Mot-clé : chocolat

Changer de source…

Dernièrement, j’ai réalisé que j’avais mis de côté plusieurs recettes de Ricardo… Un peu embêtant : j’adore ces recettes, mais il faut tout de même que je varie les sources des recettes que je vous présente. Je réalise que la cuisine de Ricardo est bien ancrée dans mes moeurs et devient de plus en plus ma cuisine du quotidien. Heureusement pour moi, jusqu’à ce jour, je n’ai reçu aucune plainte relative à cette situation.

Cette fois, je vous propose une recette de saucisson sucré tiré du livre Nutella les 30 recettes culte des éditions Marabout.

Saucisson au riz soufflé
Saucisson au riz soufflé
Pour 8 personnes

4 cuillères à soupe ou g de Nutella
175 g (6 onces) de chocolat noir
2 tasses ou 70 g de riz soufflé (style Rice Krispies)*
⅔ de tasse ou 100 g de noisettes entières
⅓ de tasse ou 50 g de pralin ou de nougatine concassée**
3 cuillères à soupe ou 40 g de beurre non salé, tempéré
1 cuillère à thé de Williams ou d’un autre alcool de poire
  (facultatif)
1 jaune d’oeuf
2 cuillères à soupe ou 25 g de sucre

Concasser grossièrement les noisettes. Déposer les noisettes dans un bol et ajouter le pralin (ou la nougatine concassée)*** et le sucre. Réserver.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat en ajoutant peu à peu le beurre. Mélanger régulièrement. Retirer le bol du bain-marie quand le tout est totalement fondu. Ajouter en quatre fois le Nutella, en mélangeant bien entre chaque addition.

Verser la préparation de chocolat sur le mélange de noisettes, de pralin et de sucre. Incorporer le jaune d’oeuf, la Williams (ou l’alcool de poire) et finalement, le riz soufflé.

Sur un plan de travail, déposer deux morceaux de pellicule plastique. Diviser la préparation en deux et la déposer sur chacun des films alimentaires. À l’aide de la pellicule plastique, façonner deux boudins d’un diamètre de 5 cm (2 pouces)****. Serrer bien les saucissons et nouer les extrémités de pellicule plastique. Réfrigérer pendant 3 heures.

Au moment de déguster, déballer un saucisson et saupoudrer avec les noisettes et le pralin réservés. Trancher en rondelle et servir, si désiré, avec du pain.

*Si vous voulez, vous pouvez diminuer la quantité de riz soufflé de ⅓ de tasse ou de 10 g pour obtenir un saucisson plus chocolaté.
**Si vous n’avez pas de nougatine ou de pralin, remplacez-les par des pistaches, amandes effilées, des dés d’orange confite, etc.
***Il est possible de prélever un peu de noisettes et de pralin (un grosse cuillère à soupe) pour décorer le dessus du saucisson au moment de servir.
****Vous pouvez réaliser un seul saucisson. Cependant, je vous conseille d’en réaliser deux, ils seront plus facile à façonner et plus facile à découper pour obtenir des tranches entières. J’ai indiqué un diamètre, mais libre à vous de les faire de la taille de votre choix.

Et vous, qui vous inspire pour votre cuisine de tous les jours?

Amour et chocolat

Le mois de février met souvent en avant les recettes chocolatées et cuisinées avec amour. J’admets que je ne suis pas du genre à élaborer un menu spécialement pour l’occasion de la Saint-Valentin. Il faut dire que mon menu est le même depuis plusieurs années… Cependant pour le dessert, il n’y a rien de déterminé, sauf qu’il doit y avoir du chocolat!

Cette année, je vous propose un gâteau réconfortant, gourmand et simple à réaliser. Qu’il soit à partager à deux, à dix ou à déguster en solitaire, je vous invite à essayer ce gâteau « truffe » au chocolat issu du magazine Ricardo volume 11, numéro 4.

Gâteau « truffe » au chocolat
Gâteau « truffe » au chocolat
Pour 10 personnes

225 g (8 onces) de chocolat noir
¾ de tasse ou 165 g de beurre non salé
5 oeufs
1 tasse ou 200 g de cassonade
¼ de cuillère à thé de sel
¼ de tasse ou 30 g de farine
1 cuillère à soupe de cacao (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C (350°F). Beurrer un moule à charnière de 20 cm (8 pouces) de diamètre.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Ajouter le beurre coupé en cubes et faire fondre avec le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le tout est totalement fondu. Laisser tempérer.

Dans un autre bol, fouetter les oeufs avec la cassonade et le sel. Battre jusqu’à ce que la préparation soit lisse et homogène. Incorporer la farine, puis le beurre et le chocolat fondu. Verser la pâte dans le moule.

Enfourner et cuire pendant 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte avec quelques miettes. Laisser refroidir pendant 3 heures.

Démouler le gâteau et le déposer dans un plat de service. Saupoudrer le dessus du gâteau de cacao et servir avec amour.

