Mot-clé : carotte

Quand les vacances arrivent…

Nous avons des vacances de planifiées et elles se rapprochent de plus en plus. Personnellement, je ne les vois pas arriver : j’ai d’autres choses à penser avant de pouvoir me consacrer aux vacances. Cette fois, il y a un colis de Pâques que je dois terminer, deux projets de gâteaux à exécuter (et je ne sais pas faire simple…), des achats de cadeaux, une voiture à magasiner dans les plus bref délais, des vêtements pour enfant à regarder et sans oublier le « train-train » quotidien. Bref, je ne suis pas du genre à attendre impatiemment les vacances… Ce sont plutôt les autres qui me rappellent qu’elles approchent à grand pas.

Dans ce tourbillon d’idées, je vous propose une recette de braisé. Étonnamment cet hiver, j’ai cuisiné peu de braisé alors que la saison a été plus froide. D’un autre côté (surtout de l’autre côté de l’Atlantique), ce n’est pas tout le monde qui voit le printemps pointer le bout de son nez. J’ai trouvé cette recette de rôti de palette braisé sur le site de Curieux Bégin.

Rôti de palette braisé
Rôti de palette braisé
Pour 6 personnes

1 rôti de palette de boeuf ou de veau d’environ 1,3 kg
3 carottes
1 oignon
4 gousses d’ail
1 tasse ou 250 g de sauce tomate*
1 feuille de laurier
1 branche de thym frais
2 cuillères à soupe de flocons de pommes de terre**
Ciboulettes fraîche au goût (facultatif)
2 cuillères à soupe ou 27 g de beurre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Eau en quantité suffisante
Sel et poivre

Éplucher et couper en rondelles les carottes. Hacher l’oignon et les gousses d’ail.

Préchauffer le four à 150°C (300°F).

Dans un chaudron allant au four et muni d’un couvercle, faire fondre la moitié du beurre dans 1 cuillère à soupe d’huile. Quand les corps gras sont bien chaud, saler et poivrer la palette de boeuf (ou de veau) avant de la déposer dans le chaudron. Saisir la viande des deux côtés en prenant soin de bien la colorer sur chaque face. Retirer la viande du chaudron et la réserver sur une assiette.

Ajouter le restant d’huile et de beurre dans le chaudron, puis déposer les carottes, l’oignon et l’ail. Faire revenir les légumes pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’une légère coloration apparaissent. Ajouter la sauce tomate, saler et poivrer. Remettre la pièce de viande dans le chaudron avec la feuille de laurier et le thym. Verser de l’eau jusqu’au deux tiers de la hauteur de la viande. Porter le tout à ébullition. Couvrir et enfourner pendant 4 heures.

Après ce temps de cuisson, retirer la viande du chaudron et la réserver au chaud. Filter le jus de cuisson pour retirer les légumes. Verser le jus de cuisson dans une casserole et faire réduire de moitié.

Pendant ce temps, retirer la feuille de laurier et la branche de thym des légumes. Écraser les légumes puis saupoudrer de flocons de pommes de terre pour lier la préparation. Ajouter la ciboulette ciselée. Réserver au chaud.

Badigeonner la viande avec un peu du jus de cuisson réduit. Servir avec la viande avec les légumes écrasés et le restant de jus de cuisson. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez remplacer la sauce tomate par une boîte de tomates en dés.
**Si vous habitez en Suisse, il s’agit d’une préparation de style « Stocki ». Au Québec, on peut également retrouver ce produit sous le nom de pommes de terre mousseline.

Et vous, êtes-vous du genre à compter les jours avant les vacances?

Le ski…

Il y a quelques temps, j’ai été faire du ski… La dernière fois que j’avais dévalés les pistes datait de 2012! Je peux vous dire que l’envie était au rendez-vous, mais mon corps n’était pas des plus coopératifs. Mes premiers essais en ski alpin datent de mon arrivée en Suisse et nous y sommes rarement allés plus de deux fois par saison. Bref, je suis toujours une débutante, mais j’espère un jour pouvoir dévalés la majorité des pistes sans trop de difficulté. Il me faudra bien encore quelques entraînements… Par contre, je n’ai aucun souci pour aller luger! Ni pour courir 7 km après une journée de ski…

