâteau : le goût chocolaté du gâteau est plus grand que le Texas; le goût du gâteau est si intense que les gens ne peuvent en manger qu’un petit morceau ce qui permet de nourrir une foule de Texans; c’est un grand gâteau au goût riche, ce qui était typique du Texas où les grosses portions sont apparues avant le « fast-food » (le Texas est « the land of the supersized »); ou toutes ces réponses à la fois.

N’ayant pas une foule de Texans à nourrir, j’ai préféré ne faire que la moitié de la recette. Cependant, si vous doublez les proportions pour avoir les quantités de la recette originale, n’ayez crainte : il disparaitra très rapidement. J’ai trouvé cette recette sur le site d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa.

Un gâteau chocolaté comme un brownie
Gâteau texan
Pour 8 personnes

Gâteau
½ tasse ou 110 g de beurre non salé
½ tasse ou 125 g d’eau
⅓ de tasse ou 30 g de cacao non sucré
1 tasse ou 125 g de farine
1 tasse ou 200 g de sucre
¼ de cuillère à thé de sel
½ cuillère à thé de bicarbonate de soude ou de sodium
1 oeuf
¼ de tasse ou 62 g de crème sure, demi-crème acidulée
  ou de yogourt nature*

Glaçage
¼ de tasse ou 55 g de beurre non salé
3 cuillères à soupe de lait
⅓ de tasse ou 30 g de cacao non sucré
1½ tasse ou 250 g de sucre glace
½ cuillère à thé d’extrait de vanille
¼ de tasse ou 40 g de pacanes ou noix de pécan hachées

Gâteau
Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule carré d’environ 20 cm (8 pouces)** de côté.

Dans un grand chaudron, mélanger le beurre, l’eau et le cacao. Chauffer le mélange jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu. Retirer du feu. Ajouter l’oeuf, le sucre, la farine, le sel, le bicarbonate de soude (ou de sodium) et la crème sure (ou la demi-crème acidulée). Mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène et verser la pâte dans le moule. Enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre.

Glaçage
Dans un chaudron, mélanger le beurre, le lait et le cacao. Faire chauffer le mélange jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu. Retirer du feu et ajouter le sucre glace, l’extrait de vanille et les pacanes (ou noix de pécan). Mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène et verser sur le gâteau encore chaud. Étaler uniformément le glaçage. Laisser totalement refroidir et couper en carrés.

*La crème sure peut aussi avoir le nom de crème aigre. Cet ingrédient contribue grandement au moelleux de ce gâteau. Il est toutefois possible de le remplacer par de la crème fraîche et, éventuellement, du yogourt nature, mais la texture sera un peu moins moelleuse.
**Si vous réalisez la recette originale, en doublant les quantités que j’ai mis, il vous faudra un moule de 23 cm par 33 cm (9 pouces par 13 pouces).

Et vous, est-ce que vous connaissez des recettes sucrées texanes?

Note : Pour celles et ceux qui l’ignorent, Isabelle du site Les gourmandises d’Isa vient de publier un livre : Les gourmandises d’Isa. Il me tarde de l’avoir entre les mains, car si son livre est aussi bien que son site : c’est assurément une mine de belles recettes. Pour les Européens, Amazon l’annonce pour le 17 octobre 2011. Pour les Suisses, il faudra peut-être attendre un peu plus longtemps…