Et vous, est-ce que vous avez un menu spécial pour le 14 février?

Un peu de chocolat…

Pour vaincre la grisaille, pour se réchauffer ou simplement fondre de plaisir, il n’y a rien de mieux que le chocolat. Que ce soit en gâteau, en tarte ou en crème, le chocolat a toujours un petit côté réconfortant. Cette fois, j’ai eu envie… enfin, on m’a suggéré de réaliser une mousse. Pour cette mousse, il fallait réaliser un sabayon : ça m’effrayait un peu, mais après avoir lu la recette et sa technique de réalisation, mes craintes se sont envolées.

La mousse au chocolat que je vous propose est une recette d’Isabelle, Les gourmandises d’Isa. Évidemment, une recette délicieuse et simple à réaliser.

Mousse au chocolat noir à base de sabayon
Mousse au chocolat noir à base de sabayon
Pour 12 personnes (1 litre de mousse)

2 tasses ou 500 g de crème 35 % à fouetter
  ou de crème entière, froide
5 jaunes d’oeufs
2 oeufs
½ tasse ou 100 g de sucre
2 cuillères à soupe et 2 cuillères à thé (40 ml) ou 40 g d’eau
300 g (10,5 onces) de chocolat noir à environ 66 % de cacao

Dans un bol, verser la crème froide. Fouetter pour obtenir une chantilly. Couvrir le bol d’une pellicule plastique et réfrigérer.

Dans le bol d’un batteur sur socle, déposer les jaunes d’oeufs et les oeufs. Fouetter doucement pour commencer.

En parallèle, dans un chaudron, verser le sucre et l’eau. Porter à ébullition et chauffer jusqu’à ce qu’un thermomètre à bonbon indique 120°C (248°F)*. Quand la température est atteinte, augmenter la puissance du batteur au maximum et verser en filet le sirop chaud sur les oeufs. Battre jusqu’à ce que la préparation refroidisse. Réserver le sabayon.

Hacher le chocolat et le déposer dans un bol d’un bain-marie. Faire fondre le chocolat. Retirer le bol du bain-marie quand le chocolat est totalement fondu. Verser le chocolat sur le sabayon et mélanger doucement. Incorporer ensuite délicatement la crème fouettée. Verser la mousse dans des petites coupes** et réfrigérer jusqu’au moment de la dégustation.

*Dès que le sirop atteint 118°C (244°F), il est possible de le verser sur les oeufs.
**Il est possible de dresser la mousse seulement après son passage au réfrigérateur. Dans ce cas, verser la mousse dans une poche à pâtisserie munie d’une douille cannelée ou lisse et dresser selon votre fantaisie.

Et vous, dans quel moment fondez-vous pour le chocolat?

Pourquoi pas marbré?

Dans les prochaines semaines, je vais vous présenter les gourmandises que j’ai glissées dans mes paniers gourmands. Pour commencer, je vous propose un élément qui est à chaque année présent dans mes paniers : les madeleines. La recette de l’année dernière ayant beaucoup plu, j’ai eu envie de la reprendre et je me suis dit pourquoi pas les faire marbrées? Après un test et quelques ajustements, voilà des madeleines aux deux tons et aux deux goûts. Pour la base de la recette, j’ai utilisé celle d’Isabelle issue de son premier livre, Les gourmandises d’Isa.

Madeleines marbrées
Madeleines marbrées
Pour 48 madeleines

Pâte à la vanille
2 oeufs
⅔ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 140 g de sucre
1⅓ tasse ou 160 g de farine
1¼ cuillère à thé ou 7 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 66 g de lait
½ tasse et 2¼ cuillères à thé ou 130 g de beurre non salé,
  fondu et tempéré
1 cuillère à thé de vanille ou les graines d’une gousse
  de vanille
1 pincée de sel

Pâte au chocolat
2 oeufs
⅔ de tasse et ½ cuillère à soupe ou 140 g de sucre
¾ de tasse et 4 cuillères à thé ou 110 g de farine
½ tasse ou 50 g de cacao
1¼ cuillère à thé ou 7 g de poudre à pâte ou de levure
  chimique
¼ de tasse et 1 cuillère à thé ou 66 g de lait
½ tasse et 2¼ cuillères à thé ou 130 g de beurre non salé,
  fondu et tempéré

Pâte à la vanille
Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique) et le sel.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs avec le sucre, l’extrait de vanille (ou les graines d’une gousse de vanille) jusqu’à ce que la masse blanchisse. Ajouter la préparation de farine en alternant avec le lait. Ajouter le beurre fondu et bien mélanger. Couvrir la pâte d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 10 à 12 heures*.

Pâte au chocolat
Dans un bol, mélanger la farine, le cacao et la poudre à pâte (ou la levure chimique).

Dans un grand bol, fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que la masse blanchisse. Ajouter la préparation de farine en alternant avec le lait. Ajouter le beurre fondu et bien mélanger. Couvrir la pâte d’une pellicule plastique et réfrigérer pendant 10 à 12 heures*.