Je vous propose une recette de spaghetti au boeuf effiloché. Ce plat est parfait pour passer les restant de mijoté ou de rôti. J’ai pris cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Spaghetti au boeuf effiloché
Spaghetti au boeuf effiloché
Pour 2 personnes

2 portions ou 140 g de spaghetti ou d’autres pâtes longues
1 cuillère à thé d’huile d’olive
1 tasse ou 150 g de légumes au choix (carottes, brocolis,
  poivrons, oignons, petits pois, champignons, etc.)
1 cuillère à thé de fécule de maïs ou de maïzena
¾ de tasse ou 188 g de bouillon de boeuf
¾ de tasse ou 160 g d’un restant de rôti de
  palette de boeuf*
Poivre

Effilocher la viande de boeuf. Couper les légumes choisis en petits dés ou en fines tranches. Réserver.

Dans un grand chaudron, porter un grand volume d’eau à ébullition. Quand l’eau bout, saler généreusement. Attendre que l’ébullition reprenne et déposer les pâtes pour les cuire. Cuire les pâte environ 1 minute de moins que les indications du fabricant.

Dans une poêle, chauffer l’huile. Quand le corps gras est chaud, ajouter les légumes et les faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient tendres et légèrement dorés.

Délayer la fécule (ou la maïzena) dans le bouillon. Verser le liquide sur les légumes. Ajouter le boeuf effiloché et cuire jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Ajouter les pâtes cuites dans la sauce et bien mélanger pour les enrober. Poivrer et servir. Si désiré, saupoudrer de fromage. Déguster avec plaisir.

*Vous pouvez utiliser le restant de cette recette, celle-ci, celle-là ou encore celle-ci.

Et vous, comment vous débrouillez-vous en ski alpin?

Cellulaire, natel, smartphone…

Je dois sérieusement penser à remplacer mon téléphone portable, celui-ci donne des signes de fatigue. Je n’ai jamais eu à magasiner cet appareil : je récupérais ceux de mon chéri quand c’était possible… Cette fois, mon natel commence à manquer sérieusement de vivacité et les mises à jours sont de plus en plus compliquées. J’aime mon cellulaire actuel avec son petit format comme on n’en trouve plus. La dernière fois aussi, j’avais grogné devant cet appareil grandissant de fois en fois (Dire qu’à une époque, il devenait de plus en plus petit!). Il n’y a pas de doute, le prochain se glissera moins bien dans mes poches de pantalons et n’entrera certainement pas dans celles de mes jupes.

Bref, en attendant que ce magasinage soit effectué, voici une petite recette de poulet bien réconfortante. Je vous propose la recette de poulet à la king de Cuisine futée, parents pressés.

Poulet à la king
Poulet à la king
Pour 3 personnes

300 g de poitrines ou de hauts de cuisses de poulet désossées*
1 petite carotte
½ branche de céleri
½ oignon
½ tasse ou 75 g de petits pois surgelés
2 tasses ou 500 g de bouillon de poulet
½ tasse ou 125 g de lait
¼ de tasse ou 30 g de farine
1 pincée de piment de Cayenne
6 tranches minces de pain de blé entier**
1 cuillère à soupe d’huile végétale
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Couper la carotte, le céleri et l’oignon en petits dès. Découper le poulet en dés.

Dans un chaudron, déposer le poulet, la carotte, le céleri, l’oignon et les petits pois. Verser le bouillon de poulet et porter à ébullition. Quand le liquide bout, réduire le feu et laisser mijoter jusqu’à ce que les dés de carotte soient cuits, compter environ 15 minutes.

Pendant ce temps, déposer les tranches de pains dans les alvéoles d’un moule à muffin. Presser bien chaque tranche de pain pour qu’elle épouse la forme du moule et forme une coupelle. Badigeonner l’intérieur des tranches de pains avec l’huile. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que le pain soit doré et croustillant.

Dans un petit bol, délayer la farine dans le lait. Ajouter ce mélange au bouillon quand les carottes sont cuites. Diminuer le feu et mélanger jusqu’à ce que la sauce épaississe. Ajouter le piment de Cayenne, poivrer généreusement et saler.

Démouler les vol-au-vents et en déposer deux par assiette. Garnir de la sauce à la king et servir sans attendre. Déguster avec plaisir.

*Il est possible d’utiliser un restant de poulet cuit. Dans ce cas, comptez 1 tasse ou 300 g de poulet et réaliser la recette de la même manière.
**Selon votre appétit, il est possible de ne réaliser que 3 vol-au-vent plutôt que 6. Il vous faudra 3 tranches de pain dans ce cas.