Préchauffer le four à 220°C (425°F). Beurrer et enfariner les moules à madeleine si nécessaire.

Verser la pâte à la vanille dans une poche à pâtisserie**, puis verser la pâte au chocolat dans une autre poche à pâtisserie. Insérer les deux poches à pâtisserie dans une troisième poche à pâtisserie. Remplir les alvéoles aux trois quarts et effectuant des zigzags. Si désiré, utiliser un cure-dent ou la pointe d’un couteau pour accentuer les marbrures des madeleines. Enfourner et cuire pendant 11 à 13 minutes. Démouler les madeleines dès la sortie du four et laisser refroidir sur une grille. Ces madeleines se conservent jusqu’à 1 mois dans une boîte hermétique.

*Les pâtes peuvent attendre jusqu’à 20 heures dans le réfrigérateur.
**Pour réaliser des madeleines marbrées, il n’est pas nécessaire d’utiliser des poches à pâtisserie. À l’aide de cuillères à thé, déposer en alternance la pâte à la vanille et au chocolat ou verser une pâte puis l’autre par dessus.

Ce soir, je n’ai pas vraiment le moral : la semaine a plutôt mal commencé et aujourd’hui, ça atteint l’apogée… Pourvu que les choses n’aillent pas en s’empirant, car je suis déjà bien fatiguée et je ne sais pas comment je vais m’en remettre si ça perdure. Bonne soirée!

Muffins, petits gâteaux et scones…

Ces trois éléments ont un point en commun pour moi : je ne pense pas assez souvent à les cuisiner! Les muffins sont un cas un peu particulier, car s’ils n’ont pas une touche chocolatée, je suis la seule à en consommer. Pour les scones, je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais vraiment pris l’habitude d’en réaliser… peut-être parce qu’ils ne se conservent pas très bien en général. Pour les petits gâteaux, c’est plutôt une histoire de période : par moments, j’en cuisine souvent et par d’autres, je réalise plutôt des biscuits. J’ai l’impression que la dernière phase « petits gâteaux » ne date pas d’hier et qu’elle remonte à quelques mois.

Pour renouer avec les petits gâteaux, j’ai décidé de préparer une recette à base de noix de coco et de chocolat (toujours et encore du chocolat!). En cuisant, ces petits gâteaux développent aussi un arôme de caramel qui n’est pas pour me déplaire. Cette recette est tirée du livre Cupcake de Julie Hasson.

Petits gâteaux à la noix de coco et au chocolat
Petits gâteaux à la noix de coco et au chocolat
Pour 12 petits gâteaux

Gâteaux
1⅓ tasse ou 160 g de farine
¼ de cuillère à thé de poudre à pâte ou de levure chimique
¼ de cuillère à thé de sel
½ tasse ou 55 g de noix de coco râpée*
¾ de tasse ou 150 g de cassonade ou de sucre roux**
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
2 oeufs
⅔ de tasse ou 120 g de pépites de chocolat

Glaçage***
1 tasse ou 150 g de sucre glace
¾ de tasse ou 80 g de cacao
½ tasse ou 110 g de beurre non salé, tempéré
2 cuillères à soupe de liqueur à la crème de chocolat
1 cuillère à soupe de café fort infusé ou de lait
1 pincée de sel

Gâteaux
Préchauffer le four 180°C (350°F). Garnir un moule à muffin de caissettes en papier.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte (ou la levure chimique), le sel et la noix de coco.

Dans un second bol, fouetter le beurre avec la cassonade (ou le sucre roux) et l’extrait de vanille jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer un à un les oeufs en mélangeant bien entre chaque addition. Ajouter la préparation de farine et bien mélanger. Incorporer les pépites de chocolat.

Répartir la pâte dans les alvéoles du moule. Enfourner et cuire pendant 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un petit gâteau ressorte propre. Retirer les petits gâteaux du moule et les laisser refroidir.

Glaçage
Dans un bol, mélanger le sucre glace, le cacao et le sel.

Dans un autre bol, crémer le beurre et ajouter les ingrédients sec en alternant avec la liqueur à la crème de chocolat et le café (ou le lait).

Glacer les petits gâteaux refroidis et déguster avec gourmandise.

*J’ai utilisé de la noix de coco non sucrée, alors que la recette proposait d’utiliser de la noix de coco sucrée.
**Si vous utilisez de la noix de coco sucré : mesurez la cassonade ou le sucre roux sans la tasser ou pesez 130 g au lieu de 150 g.
***Pour le glaçage, j’ai omis la liqueur de crème au chocolat ainsi que le café (ou la lait). J’ai utilisé de l’eau. Au besoin, augmenter la quantité de cacao ou de sucre glace pour obtenir un glaçage à votre goût.

Et vous, êtes-vous plutôt muffin, scone ou petit gâteau?