Et vous, que pensez-vous des formats actuels des natels (ou des cellulaires)?

Embrouillé

Je fonctionne au ralenti, j’ai l’esprit tout embrouillé. Hier, j’étais au Québec où le temps s’est soudainement rafraîchi. J’ai également pu admirer des bernaches qui entreprendront bientôt, voire trop tôt, leur périple vers le sud. Bref, des signes qui annoncent l’automne. En arrivant en Suisse, j’ai l’impression que le temps s’est figé : la belle température d’été est encore au rendez-vous. Seul le soleil qui se couche un peu plus tôt trahi le temps qui passe.

Entre le décalage horaire, le léger manque de sommeil et les idées toutes embrouillées, je vous propose une petite recette de lapin simple à préparer. J’ai trouvé cette recette sur le site d’À la di Stasio.

Lapin rôti et légumes racines
Lapin rôti et légumes racines
Pour 4 à 6 personnes

1 lapin coupé en morceaux
5 ou 6 carottes
5 ou 6 panais
2 ou 3 oignons
1 céleri-rave
Moutarde de Dijon en quantité suffisante
Thym ou mélange d’herbes séchées (italienne, provençale,
  cajun, etc.) en quantité suffisante
Sel et poivre

Préchauffer le four à 190°C (375°F).

Éplucher les carottes, les panais et le céleri-rave, puis les couper en morceaux de tailles similaires pour une cuisson plus uniforme. Couper les oignons de la même taille que les autres légumes. Déposer les légumes sur une plaque de cuisson légèrement huilée. Saler et poivrer.

Dans un bol, mélanger la moutarde de Dijon et les herbes séchées. Badigeonner généreusement les morceaux de lapin de cette préparation et les déposer sur les légumes.

Enfourner et cuire pendant 35 à 45 minutes. Servir sans attendre.

Et vous, avez-vous les idées claires après un long voyage?

Prolongation ou pas?

Avec le début de l’année scolaire, qui est le principal sujet d’actualité des dernières semaines et qui commence sérieusement à me lasser, je ne peux m’empêcher de penser à la fin de l’été. La saison aura filé trop rapidement comme bien souvent, mais elle me laisse un petit arrière goût : elle a amené peu de soleil. C’est pourquoi, en se début septembre, j’espère que l’été nous proposera une petite prolongation bien ensoleillée… et pourquoi pas un été indien!

En attendant de voir l’évolution du temps, je vous propose une recette à réaliser en toute saison : un pain de viande. J’ai pris cette recette sur le site de Cuisine futée, parents pressés.

Pains de viandes miniatures emmaillotés de prosciutto
Pains de viandes miniatures emmaillotés de prosciutto
Pour 4 à 6 personnes

½ oignon
1 courgette
1 carotte
½ poivron
1 gousse d’ail
400 g de boeuf haché*
1 tasse ou 75 g de céréales lactées pour bébé
  ou ½ tasse ou 120 g de chapelure
1 cuillère à soupe d’herbes de Provence
Poivre
12 tranches de prosciutto
¼ tasse ou 80 g de pâte de tomates

Préchauffer le four à 200°C (400°F).

Couper grossièrement l’oignon, la courgette, la carotte et le poivron. Déposer les légumes ainsi que la gousse d’ail dans un robot culinaire muni d’une lame en « s » et mixer finement. Au besoin, égoutter pour retirer l’excès d’eau.

Dans un bol, déposer les légumes mixés, la viande hachée, les céréales (ou la chapelure) et les herbes. Poivrer généreusement.

Dans chaque empreinte d’un moule à muffin déposer une tranche de prosciutto. Répartir la préparation de viande sur chaque tranche de prosciutto. Badigeonner la surface de chaque pain de viande de pâte de tomate**. Replier le prosciutto sur chaque pain de viande.

Enfourner et cuire pendant 30 minutes. Démouler et servir avec des accompagnements de votre choix.

*Il est possible de remplacer le boeuf haché par du porc, du poulet ou de l’agneau haché.
**À ce moment, si vous le désirez vous pouvez saupoudrer un peu de fromage sur les pains de viande avant de refermer le prosciutto.

Et vous, souhaitez-vous que l’été joue les prolongations?